Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

La Grande Aventure Légo

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 La Grande Aventure Légo le Ven 21 Fév - 21:52

Phil


Admin


Le premiers échos très positifs m'avaient mis la puce à l'oreille, mais c'est quand même une incroyable surprise : ce LEGO MOVIE est énorme ! Et d'autant plus surprenant que j'en attendais rien, même si les réalisateurs avaient signé le premier Tempêtes de Boulettes Géantes (une autre très bonne surprise en son temps); ça pouvait être un coup de pot. Ben non, c'est encore une superbe réussite.

C'est surtout un film complètement dingue, un truc de drogués hystériques, de geeks sous acide, absolument hallucinant. Comme tous les films d'animation "modernes", il s'adresse à tous les publics. Et j'y étais avec Lilith qui a trouvé ça super bien. Et pourtant, je suis à peu près persuadé que j'ai encore plus aimé qu'elle (c'est marrant, d'ailleurs, on riait pas aux mêmes moments). Parce qu'il y a ici une folie, un sens du dérapage contrôlé, des idées complètement dingues, qui poussent le film très très loin, aux limites du délire le plus total. Visuellement, l'exploitation du concept de "monde en Légo" donne des choses fascinantes et hyper originales. Ce qui semble être une pure idée commerciale se transforme très vite en une exploration d'un monde totalement inédit au cinéma. Et du point de vue scénaristique, sur le plan des péripéties, des thèmes abordés, etc, ça va aussi assez loin. Il y a même un discours intéressant sur la lutte contre l'uniformité, le fait de rester accroché à ses rêves d'enfants, et tout un tas d'autres thèmes de trente-quarantenaires à qui le film est principalement destiné à mon avis.
Dans l'ensemble, on n'est pas loin d'avoir affaire ici à un cinéma très expérimental. C'est camouflé sous un film au rythme trépidant, super drôle, enlevé, plein de couleurs et de bruit... mais il y a toujours un décalage qui donne quelque-chose de détonnant et d'étonnant.

Pas la peine de s'étendre plus avant sur le film, indescriptible, et qui fait feu de tous bois. Allez le voir, ça ressemble à rien, ça fait un bien fou.
J'insisterai juste sur les 2 chansons du film, la "chanson joyeuse" hilarante qui restera en tête pendant des semaines après le vision, et le thème "techno doom aux paroles super dark" du légo Batman.
De toute façon, "ce jour ne restera pas comme le mardi de la défaite, mais comme le lundi où le peuple se sera levé contre l'oppresseur".

"Everything is awesome !" / 6

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

2 Re: La Grande Aventure Légo le Mar 24 Juin - 9:54

Phil


Admin
"Bonjour monsieur Fnac. J'ai pré-commandé le DVD Légo à 19,99€ et vous me l'avez bien envoyé, mais je vois que depuis il est pasé à 15,99€.
- D'accord. Et quelle est la raison de votre appel ?"

à ton avis, connard ???

"Ah oui, mais l'adaptation du prix, ça marche pour les précommandes.
- Tout à fait : il sort demain, et je l'ai commandé le 2 mai. J'appelle ça une précommande.
- Ah, patientez un instant..."

Au bout d'un quart d'heure, j'ai quand même réussi à récupérer mes 4 euros en chèque cadeau !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

3 Re: La Grande Aventure Légo le Mar 24 Juin - 10:00

C'est une vraie honte, ce service de précommande à soi disant prix garanti

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: La Grande Aventure Légo le Mar 24 Juin - 10:29

Phil


Admin
Bah j'avais pas eu de problème jusque là, mais c'est surtout l'attitude du mec qui m'a gonflé !
(C'est ça de délocaliser les hotlines dans le tiers monde, aussi)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

5 Re: La Grande Aventure Légo le Dim 5 Fév - 20:05

Phil


Admin
Vu que j'avais adoré La Grande Aventure Lego, je n'allais pas laisser passer l'occasion d'aller voir en avant-première aujourd'hui sa fausse suite : LEGO BATMAN (qui sort mercredi prochain). Avec Lilith, comme le premier (c'est bien notre genre de "film de papa geek avec fifille apprentie geek" Wink)

Et j'ai trouvé ça aussi bien que le précédent.
Avec une différence majeure; ce qui a constitué la plus grande surprise au visionnage. On pourrait résumer ça en une formule : c'est plus Batman, que Lego. Là où le premier était un film assez conceptuel dans lequel le monde en Lego avait une raison d'être par rapport à ce que ça racontait et ce que ça montrait, ici le côté Lego passe au second plan. Et même au troisième ou quatrième. Le film aurait tout aussi bien pu être en animation classique ou en CGI que ça n'aurait rien changé à ce que ça raconte et à ce que ça montre. Sauf peut-être dans une scène vers la fin (importante, puisqu'elle fait partie de la résolution des enjeu du film).
Ce Lego Batman joue donc plus sur le terrain des références, de la parodie, et des réflexions méta sur l'univers des super-héros. à ce titre, on notera par exemple plusieurs vannes envers Suicide Squad et Batman v Superman. Et plein de clins d'oeil aux films, que ce soit à la période Tim Burton/Joel Schumacher ou aux films de Nolan. On peut penser que le film s'adresse plus au parent venu accompagner son enfant qu'aux enfants eux-mêmes. Mais, finalement, Lilith a aimé autant que moi, et même trouvé ça meilleur que le premier; c'est donc bien que ça doit fonctionner aussi à un niveau plus enfantin.

Après, d'un point de vue technique, on est tout à fait dans la continuité du film de Miller et Lord (ici revenus à la production, et ayant laissé la réalisation à Chris Mac Kay, lui aussi un pilier de la comédie américaine récente). L'animation en Lego est toujours totalement bluffante, et permet absolument tout, avec une liberté, une vitesse et une fluidité qui semblent enfoncer ceux qu'on a l'habitude de voir en animation. Et c'est encore une fois au service d'un film au rythme frénétique, complètement barré, limite épuisant.
Le personnage de Batman était le plus intéressant du film Lego, celui-là s'amuse à le pousser encore plus loin, en s'appuyant solidement sur tout l'imaginaire qui entoure le Caped Crusader. Et tous les personnages annexes subissent le même traitement, entre hommage et démontage en règle.

Il faudra juste que je le revoie en VO - parce qu'en français, entre Stéphane Bern, des youtubers genre Natoo et des footballers, c'est parfois à la limite du supportable ! Heureusement que les rôles principaux échoient à de vrais comédiens de doublage - qui feront toujours la différence avec des gens embauchés juste sur leur notoriété et dont ce n'est pas le boulot...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum