Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le cinéma espagnol qui fait peur

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Le cinéma espagnol qui fait peur le Mer 8 Mai - 21:06

Phil


Admin
Réouverture ici d'un sujet sur les films de la nouvelle vague horrifique espagnole, à l'occasion du visionnage de ça :


(MAMA d'Andres Muschietti)

Film qui a obtenu le Grand Prix du dernier festival de Gerardmer, et qui sortira au cinéma en France mercredi prochain, 15 mai.
Sous le parrainage prestigieux de Guillermo del Toro producteur, il s'agit du premier film d'un jeune réalisateur, tourné en anglais avec des stars américaines (surtout Jessica Chastain - en punkette brune bien sympathique à regarder - en plus du fait qu'elle joue bien). A part ce changement de langue, rien de bien différent des films précédents de ses collègues espingoins. On est ici dans du classique de chez classique pour cette nouvelle vague espagnole : l'histoire tourne évidemment autour d'enfants aux prises avec des forces surnaturelles, le suspense se base sur le cocktail habituel de rêves/ambiance dark/jump scares/apparitions-disparitions soudaines/maison limite hantée... L'atmosphère est gothique à souhait, et la fin joue sur l'émotion et l'identification aux personnages, s'avérant un crève-coeur comme bien souvent.
Tout juste le film joue-t-il un peu plus que ses congénères sur un côté "conte de fées noir" appuyé par le "Il était une fois" du début.

Pour qui a vu L'Orphelinat et autres Labyrinthe de Pan, rien de bien original et on reste en terrain connu et balisé.
C'est la grosse limite du film, mais ce n'est pas bien grave, parce que, dans son genre, c'est vachement bien ! On retrouve ici tout ce qu'on aime dans ce cinéma fantastique espagnol dont on se demande quand il va s'essouffler - parce que ça va bien finir par arriver ! (même si j'ai déjà eu l'occasion de chroniquer quelques films en dessous du niveau par le passé).

Note = 5/6

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Première bande-annonce du très attendu REC APOCALYPSE, dernier volet de la saga aux mains cette fois du seul Jaume Balaguero, qui devrait laver l'affront du précédent Genesis tout pourri de Paco Plaza !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
J'aime le cinéma espagnol qui fait peur moi et autant dire que de Rec j'en attends beaucoup, peut-être trop même

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Je pense qu'on peut en attendre beaucoup, de celui-là (après le 3, peut pas être raté de toute façon !)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
On a revu ce soir (avec le jeune qui l'avait pas vu) A LOUER, le téléfilm réalisé par Jaume Balaguero pour a collection Peliculas para no dormir. J'aime toujours autant ce petit film bourrin, violent, gore et sauvage, qui file à 100 à l'heure et multiplie les séquences les plus dingues dans une atmosphère de grand train-fantôme hystérique. C'est même très intéressant à revoir au vu de la carrière ultérieure de Balaguero - et après avoir revu le sublime Darkness récemment, dans un style totalement à l'opposé. C'est en effet le pivot de la carrière du réalisateur, qui évolue là d'un fantastique intériorisé et sourd à du pur film d'horreur. Et on peut même rapprocher la "concierge psychopathe" de ce film à celui du malsain et dérangeant Malveillance.

(Bon, c'est quand même moins bien que le Peliculas... réalisé par Alex de la Iglesia, La Chambre de l'Enfant)
(mais ça tue comme il faut)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Bande-annonce définitive (quoique, vu comme elle est courte, y'en aura peut-être une autre d'ici la sortie dans un mois et demi) de REC Apocalypse - on peut définitivement se dire que le faux troisième va être rétrogradé au rang des mauvais souvenirs !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
L'évidence la plus évidente à la vision de REC APOCALYPSE, c'est que c'est bien meilleur que la merdasse du troisième épisode REC GENESIS, et que ça lave (en partie) la honte de cet épisode précédent tout pourri et qui n'a définitivement rien à voir avec le reste. En même temps, c'était pas un challenge, et on avait bien confiance en Jaume Balaguero pour faire mieux que son pote Paco Plaza. Malheureusement, c'est tout aussi évident que ce dernier (normalement, même si évidemment ils pouvaient pas s'empêcher de faire une fin ouverte. un peu concon) ne vaut pas les deux premiers REC qui nous avaient secoués durablement il y a quelques années.
Cela dit, là, au moins, on n'a pas honte pour le réalisateur et l'équipe du film, par rapport à ce qu'on voit sur l'écran. Ce quatrième volet de la franchise est même un bon petit film d'horreur en soi, pas exempt de défauts, mais qui fonctionne bien. Son problème principal est de venir à la suite d'un diptyque qui a redéfini de nouvelles normes du cinéma d'horreur, et d'être finalement moins "expérimental" et donc moins marquant.

L'histoire enchaîne directement à la fin de REC 2, avec l'exfiltration de la journaliste Angela hors de l'immeuble de Barcelone envahi par les infectés. Elle se réveille sur un bateau au milieu de la Méditerranée, occupé par des militaires et des scientifiques qui cherchent à mettre au point un remède au virus maléfique avant que toute la population de la planète ne soit transformée en zombies. Sur ce bateau se trouve aussi une vieille dame, seule survivante du film précédent. On apprend alors que les événements du troisième épisode ont eu lieu en parallèle à ceux des deux premiers; ce qui non seulement est n'importe quoi, mais surtout détruit complètement la notion de Genèse du film ! (qui est alors non seulement complètement raté, mais inutile... et quand on voit l'utilité de ce personnage dans le 4ème volet... enfin, passons).
Evidemment, le virus va bientôt contaminer le bateau, et les personnages devoir à nouveau lutter pour leur survie.

Comme dans le film (de daube) précédent, le principe du found footage est ici définitivement abandonné. On notera qu'il est en partie remplacé par l'utilisation des caméras de surveillance du bateau au sein du récit, parfois de manière astucieuse (le mec dans la cabine de pilotage qui aide Angela en la suivant sur les écrans de contrôle). C'est là la limite du film. Qui non seulement - comme je le dis plus haut - s'apparente alors à n'importe quel film d'horreur du même type (au hasard, les 28... plus tard), mais a du mal à gérer ça au niveau de la réalisation. Balaguero continue en effet de bouger sa caméra dans tous les sens lors des scènes d'action, au risque d'être par moments illisibles... sauf que maintenant, ça n'a plus aucune justification. Sinon celle de livrer une mise en scène "à la mode"; là où on aurait préféré quelque-chose de plus solide visuellement.

Et le début du film est particulièrement mou. On ne s'ennuie pas parce que ça prolonge bien les concepts mis en place dans les deux premiers films, qui sont intéressants; mais pas loin.
Reste que quand le film démarre, ça pète bien, c'est gore, y'a pas mal d'idées jouissives, et le film balance son lot de scènes d'action violentes qui font plaisir. Jusqu'au final qui conclue la saga, avant la pirouette histoire de pouvoir faire encore des suites jusqu'à plus soif, des fois que.

Même sans être au niveau des premiers REC, ce dernier volet reste un honnête divertissement assez réjouissant. Qu'il faudra de toute façon avoir en DVD histoire de le regarder parfois dans la foulée des deux autres, comme un film d'horreur unique de 4h30 de train-fantôme hystérique.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

8 Re: Le cinéma espagnol qui fait peur le Mer 11 Fév - 19:17

Phil


Admin
Premier teaser de Regresion, le prochain film d'Amenabar :

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Phil a écrit:Premier teaser de Regresion, le prochain film d'Amenabar :


Qui sort le 7 octobre en France.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Vu REC 4. C'est très banal (et fainéant) et ne surfe que sur le succès de la franchise. Ca ou un épisode de Walking Dead, c'est du pareil au même.
Un mec comme Jaume Balaguero qui a démontré qu'il avait un certain talent pourrait prendre quelque risque et présenter quelque chose de neuf plutôt que de ressasser les bons vieux succès en supprimant au passage tout ce qui en faisait l'intérêt.
Mais comme tu le dis, ça se regarde.

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Il a bien fait de reprendre la main histoire que la franchise ne se terimne pas avec la catastrophe du 3... mais en effet, il serait temps de passer à autre chose.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Phil a écrit:Il a bien fait de reprendre la main
... ou pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Si, ça aurait été encore pire s'il l'avait laissé à l'autre blaireau.
Là, ça remonte quand même le niveau (pas à la hauteur des deux premiers, mais bon)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
mouais ...

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Attends, tu l'as vu, le troisième ???
Je pense pas - tu dirais pas ça, sinon ! Shocked

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Si,si, je l'ai vu. Et pour moi même combat, vite vu, vite oublié !
Et pourtant j'ai été un grand amateur de films d'horreur mais ça fait bien longtemps que j'ai pas vu un truc intéressant. C'est vrai que des séries comme Walking Dead ont tellement épuisé et banalisé le gore et le film zombie-like, que pour m'intéresser faut vraiment faire dans l'original, soit comme dans les deux premiers REC en jouant sur la mise en scène et l'ambiance, soit comme Dead Snow ou Shaun of the Dead avec le côté comédie.

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Sans compter la vague de remakes pourris de films des années 70 et 80 (dont j'exclue évidemment La Colline a des yeux !)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

18 Re: Le cinéma espagnol qui fait peur le Mer 10 Juin - 22:59

Phil


Admin
Nouvelle bande annonce de Regression :

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

19 Re: Le cinéma espagnol qui fait peur le Mer 28 Oct - 21:14

Phil


Admin
Je fondais de grands espoirs dans REGRESSION, le retour du grand Alejandro Amenabar au cinéma fantastique effrayant qui a fait sa gloire.
Trop, peut-être. Mais même si ça n'avait pas été le cas... Disons que là, c'est la déroute totale; avec un peu plus d'objectivité on trouvera simplement que le film est mauvais.
Le film se situe au début des années 80, et il finit (tr_s vite) par ressembler comme deux gouttes d'eau au cinéma fantastique américain plan-plan de cette période. Esthétiquement, narrativement, thématiquement, dans son traitement, Régression est toujours à la ramasse, courant après des motifs éculés depuis bien longtemps. Un comble, pour un réalisateur qu'on a connu si novateur.
Pas grand-chose à sauver dans le film, même pas les acteurs, qui font ce qu'ils peuvent pour se dépatouiller de ce téléfilm de luxe (à peine). Ethan Hawke est mauvais, et commence à jouer tout le temps la même chose; Hermione totalement absente.
L'image est laide, la réalisation molle.

Bref, c'est nase.

Cerise sur le gâteau : après le dernier Shyamou et le livre Intérieur Nuit, on se retrouve encore avec un twist final (très vite éventé) qui nie toute notion de fantastique et ramène l'intrigue sur les rails du réel. Comme Chienmalade, Amenabar semble nous dire ici "le surnaturel, qui m'a pourtant rendu célèbre avec de purs films de genre totalement dénués de cynisme, c'est caca".
Et là, je dis stop.
Et commence à avoir sérieusement peur de cette tendance, que je sens bien s'étendre sur tout un pan de cinéma "fantastique" du moment...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

20 Re: Le cinéma espagnol qui fait peur le Sam 12 Déc - 1:37

Phil


Admin
Mmmmmhhhhh, que c'est bon de revoir le chef d'oeuvre LES AUTRES (en BR), après le dernier film tout caca d'Amenabar !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Et de trois !
Après L'Orphelinat et The Impossible, Juan Antonio Bayona continue son parcours sans faute avec une nouvelle merveille (qui sort demain) : QUELQUES MINUTES APRES MINUIT !

Non seulement c'est beau et super bien fait,mais en plus c'est subtil et intelligent, avec un mélange des genres qui fonctionne à merveille.

Je développe demain !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Ah, un conseil, quand même : mieux vaut être en forme pour voir le film... N'y allez pas si vous êtes déprimé ou patraque !
(ou fatigué, comme le mec qui ronflait dans la salle Shocked )

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin


Au delà de la réussit du film, de ses aspects visuels, de l'émotion, etc, ce qui m'a peut-être le plus frappé à la vision de A MONSTER CALLS (titre original du film) c'est à quel point ça appuie encore plus sur le statut d'auteur de son réalisateur. Pour une fois, la mention pompeuse "from the visionary director" qui fleurit sur les trois quarts des affiches et bandes-annonces n'est pas usurpée. Parce que Juan Antonio Bayona a réellement une vision (comme Del Toro, Peter Jackson et quelques autres). La preuve avec ce troisième film, qui est une troisième proposition de cinéma différente, pas un film d'angoisse comme L'Orphelinat (d'ailleurs, ce n'est pas le meilleur sujet pour aborder le film, qui est bien espagnol mais ne fait pas peur) ni un mélo spectaculaire à la The Impossible. Et pourtant, il ne fait aucun doute que c'est le même gars derrière la caméra, tant on y retrouve à l'identique ses obsessions, ses tics, et surtout sa croyance aveugle en la puissance du cinéma.

Pour reprendre ma formule de Twitter, faisant référence à la fameuse phrase d'Audiard : Bayona n'est pas un con, mais pourtant, il ose tout. Et c'est ça qui est beau.

Il ose le merveilleux en ces temps de cynisme et de post-modernisme généralisé. Titillant par là même la suspension d'incrédulité du spectateur, évoquant cette fameuse "âme d'enfant" qu'on a trop souvent l'occasion de brandir à tort et à travers.

Il ose le conte, là encore au mépris de l'air du temps. Et en allant aux racines du conte, c'est à dire sans livrer un truc gnangnan, abrutissant, à destination des moins de 8 ans bercés par les princesses Disney. Et en n'oubliant pas que les contes, c'est aussi de la noirceur, de la méchanceté et de la violence, qui viennent se mêler à la (fausse) naïveté de la trame.
Sur ce point, la référence au cinéma de Spielberg est une évidence qu'il n'était pas besoin de souligner sur l'affiche - et fait d'autant plus mal à Tonton Steven que le film de Bayona réussit partout où son BGG échouait !

Comme dans ses films précédents, il ose aussi le pur mélodrame. Et, là encore, atteint son but, s'il faut en croire le concert de reniflements et le festival d'yeux mouillés dans la salle à la fin du film ! Là où c'est fort, c'est que cet aspect mélo est loin de parasiter le film; bien au contraire, il accentue encore son côté fantastique en ancrant le merveilleux dans un récit très réaliste de maladie et d'enfant brimé par la société.

Au delà de ce mélange des genres fructueux, le film est aussi un magnifique exercice de mise en scène. Il faut voir la manière dont Bayona introduit les éléments fantastiques dans le film, joue sur les différences d'échelles entre le "monstre" et l'enfant, mêle animation et prises de vues réelles, balance des plans de toute beauté...

Et les acteurs sont excellents !
Comme les effets spéciaux, la musique, la photo...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Sans aucune surprise, les gars de Capturemag sont méga fans du film, et y consacrent l'intégralité de leur podcast de cette semaine :
http://www.capturemag.net/les-grandes-bouches/capture-mag-le-podcast-hebdo-du-05012017/

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Ah, enfin un nouveau projet pour Jaume Balaguero (avec Leonor Watling en cadeau bonus) !

http://www.mad-movies.com/forums/index.php?showtopic=38953

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum