Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Treme

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Treme le Ven 3 Jan - 17:39


TREME (2010-2013) de Eric Overmeyer et David Simon

J'avais déjà évoqué cette série sur le précédent forum qui vient de se terminer la semaine dernière un peu sèchement sur HBO. Devant les audiences très confidentielles malgré les qualités remarquables et remarquées par la critique de la série, la chaîne avait prononcé l'arrêt en fin de saison 3. Après négociation, Simon a eu le droit à 5 épisodes pour conclure.
Du coup, il y a un petit goût amer qui subsiste quand on regarde cette saison tronquée. Si le duo réussit à finir très proprement et très intelligemment, quand on connaît la qualité d'écriture (et la programmation musicale), j'aurai voulu avoir au moins une vraie saison de plus.
Mais bon, la boucle est bouclée et DS le résume beaucoup mieux que moi dans une interview consacrée récemment aux Inrocks :
"Quelle était votre ambition pour conclure la série ?

Notre but était d’arriver jusqu’à l’année 2008. Celle de l’élection de Barack Obama, mais aussi de la crise financière. Les deux peuvent être liées. L’effondrement du système financier représente à mes yeux une allégorie de l’histoire que nous racontons avec Treme : un échec causé par l’homme. Les conséquences de Katrina ont éclairé l’état d’une ville et d’un pays. Nous n’avions pas affaire à une catastrophe naturelle, mais à l’une des plus graves erreurs d’ingénierie de l’histoire des Etats-Unis. La crise financière, survenue trois ans après le cyclone, a été provoquée par les mêmes calculs qui avaient poussé les gens à ne pas construire des digues assez solides à La Nouvelles-Orléans : faire croire que l’on peut faire passer de la merde pour de l’or, ne miser que sur le court terme, sans regarder les conséquences sur la durée. Le marché promettait de se réguler tout seul, le capitalisme tardif a promis beaucoup de choses, mais c’était des mensonges. La Nouvelle-Orléans a simplement découvert cela plusieurs années avant le reste du monde. Treme a raconté cette histoire : la survie à tout prix dans une réalité nouvelle, sans idéal, où chacun se retrouve seul."



L'intégralité de l'interview de D. Simon ici

Voir le profil de l'utilisateur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum