Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

UNDER THE SKIN de Jonathan Glazer

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 UNDER THE SKIN de Jonathan Glazer le Mar 24 Sep - 22:29

Phil


Admin
C'est l'un de mes films les plus attendus dans les mois prochains - même si on n'a pas encore sa date de sortie en France.
Et pas seulement parce qu'il y a Scarlett en extraterrestre qui séduit les hommes avant de les tuer (toute ressemblance avec le naveton très sesque La Mutante est sûrement peu fortuite). Mais surtout parce que le film a enthousiasmé tous ceux qui l'ont vu lors de sa présentation au festival de Venise. Et qu'on en entend beaucoup parler depuis, comparaisons avec Kubrick (pas Bernard) à l'appui et qualification de la chose comme un OVNI cinématographique totalement fascinant.

Un premier trailer vient de débarquer, qui en rajoute encore dans le mystère. Et dans l'impression qu'on pourrait bien tenir là un film unique et vraiment spécial. Wait and see...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Voilà, ça y est, c'est fait...
C'est presque triste de voir aboutir 10 ans de fantasmes cinématographiques, finalement !  Shocked



Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

3 Re: UNDER THE SKIN de Jonathan Glazer le Lun 30 Juin - 23:23

Phil


Admin
Vu ce soir (pendant le foot)...
Que dire ? Je sais pas trop, en fait ! C'est du cinéma totalement expérimental, sensoriel, qui joue sur le trifouillage de l'image et du son, non narratif. Plus que jamais, le terme d'OVNI cinématographique est approprié ici. On pourrait convoquer les références pour tenter d'expliciter la chose. Kubrick évidemment, et son 2001, mètre-étalon de tout film métaphysique. Les deux David, forcément, Cronenberg et Lynch, pour l'inquiétante étrangeté de l'oeuvre. L'homme qui venait d'ailleurs de Nicholas Roeg avec Bowie. Enter the Void de Gaspar Noé. Ou même le gros navet La Mutante, dont ce film serait une version arty.
Mais même en mélangeant tout ça dans un grand mixeur, on n'aura qu'une vague idée de ce que ça donne. Et ça ne dira rien de l'atmosphère poisseuse et angoissante des paysage désolés d'Ecosse, du grand vide existentiel de cette extraterrestre qui découvre l'humanité.

Et puis, il y a Scarlett Johansson, totalement hallucinante. Pas parce qu'on la voit nue dans 3 ou 4 scènes notamment celle des captures d'écran ci-dessus, qui marquera les mémoires. Mais plutôt parce que c'est vraiment l'idée de casting idéal pour le film. Sex-symbol du moment, objet de toutes les attentions, personnalité hors normes s'étant hissée au dessus d'une époque médiocre, l'actrice est parfaite dans le rôle parce qu'elle abolit la frontière entre la fiction et la réalité. Autant qu'une extraterrestre qui observe les hommes et se transforme à leur contact, on assiste au "phénomène" Scarlett qui tente de comprendre son pouvoir de fascination. Et alors, lorsqu'elle s'observe nue devant son miroir, le trouble ne nait pas (que) du dévoilement d'un fantasme à son public lascif, mais de cette stupéfaction que l'actrice retranscrit à merveille. Sa précence charnelle et sensuelle ici apporte le complément et le contrepoint au Her de Spike Jonze, où elle bouffait l'écran sans jamais y apparaître (et était excellente itou).

C'est typiquement le film qui va cliver entre ceux qui vont totalement y adhérer - fascinant, puissant, conceptuel, parfois terrifiant, malsain... - et ceux qui vont le rejeter - chiant, poseur, prétentieux, incompréhensible... Y'avait pas assez de monde dans la salle pour battre un record du nombre de spectateurs qui se barrent au fur et à mesure de la projection, mais c'était spectaculaire.
Qu'est-ce que j'en ai pensé, moi ? J'ai trouvé ça mortel. Plus qu'un film, une expérience comme on en vit peu, finalement. Et ce que j'ai trouvé vraiment intéressant, c'est qu'au delà des expérimentations visuelles, le film raconte une histoire et provoque des sensations; il ne se résume pas à de la branlette cinématographique stérile. D'ailleurs, c'est tout sauf abscons et obscurément complexe.
En sortant de la salle, je me disais que quoi qu'on pense du film, c'est le genre de métrage qui prouve qu'on peut encore attendre quelque-chose du cinéma en 2014. Un cinéma qui peut encore nous faire vivre des choses et nous surprendre en nous entraînant loin des sentiers battus. Rien que pour ça, même si certains crieront à la merde intégrale, Under the Skin est un film précieux.

Pas de note, bien sûr, comment noter ça ?


(tiens, après vérification dans mes précieux fichiers de stats, je vois que j'avais vu le précédent film de Glazer, Birth (avec Nicole Kidman)... que j'avais détesté ! Il se semblait bien en avoir un vague souvenir négatif. Il me semble bien que c'était le même type de film très zarb'; qui cette fois n'avait pas fonctionné sur moi. Peut-être que c'est aussi une histoire d'état d'esprit du moment)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Phil a écrit:
C'est typiquement le film qui va cliver entre ceux qui vont totalement y adhérer - fascinant, puissant, conceptuel, parfois terrifiant, malsain... - et ceux qui vont le rejeter - chiant, poseur, prétentieux, incompréhensible...


Il y a aussi une grande masse qui va ne pas y aller...

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Oui, bien sûr, je parlais uniquement du peu de gens qui vont aller le voir !
Quoique, c'est un peu comme ceux qui vont voir Cosmopolis pour Robert patin-son : y'a bien des gens (des mecs surtout) qui vont aller voir ça pour les nichons de Scarlett... Y vont s'en souvenir longtemps ! En plus, ZE scène la plus fouyaya est au bout de 1h20, faut tenir jusque là Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Revu ce soir... et c'est toujours un choc, un film indescriptible, un pur OVNI cinématographique qui ne ressemble à rien d'autre, une expérience sensorielle unique.
On parlait sur le sujet Interstellar du fait d'expliquer ou non, trop, pas assez, un film plus ou moins hermétique. Celui-là est un bon contre-exemple (et pour le coup, LE film kubrickien de l'année, plus que le Nolan) : il n'explique rien, on serait bien en mal de donner une raison à tout ça - et surtout aux éléments épars de l'histoire - et pourtant on le "comprend" intrinsèquement. Aussi parce qu'on a vu des tas de films d'invasion extra-terrestre et autres thèmes abordés là de biais, qui nous permettent de construire tout un background que Glazer n'a du coup plus besoin d'expliciter.

(et pis Scarlett, quoi...)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Difficile d'exprimer ce que je pense de ce "film", OVNI caractérisant mieux ce délire cinématographique, mais je suis d'accord avec toi pour dire que ça ne ressemble à rien et que j'espère sincèrement que ce sera une expérience unique. Un court métrage de 8 minutes aurait largement suffit au lieu de cette purge de 1h48 construit sur un scénario qui frise le néant. Il ne suffit pas (à l'instar de Gaspard Noé) de se réclamer de Kubrick, pour faire un bon film. Même si je ne suis pas un fan absolu de 2001, je lui reconnais au moins la qualité d'expérience sensorielle. Là, tout est moche, même Scarlett Johansson, est loin d'être au meilleur de son physique (elle devait être entre deux cures de désintox). 
J'ai tenu jusqu'au bout par curiosité et surtout parce que tu avais été assez dithyrambique au sujet de ce film (bon je ne parle pas des critiques pros qui pourraient se branler sur un mec qui mangerait une soupe aux vermicelles pendant 1 heure 30).
A côté de ça, les films de Dolan sont des chefs d'oeuvre Very Happy
Note : 1/10

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Hahaha, j'adore quand tu suis mes conseils éclairés !

(de toute façon, les films de Dolan sont des chefs d'oeuvre ! Comme Under the Skin
Rolling Eyes)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Phil a écrit:Hahaha, j'adore quand tu suis mes conseils éclairés !
Heureusement qu'il y en a plus de bons que de très mauvais Wink

Voir le profil de l'utilisateur
J'hésitais mais pour le coup, je vais écouter Cédric... Une intuition

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
J'peux te prêter le DVD, si tu veux (souffrir) ! Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Je te souhaite une bonne année Cyrille (et aussi d'éviter ce film)

Voir le profil de l'utilisateur
Bonne année Cédric.
Ouais, pourquoi pas le DVD...

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
J'te l'amène demain.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum