Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

MAN OF STEEL de Zach Snyder (et les autres héros DC)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 3]

Phil


Admin
A force d’attente, de curiosité, d’un marketing très bien orchestré, de bandes annonces plutôt excitantes, tout ça tout ça, on en avait presque oublié que BATMAN V SUPERMAN : L’AUBE DE LA JUSTICE était un film fait par la même équipe que celle de Man of Steel. Et en particulier notre ami Zackounet Snyder derrière la caméra ; réalisateur pataud s’il en est, presque l’égal d’un Michael Bay dans la lourdeur et la destruction de masse.

Du coup, on se reprend bien ça dans la gueule, en allant finalement voir le film à sa sortie (aussi attendue que redoutée). Pas de doute : on va retrouver peu ou prou les mêmes discussions, les mêmes arguments, les mêmes « pour ou contre » que lors de la sortie de la précédente remise à niveau de Superman au cinéma. Les fans de Snyder diront que c’est génial ; ses détracteurs diront que c’est de la merde. Pour ma part, après une phase de détestation, le réalisateur me laisse finalement une impression mitigée depuis quelques films. J’avoue bien aimer son Sucker Punch, même si c’est bien aussi con que le reste (c’est bien ça, en ce qui me concerne, le problème de Snyder : qu’est-ce que c’est bête, un grand enfant de 40 ans qui s’amuse à casser tous ses jouets comme un ado attardé !)

BvP / MoS, même combat, alors ? En apparence, oui, et fermez le ban – recopiez vos critiques du film précédent (ça commence bien, mais c’est trop long et trop con et ça se perd dans des destructions de masse bruyantes et fatigantes) et on n’en parle plus.
Sauf que c’est aussi un peu plus compliqué que ça. Parce que le film doit en plus se coltiner tout un cahier des charges qui alourdit encore la chose. Non content d’être une suite à Man of Steel, c’est aussi la pierre angulaire d’un DC-Universe conçu pour concurrencer le Marvel-verse qui fait engranger des milliards de dollars à Disney chaque année. Et, en cela, une sorte de préquelle au futur Justice League (confié aussi à Zack Snyder ; ouf, on a échappé au grand film que George Miller aurait pu en faire  Rolling Eyes). Et à Wonder Woman (qui nous permettra au moins de revoir Gal Gadot dans le costume de l’amazone – c’est toujours ça de pris !), Aquaman, Flash et autres. Et un énième reboot de Batman

Ça commence à faire beaucoup.
Et c’est justement ça le souci. Même en 2h30 interminables, difficile de caser tout ça. Ou plutôt, si, ils arrivent bien à caser ces éléments… jamais à les développer suffisamment. Le film est bourré jusqu’à la gueule d’idées lancées en l’air et non exploitées. Wonder Woman ne sert à rien – autant attendre son propre film. Les autres Méta-Humains sont à peine évoqués dans une vidéo de 3 minutes. L’affrontement du titre entre les deux super-héros se termine avant d’avoir commencé (dommage, la scène est l’une des meilleures du film). des personnages apparaissent et disparaissent pour rien. Le personnage de Lex Luthor est incompréhensible. Etc.

Le film souffre aussi d’un rythme assez étrange. On s’ennuie pas mal dans la première moitié, du fait qu’il faudrait gérer tous les enjeux engagés sur le papier. Et lorsque la seconde moitié et son déferlement d’action arrive, on regrette presque le début, tant c’est épuisant pour pas grand-chose.

Rien à sauver, alors ? Ben si, quand même !
Parce que, si j’ai choisi d’axer principalement sur ce qui ne va pas, le film est quand même loin d’être raté. J’ai même trouvé ça mieux que Man of Steel, en fait. Bon, ok, c’était pas difficile. Il y a même pas mal de bonnes choses ; ce qui est en fait assez rageant : le film aurait pu être complètement réussi s’ils avaient accentué la pression sur ces points positifs.
Le début du film, notamment, est très bien. Après le générique qui nous rejoue la mort des parents de Bruce Wayne pour la centième fois, la première scène revient sur la bataille de Metropolis à la fin de Man of Steel… mais du point de vue de Wayne, présent en ville à ce moment là. Et qui assiste, médusé, à la destruction de quartiers entiers et à la mort de victimes collatérales, alors que Superman et Zod se foutent sur la gueule. D’où l’enjeu de base du film : celui de la responsabilité des super-héros sur le « monde réel » dans lequel ils vivent, l’impunité de leurs actes aux yeux de la loi et des citoyens, les conséquences de leurs actions sur la vie des gens. C’est bien gentil de bastonner du super-vilain, de défendre la veuve et l’orphelin et le drapeau américain, mais si c’est pour causer des trillions de dollars de dégâts et entraîner des centaines de morts, il faut peut-être se poser des questions.
Cette thématique, au cœur de l’affrontement du titre opposant deux visions entre l’extraterrestre héroïque et naïf et le Chevalier Noir blasé revenu de tout, amène une tension dramatique qui tient le film jusqu’à la baston tant attendue entre les deux – à peu près au milieu. Tout n’est pas parfait – comme je le disais plus haut, c’est un peu avare en action et on s’emmerde un chouia – mais ça tient bien. Dommage que tout ça parte ensuite en sucette (expression complètement con : c'est très bon, les sucettes !).

Il reste encore aussi quelques bonnes choses dans la deuxième moitié. Notamment le fait que certaines scènes spectaculaires sont plutôt bien foutues (l’affrontement de Batman et des hommes de main de Luthor, le passage dans l’espace de Superman…). Pas toutes : Snyder a laissé de côté ses images « tout numériques » moches, mais pas son montage à la truelle et son choix toujours étonnant du plus mauvais angle possible où placer sa caméra. Et, par moments, on ne comprend rien à ce qui se passe (la grosse bataille contre le gloumoute est un calvaire).
Et il y a un truc à la fin que je ne vais pas spoiler, mais qui est plutôt sympa. Même si on n'y croit pas une seconde (et que c'est quand même un peu trop étiré... comme tout le film, quoi)

A noter aussi, des acteurs et actrices plutôt impliqués et d’un bon niveau – ce qui est toujours un plus dans ce type de films (où certains jouent parfois pour payer leurs impôts, et ça se voit). Ben Affleck reprend le rôle de Batman après 52 de ses collègues, et parvient à en faire quelque-chose de relativement nouveau et original, dans le côté « héros fatigué ». Si, face à lui, Henry Cavill est quelconque (aussi parce qu’il n’a rien à jouer ; on a vu qu’il pouvait être très bien dans Man fron U.N.C.L.E. par exemple), le reste du casting assure : Gal Gadot, Jeremy Irons, Amy Adams, Holly Hunter… Et Jesse Eisenberg, qui nous refait son Zuckerberg de Social Network en plus flippé.


En résumé, le premier blockbuster de l’année 2016 est un gros machin boursouflé, plein de bonnes intentions bouffées par l’écrasant système qui l’a mis en chantier.
C’est pas mauvais, et on peut y trouver ponctuellement de bonnes raisons de s’amuser. Mais c’est plus un produit qu’un film. Et c’est bien triste.

Note = 3/6

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Pas encore vu mais pas certain d'aller le voir non plus. Pas tant à cause de ta critique (ou des autres), pas parce que j'aime pas Snyder non plus puisque j'aime bien certains de ces films (dont Sucker Punch) mais parce que Nolan a fait un excellent Batman et que je ne vois pas quoi y ajouter de plus (ou peut-être dans 20 ans avec une autre vision de la société), parce que le personnage de Superman m'intéresse pas et parce que je ne vois pas l'intérêt de l'affrontement de 2h30 puisque dès le départ j'y crois pas une seule seconde et que je classe ça dans la catégorie Alien vs Predator ou Jason vs Freddy.
Mais, car il y a un mais Gal Gadot a quand même l'air d'être une super actrice Wink

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Mais oui, c'est plutôt une bonne actrice ! Smile
(Mais évidemment, c'est pas que pour ça qu'elle marque, dans le film)

Sinon, je redis que c'est pas 2h30 d'affrontement entre les deux. Malheureusement.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Une analyse intéressante du ratage, du point de vue thématique, par Capturemag :
http://www.capturemag.net/etat-critique/injuste-cause/

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
La première ba de Wonder Woman... j'g croyais pas du tout à la base, mais ça devrait être bien mieux que Batmoule contre Supernaze (et Gal Gadot m'intéressse plus que Ben Affleck) !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Et Justice League (qui devrait être naze) :

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
La dernière ba DC présentée au Comic Con... pour ce qui sera le meilleur des trois films ! Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Début de mon rattrapage ciné post-vacances avec SUICIDE SQUAD de David Ayer ; qui était à la base mon blockbuster le plus attendu de l’été, et, donc, le premier que je suis allé voir en rentrant. Sauf que, entre temps, j’ai été bien échaudé par les premiers retours, pour la plupart négatifs. Du coup, j’y allais un peu à reculons… et, en fait, j’ai trouvé ça mieux que ce à quoi je m’attendais !

Pas très bien pour autant…
La faute, à mon avis, à deux défauts malheureusement plus que courants dans ce genre de cinéma pop-corn, surtout dans la manière dont il a évolué (ou régressé) ces dernières années.

D’abord, ça peut paraître anecdotique, mais c’est assez caractéristique du produit et de la dérive de plus en plus « jeuniste » du cinéma de divertissement américain : je suis allé le voir avec mes filles, y compris Lilith (8 ans et demi). Qui a trouvé ça génial (et le veut en DVD à sa sortie, quitte à l’acheter elle-même avec l’argent de son compte !).
Pourquoi c’est un problème ? Parce que c’est à l’opposé total du concept qu’on nous a vendu, et de ce qu’on est en droit d’attendre du film ! Suicide Squad, rappelons le, c’est quand même une équipe formée de gros méchants psychopathes de l’univers DC, rassemblés pour combattre encore plus dangereux qu’eux. Ça devrait être violent, sanglant, méchant, sombre, inquiétant, complètement barré. Les premières images, la première bande-annonce, le design flashy des éléments marketing ; tout ça allait dans ce sens.
Et, au final, on se retrouve avec un film inoffensif, d’où tout excès a été gommé, où la violence est constamment hors champs, sans aucun effet gore… Un truc qu’une gamine de 8 ans (ok, pas n’importe laquelle, et elle en a vu d’autres, mais quand même) surkiffe !
Super...

Après, et c’est pas nouveau, le film souffre aussi de son appartenance à un univers plus vaste, ce DC-verse encore plus mal foutu que le Marvel-verse (qui est pourtant pas déjà un modèle de cohérence). C’est moins dramatique que dans Batman vs Superman, qui ne ressemblait à rien à force de vouloir être trop de choses à la fois. Mais on retrouve bien tous les défauts d’écriture et de construction de beaucoup de films de super-héros récents.
L’intégration au sein de l’univers apparaît souvent totalement artificielle : les quelques apparitions de Batman, les plans fugaces sur Flash, les références à la fin de BvS, la justification de la création de l’Escadron Suicide… et, évidemment, la maintenant traditionnelle scène de générique de fin. Tout ça parasite une histoire dont on préférerait qu’elle se suffise à elle-même, et qu’on n’a pas besoin de voir intégrée à un univers plus vaste.

Mais c’est surtout le trop-plein de personnages et d’éléments à gérer, qui tire le film vers le bas. A force d’accumulation, le film se bouffe lui-même, pour finir par se vider de toute substance. En allant trop vite, en ne s’arrêtant pas assez sur chaque personnage ou chaque péripétie ; le but étant toujours d’expédier chaque scène pour aller plus vite à la suivante. Quitte à tout sacrifier sur l’autel de la surenchère. C’est simple, à part Harley Quinn et Deadshot, qui est développé, dans le film ? On a pu lire les propos de Jared Leto se plaignant qu’avec toutes les scènes coupées autour du Joker, on pourrait faire un film entier. Tu m’étonnes… Et s’il n’y avait que lui. Les 20 premières minutes du film présentent un montage hallucinant où tout le monde parle vite, où les scènes ne durent pas plus de 30 secondes, où il s’agit de mettre en place ce qui nécessiterait un film complet en soi. Et, plus tard, on en arrive à une dernière partie qui stagne pendant 40 minutes à suivre les héros progressant dans la ville en combattant les dangers les uns après les autres. En n’oubliant pas de s’arrêter trois plombes dans un bar pour discuter de la vie, et bien faire retomber le rythme du film dans une scène totalement improbable.

Il y a d’autres défauts, moindres, comme ce côté « juke box » où t’as l’impression que chacun déroule la setlist de son iPod sur la bande-son, sans aucun rapport avec ce qu’on voit à l’image. Et dans le bordel le plus complet, qui voit alterner House of the Rising Sun avec Eminem. Ok, y’a plein de bonne musique dans le lot (pas que), mais c’est pas le principe d’une illustration musicale.

Reste que, malgré tout ça, le film reste largement regardable.
Déjà parce que David Ayer n’est pas Zack Snyder ; et sait autrement mieux mettre en scène. Tout en ayant moins recours aux procédés visuels moches de son comparse.
Parce que les scènes d’action sont spectaculaires et entraînantes.
Parce que c’est assez marrant – disons que, pour une fois, on rit souvent avec le film, et non contre lui.
Et parce que le personnage de Harley Quinn emporte tout sur son passage ; grâce à la prestation assez démente de Margot Robbie. On attendait beaucoup du Joker – mais Leto ne fait jamais oublier Heath Ledger. Robbie, elle, parvient à emporter l’adhésion sur l’intégralité du film.


En l’état, on est donc très loin du super film annoncé, et des (deux premiers) Batman de Nolan. Mais, finalement, au dessus des merdasses de Snyder et de pas mal d’autres films de super-slips.
Il faudra s’en contenter – note = 3,5/6

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Nouvelle ba de Wonder Woman :

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Autant j'avais trouvé Batman vs Superman naze, autant je me suis bien éclaté avec Suicide Squad. Peut-être parce que j'en attendais rien. Je ne connaissais pas la BD (même si je connaissais certains personnages) et je n'avais vu aucun trailer, ni BA ... ce qui évite de gâcher l'effet de surprise. Certes on sent une certaine rivalité avec Marvel et l'envie de faire mieux mais en reprenant ce qui marche déjà, certes le matériau de base permettait un truc plus déjanté mais on sent que la prod pèse lourd dans les choix de la réalisation, certes, certes, certes ... après on sait qu'il y a de règles dans ce genre de franchise et qu'il va falloir à s'habituer à vivre avec. Ils ont laissé Nolan faire un peu ce qu'ils voulaient avec ses Batman mais on sent que la maison mère a décidé de mettre son nez dans l'écriture. Bref, il reste de tout ça, un truc bien ficelé, une réalisation à l'ancienne (bien loin des effets numériques à outrance de Snyder ou consors) avec quelques révélations dont la fantastique Margot Robbie, Viola Davis, Jared Leto qui ne fera jamais oublier Heath Ledger mais qui montre tout de même un Joker très intéressant et même Will Smith s'en sort plutôt bien. Perso, je me suis bien éclaté.

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Je pense que ma fille a parfaitement résumé le problème du film, sans le faire exprès : elle le veut en DVD, alors que moi non. Voilà, Suicide Squad, c'est un film qui devrait s'adresser en priorité aux adultes et qui met en joie les gamines de 8 ans...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
C'est peut-être un génie et tu ne l'as pas remarqué ...

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Ma fille ? Bien sûr que c'est un génie !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Le trailer de Justice League :




Bon, ben ça devrait être le même caca que Batman v Superman !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Phil a écrit:Nouvelle ba de Wonder Woman :



Bon, ben la suprise principale de ce WONDER WOMAN réalisé par Patty Jenkins (qui n'avait réalisé que des panouilles pour la télé depuis son très remarqué Monster il y a 14 ans !), c'est quand même que c'est le premier vrai bon film du DC Universe (en ne comptant pas les Batman de Nolan, qui ont été fait avant la création de cet univers étendu) ! Une demi-surprise, celà-dit : parce que le personnage d'amazone kitsch était une des rares choses intéressantes dans la daubasse Batman v Superman. Et parce que les premiers échos du film étaient quasi intégralement positifs. Mais surprise quand même, parce que bon : on a vu les films précédents de notre ami Zackou Snyder. Et le perso de base, immortalisé dans la série bien ringarde des années 70 avec Linda Carter (et ses gros seins), est quand même bien pourrave.

Et voilà, donc, contre toute attente, le film est réussi.

Pas pour ses aspects féministes, comme on a pu l'entendre et le lire un peu partout. Certes, c'est bien présent dans le film - qui met pour la première fois au premier plan une héroïne forte, balance quelques saillies bien senties et déroule ses idées progressistes un peu trop voyantes. Mais, d'un autre côté, le film reste quand même prisonnier d'un certain formatage sur ce sujet - tous les autres personnages principaux (ou presque) étant des hommes, le personnage de Chris Pine étant traité sur un pied d'égalité avec l'héroïne, et celle-ci apparaissant parfois complètement naïve et un brun neuneu (pas parce que c'est une femme, mais parce qu'elle a vécu loin du tumulte des hommes, mais le résultat est le même).
Surtout, Wonder Woman est certes traitée comme une super-héroïne, mais le film assimile sans cesse le fait qu'elle soit belle et bien foutue, propre à exciter tous les mâles hétéros dans la salle (voire les femmes lesbiennes, je sais pas). On ne compte plus les gagas à caractère sexuel et les séquences où les gens sont subjugués par la beauté de la meuf. Pour le féminisme, on a vu mieux.

Cet argument publicitaire n'a finalement pas grande importance. Ce qui compte, en fait, c'est plutôt le traitement premier degré d'un film de super-héros qui touche juste là où tant de ses prédecesseurs se sont plantés. Déjà, le film est quasiment indépendant, ne se souciant que très peu de son positionnement dans l'univers étendu DC - à part la première et la dernière scène, qui sont "comme par hasard" sans intérêt. On a plus affaire à un "Wonder Woman Begins" zappant son apparition dans Dawn of Justice pour implanter le personnage de manière solide, dans un univers qui lui est propre. Avec de l'humour drôle. Des scènes d'action spectaculaires. De bons acteurs (la distribution longue comme le bras laisse rêveur) entre lesquels l'alchimie fonctionne.

Le film n'est clairement pas exempt de défauts, notamment dans son recours parfois systématique aux effets numériques (mais je croie qu'on ne se débarrassera plus de cette plaie dans le cinéma de divertissement). Ou du fait que, comme beaucoup de ses collègues super-héroïques, il soit trop long.
Mais il parvient, beaucoup mieux que plein de ces mêmes collègues, à remplir parfaitement sa mission et à offrir un bon blockbuster lançant la saison estivale sur de bons rails. On pense pas mal pendant le visionnage au premier Captain America de l'écurie concurrente. Mais comme c'est toujours meilleur que le film de Joe Johnston, c'est tout bénef.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
J'ai eu l'occasion de le voir hier soir. Pas difficile de faire mieux que les Superman (mais je crois que c'est plus lié au personnage, car il n'y aucune version qui ne trouve grâce à mes yeux). 
C'est plutôt pas mal. Côté défauts, je crois que tu les as tous énuméré, la longueur n'étant pas des moindres car il y a vraiment des moments de flottements assez inutiles. Il en reste un quand même qui n'est pas lié au film mais à la thématique de l'héroïne mi-déesse mi-femme. Ca peut paraître paradoxal mais je préfère les super-héros "mutants" bien ancrés dans notre monde. Ca doit être pour ça que j'ai du mal avec Superman ou Thor.
Et je ne sais pas jusqu'où Snyder impose sa patte mais on dirait que certaines scènes (de bastons) ont été tournées par lui (avec les effets de ralenti).
J'ai quand même adoré retrouver David Thewlis qui m'avait fait forte impression dans la dernière saison de Fargo.
Bon plutôt bien (je lui préfère largement Suicide Squad), très en retard sur Marvel mais gros progrès.

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
L'avantage, aussi, c'est que WW est plus sympa à regarder que Thor ou Superman  Embarassed

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Je me doutais que ça allait déraper Wink

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Pas assez, malheureusement !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Hahahaha, JUSTICE LEAGUE, quelle daube !
Je sais pas si c'est pire que Batman vs Superman, mais c'est pas mieux, clairement. En fait, après les premiers avis lus, je m'attendais à pire que ça. C'est juste complètement nazebroque, au lieu de totalement merdeux.
J'essaierai de trouver le courage d'en parler plus longuement.

(Et Gal Gadot est super bonne, voilà, on peut le dire là, vu qu'on nous attire pas le drapeau rouge / alibi féministe à deux balles de WW Embarassed )

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Phil a écrit:J'essaierai de trouver le courage d'en parler plus longuement.

Pas envie de m'étendre plus longuement sur le désastre... 
Vous avez certainement lu des trucs sur l'effacement numérique de la moustache de Henry Cavill, catastrophique. Tout le film est à l'image de cet élément qui pourrait paraître anecdotique, mais est bien au contraire symptomatique de la fuite en avant de Warner avec son DC-Universe dont ils ne savent absolument pas quoi foutre. Le plus risible, ce sont peut-être ceux qui crient au massacre de "la vision de Zach Snyder" par Joss Whedon (qu ia repris le film lorsque Zackounet est parti du projet au moment de la mort de sa fille). Comme s'ils n'avaient jamais vu un film de Snyder, notamment ses deux Superman de merde ! 

Grosse daube, bien pire que BvS, finalement, avec le recul...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Sans vouloir défendre Snyder, le Superman de Bryan Singer était bien naze !

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Ah mais carrément ! Laughing
Mais ça ne change rien au fond du problème : venir jouer les chialeuse parce que le méchant Whedon a tout bousillé le beau film de Snyder, c'est occulter le fait que même si on a un jour un Snyder's cut du truc, ça sera quand même très probablement de la merde !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Le problème dans tous les cas, c'est Superman !

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
C'est vrai que c'est pas le meilleur personnage de comics qui soit...
Mais dans les daubes de Snyder, on aurait pu espérer que Batman relèverait le niveau !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 3]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum