Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Osons François Ozon

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 3 sur 3]

51 Re: Osons François Ozon le Ven 23 Déc - 14:15

Phil


Admin
Des news du prochain :
http://www.lesinrocks.com/2016/12/23/cinema/lamant-double-on-connait-casting-prochain-ozon-11896222/

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

52 Re: Osons François Ozon le Mer 22 Mar - 18:44

Phil


Admin
Ozon a tweeté une première image de skn prochain film, L'Amant Double :


Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

53 Re: Osons François Ozon le Jeu 20 Avr - 13:46

Phil


Admin
Sortie de L'amant double le vendredi 26 mai - probablement le jour de sa présentation à Cannes.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

54 Re: Osons François Ozon le Ven 28 Avr - 17:49

Phil


Admin
La bande-annonce de L'amant Double (qui fait bienvenvie !) :

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

55 Re: Osons François Ozon le Mar 30 Mai - 12:12

Phil


Admin
Avant de poster ma critique sur le nouveau film de François Ozon, L'AMANT DOUBLE, je re-parcourais rapidement le sujet consacré à mon réalisateur français préféré du 21ème siècle...
Et, donc, j'annonce : pour changer, ça va être encore moins objectif que d'habitude ! Laughing

D'autant plus que le frenchie se réfère ici à deux réalisateurs qui ont été exceptionnels (même si l'un d'eux est encore en activité, il n'est plus exceptionnel du tout). Pour résumer comme je l'ai fait sur Twitter hier après la séance : ça pourrait être du sous-Hitchcock ou du sous-Cronenberg, c'est plutôt du grand Ozon. Et même son film qui m'a le plus emballé depuis un moment.

Attention : c'est loin d'être parfait. Notamment la fin, qui, justement, peut laisser sur sa faim. La tentative d'explication avec twix est assez brumeuse. Et il n'est pas certain que tout se tienne rétrospectivement. Adaptant "librement" (on peut donc supposer qu'il le trahit dans les grandes largeurs) un roman mineur de Joyce Carol Oates, Ozon se perd un peu dans les méandres de son scénario - et en dit soit trop, soit pas assez. Il aurait fallu rester dans la pure allégorie, sans chercher à rien expliquer; ou donner toutes les billes pour que plus aucun doute ne subsiste.

Bref, Ozon-scénariste a manqué de confiance en ses spectateurs.
Ce n'est pas bien grave, parce que Ozon-réalisateur s'est surpassé, lui ! Laughing
Des deux grands maîtres du passé cités plus haut, il reprend la maîtrise visuelle et la capacité à distiller une atmosphère de malaise constant qui prend aux tripes. Fidèle à l'idée que la destination compte finalement moins que le voyage, Ozon nous embarque dans un trip malsain complètement tordu, sans cesse intriguant, angoissant, mystérieux... Il avait déjà payé son tribut à Hitchcock avec Une Nouvelle Amie, mais il pousse ici encore plus loin la référence. Pas une scène, par exemple, où n'apparaissent des miroirs, des reflets, des vitres, dans une mise en abyme constante de l'état des personnages, à l'image de la mise en scène du gros Alfred dans Vertigo. Par cette réalisation plus ostentatoire que jamais (qui rapproche Ozon, dans ses excès, de Brian de Palma, qui le premier a emporté l'hommage hitchcockien vers ces sommets de perversité), le réalisateur s'aventure sur des chemins rares dans le cinéma français. Le film assume totalement son artificialité, ses aspects cinématographiques, s'assimile toujours au pur fantasme sans aucune prise sur la réalité.
De Cronenberg, il y a le plus évident : le rapprochement de cette histoire de jumeaux mystérieux avec son chef d'oeuvre Faux Semblants. Et le moins visible : faire de ces jumeaux des psychiatres et non des gynécologues n'est en rien une manière de brouiller les pistes, tant les détails gynécologiques annexes à l'histoire sont importants. Dans un film qui s'ouvre, quand même, sur une chatte en gros plan lors d'un examen chez le médecin (là, on se dit que ça commence fort) ! Surtout, Ozon s'amuse sans cesse à brouiller les pistes et estomper la frontière entre le réel et l'imaginaire, à la manière du réalisateur canadien tout au long de sa filmographie. On pense aussi pas mal à Crash pendant le visionnage...
(et là, je sens Diane révulsée : Faux Semblants, Crash... que du bon ! Rolling Eyes)

Et, justement, l'autre aspect très Cronenbergien (ou De-Palmesque) du film - qui aurait été hitchcockien aussi, si celui-ci avait pu laisser libre cours à ses délires sexuels au lieu de les refouler aussi génialement - c'est le traitement des scènes de cul. A l’annonce du "film le plus sexuel de François Ozon", je me disais que ça risquait d'envoyer du bois dans ce domaine; vu qu'on ne peut pas dire qu'il se gêne habituellement de ce côté là. Et bien, en effet, les scènes de baise sont bien corsées ! Mais jamais dans la provocation inutile ; ce n’est pas juste histoire de balancer du sexe comme on en voit rarement à l'écran. Le film étant aussi une histoire de passion(s) sexuelle(s), il est simplement logique de montrer frontalement ce qui se passe lorsque les personnages s'y adonnent. Mais, là encore comme chez le canadien, le sexe dans le film n'est pas du sexe heureux; il transpire les fantasmes malsains, la violence, le désespoir et les frustrations (ce qui n'empêche pas certaines scènes d'être bandantes).

Un dernier mot (enfin, deux) : Marine Vacht et Jeremie Rénier sont fabuleux. Et la musique du fidèle Philippe Rombi, au diapason du film, n’a jamais été si fascinante et inquiétante.

Malgré la légère frustration d’une fin illustrant idéalement l’expression « j’ai rien compris à ce film », c’était mortel !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

56 Re: Osons François Ozon le Mar 30 Mai - 18:33

Loin d'être un fan de son cinéma, la bande annonce m'a donné envie ... reste plus qu'à trouver le temps.

Voir le profil de l'utilisateur

57 Re: Osons François Ozon le Mar 30 Mai - 19:36

Phil


Admin
Ah, tiens, le discours a changé Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

58 Re: Osons François Ozon le Mer 31 Mai - 14:55

Non pas du tout mais l'histoire m'interpelle donc je me dis pourquoi pas après tout j'ai toujours dit que j'avais apprécié Swimming Pool Wink 

Voir le profil de l'utilisateur

59 Re: Osons François Ozon le Mer 31 Mai - 18:03

Phil


Admin
Vu que Piscine est mon Ozon préféré après 8 Femmes, vais pas te dire que le dernier est aussi bon... mais pas loin !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

60 Re: Osons François Ozon le Jeu 1 Juin - 15:31

En fait c'est pas tant la fin qui pose problème que toute la construction, mais sinon, c'est pas mal dans le côté "mal à l'aise". Pas un film que je verrai tous les jours, pour ma part !!!

Voir le profil de l'utilisateur

61 Re: Osons François Ozon le Jeu 1 Juin - 15:43

Phil


Admin
Ouais, en fait, tout au long du film, ça fonctionne, t'es pris dans le truc. Et, du coup, tu te poses pas de questions. Et quand la fin arrive, là, on se rend compte qu'un truc marche pas...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

62 Re: Osons François Ozon le Ven 2 Juin - 11:56

Du coup, faut partir combien de temps avant la fin ?? Smile

Voir le profil de l'utilisateur

63 Re: Osons François Ozon le Ven 2 Juin - 12:04

Phil


Admin
Mouarf...
Tu vas encore moins comprendre, si tu pars avant la fin Smile
Pire : tu loupes une dernière scène de cul !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

64 Re: Osons François Ozon le Ven 2 Juin - 20:52

Mais en fait, je suis pas d'accord avec toi Phil, à la reflexion. La fin est déstabilisante, mais ça fonctionne. C'est juste que ça ne raconte pas l'histoire que l'on croit

Voir le profil de l'utilisateur

65 Re: Osons François Ozon le Dim 4 Juin - 15:35

Phil


Admin
Je l'achèterai sûrement en BR; et le reverrai de toute façon !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 3 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum