Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Préparons nos oreilles : THERAPY? revient faire du bruit !

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Phil


Admin
Enfin, plus précisément, par rapport au titre du sujet : les 2 meilleurs albums (les 2 seuls bons, même, à mon avis) du groupe irlandais de gros rock lourd qui tâche seront réédités dans des éditions super luxueuses le 31 mars prochain :

http://www.therapyquestionmark.co.uk/2014/02/03/troublegum-infernal-love-deluxe-editions-coming-march-31st/

Bon, ça vaut surtout le coup pour Infernal Love, le deuxième CD étant rempli de pépites. Les 2 CD bonus du monstrueux Troublegum sont surtout remplis de trucs sans intérêt qu'on n'écoutera qu'une fois. Mais bon, pour avoir l'album original dans une belle édition et avec un son remasterisé, ça peut le faire (d'autant que c'est pas ruineux, annoncé à 16€ à la Fnuck et chez Amazon. soit le même prix que l'autre)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
J'ai (les deux) et écoute ça dès que je rentre à la maison après un week end prolongé dans le sud...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Réécouté Troublegum en entier pour la première fois depuis un paquet d'années... et cet album est toujours aussi impressionnant ! D'autant plus qu'il n'a pas pris une ride en 20 ans et a la capacité supplémentaire de faire revivre une époque mythique du gros rock qui tâche (les années 91-96, en gros).
Même si j'aime pas trop les trois dernières chansons - Unrequited est intéressante mais ratée, les 2 autres juste ratées. C'est plus que largement compensé par des pépites comme Knives, Screamager, Nowhere, Turn et autres. Et bien sûr la reprise mmortelle de Isolation de Joy !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Comme à chaque édition Deluxe, le (ici "les", puisqu'il y en a 2) disque(s) bonus propose à boire et à manger, tout plein de trucs plus ou moins sympas sur le moment mais qu'on réécoutera jamais, et quelques pépites qu'on fera l'effort d'aller chercher de temps en temps au milieu du reste pour se décrasser les oreilles.
Au rayon "à jeter à la poubelle", les quelques remixes (heureusement y'en a pas beaucoup) : déjà je vois rarement l'intérêt des remixes pour des groupes électro et pop (à la limite NIN et certains DM - et encore, même là je suis très souvent dubitatif), alors des chansons de bourrins métalleux retapés en ambiance dancefloor, très peu pour moi.
Moins inutile, mais bof quand même, les démos, même si cette de Turn est intéressante à comparer à la chanson finale.
Restent les chansons inédites de la période, toujours sympathique d'entendre d'autres morceaux que ceux qu'on connaît par coeur - surtout quand ils sont très bons, comme c'est le cas des trois derniers du premier disque bonus (Nice'n'Sleazy, Reuters, Tatty Seaside Town), Auto Surgery ou leur Opal Mantra bien connue. Restent aussi les versions live - notamment celles de chansons du premier album (Nausea, Potato Junkie...), bien nirvanesques dans l'esprit et le son. Et ce qui est peut-être la merveille de ces bonus, la "string version" de Lunacy Booth, d'autant plus superbe que la chanson original ne se prête que très peu à ce traitement.
A noter aussi : une "kiddie version" de Knives dans laquelle ils zappent tous les gros mots, ce qui donne quelque-chose de très drôle !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Infernal Love est un album qui m'a toujours laissé sur le cul, et qui lors de cette réécoute pour sa sortie en édition Deluxe continue de m'impressionner et de m'interloquer. Après le triomphe de Troublegum, Therapy pouvaient faire ce qu'ils voulaient, et c'est exactement ce qu'ils ont fait. Ca donne ce disque très personnel, tournant résolument le dos au bourrinage du précédent, tout en n'étant absolument pas commercial, piochant partout aux sources de toutes les références du groupe. Comme beaucoup à l'époque (Smashing Pumpkins en premier lieu), Therapy mêle ici son metal de base à tout un tas d'influences new-wave, électro, blues-rock et autres.
Comme Truffaut et Hitchcock parlaient de "grand films malades", le disque est une sorte de "grand album malade", partant dans tous les sens, follement ambitieux, tordu, complètement délirant, par moments totalement enthousiasmant et à d'autres absolument à côté de la plaque... C'est un album fou, déroutant, qui déstabilise l'auditeur, pas facile au premier abord. Les chansons jouent sur les ambiances, les ruptures de ton, vont chercher là où on ne les attend pas. Il y en a 11, soit 3 de moins que dans l'album précédent, mais ça dure 10 minutes de plus - avec des transitions articulés autour d'instrumentaux électroniques... C'est assez indescriptible, en fait, totalement inattendu; en fait, les passages les plus faibles de l'album sont les plus attendus, ceux où le groupe se jette un peu facilement dans ce qu'on attend de lui (Misery, Jude the Obscene, Loose...). . Pour le reste, soit le groupe ajoute des expérimentations sonore à sa violence primitive et aboutit à des morceaux hybrides impressionnants (l'énorme Epilepsyqui ouvre l'album, le single monstrueux Stories, la conclusion explosive 30 Seconds), ou se lance nous balance des merveilles conceptuelles planantes et puissantes dont le sommet réside dans le diptyque A Moment of Clarity / Me Vs You - 2 chansons hallucinantes qui remuent les tripes et font remonter des réminiscences de tout ce que j'aime dans la musique pop-rock. Et je ne parle même pas du sommet absolu Diane, reprise de Husker Du devenue mythique où les instruments à cordes viennent foutre la pâtée aux instrumentations rock habituelles.

Ca a toujours été limite entre les deux grands disques de Therapy? en ce qui me concerne, mais en m'y replongeant là, c'est presque une évidence : ce disque difficile d'accès, complexe et baroque est définitivement le grand-oeuvre d'un groupe qui a su refuser la facilité et se réinventer en prenant tous les risques pou aboutir à un disque unique et bouleversant.


En plus, le (seul, dans ce cas) disque bonus est lui aussi une merveille. Seulement 2 remixes inutiles à jeter. A côté de ça 9 versions acoustiques de chansons des deux grands albums du groupe (+ Opal Mantra et Disgracelands), disponibles auparavant sur les maxis sortis à l'époque, magnifiques et transfigurant les versions originales. Et 7 versions live de chansons principalement extraites de Troublegum (mais pas que), terrassantes de puissance et de rage.

Grandiose.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum