Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gros Zilla 2014

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Gros Zilla 2014 le Jeu 15 Mai - 22:11

Phil


Admin
J'en connais qui diront qu'il fallait forcément pas s'attendre à un bon film en confiant cette nouvelle version de GODZILLA au réalisateur du très expérimental Monsters... Mais moi j'ai beaucoup aimé Monsters, et j'avais hâte de voir le traitement que Gareth Edwards allait appliquer à la grosse bébête japonaise. J'y croyais même à fond, surtout à la vue du trailer enthousiasmant qui avait mis tout le monde à genoux il y a quelques mois. J'y croyais au moins jusqu'aux critiques unanimement négatives des premiers à l'avoir vu sur le forum de Mad Movies...

J'ai donc vu la bête, plus si confiant... Et au bout de 2 heures de purge totale, j'ai dû me rendre à l'évidence : c'est vraiment une méga merde ! A tel point que je me demande si la version de 1998 signée par l'infâme teuton Emmerich ne vaut pas mieux que ce truc. C'est dire.

Il faut dire déjà que c'est monstrueusement con. Bourré de fausses idées imbéciles, de personnages crétins, de péripéties navrantes, de coïncidences à la con... C'est le "gros film américain" le plus mal écrit que j'ai vu depuis une éternité.
Il faut ajouter à ça qu'il n'y a aucune progression dramatique valable, aucune empathie pour les personnages (le gag du siècle : essayer de nous faire pleurer sur le sort de la bonne femme qui meurt au bout de 5 minutes de film, alors qu'on vient de la rencontrer et qu'on s'est pas attaché à elle !), aucun enjeu, des personnages sortant des aphorismes pitoyables d'un air pénétré, un discours écolo à chier - un encéphalogramme plat du début à la fin.

Mais le pire du pire, ce n'est pas ça. J'veux dire, des blockbusters américains débiles et mal foutus, on en a vus à la pelle. Et on peut en général compenser au moins par de l'action, des scènes qui pètent; ou au moins en s'amusant.
Et c'est là que ce Godzilla acquiert un statut de gros accident industriel. Parce qu'il n'y a rien de ça ici : on ne s'amuse pas, ça ne pète pas, y'a pas d'action, on s'emmerde sec. Et on en veut à Edwards : parce que, en effet, il applique bien ici la même vision qu'à son histoire de monstres Lovecraftiens précédentes. Sauf que, ce qui fonctionnait dans un film voulu comme intimiste et intériorisé ne marche plus une demi-seconde dans un grand spectacle comme celui-là ! C'est quand même un festival de choix dramatiques désastreux, d'idées de mise en scène à côté de la plaque, et de concepts foireux. Le film se vautre pathétiquement sur tous les tableaux : ni gros film de destruction massive jouissif, ni réflexion conceptuelle sur le film de monstre - on se demande bien à qui le film s'adresse. Aux enfants, peut-être, par son côté Bisounours transformant Groszilla en gentil monstre qui sauve les humains de monstres plus méchants que lui.
Le sommet du ratage intégral du film : le peu de scènes d'action sont toutes les mêmes (Godzi contre 2 streums moches et cons, qui pètent vaguement des bouts de décors pendant que l'armée joue les gros bras sans rien foutre dans son coin); et ne sont jamais menées jusqu'au bout, frustrant le spectateur en plus de le faire chier ! 2 exemples :
à Honolulu, les gloumoutes commencent à se foutre sur la gueule, et paf, au bout de 20 secondes, on passe sur un écran télé qui montre l'affrontement de loin, puis à la suite de l'histoire de la meuf et son gosse dont on se tamponne.
à San Francisco, rebelote, début de baston pendant, allez, une minute, et vlan - la trappe du souterrain se referme sur les gens qui se planquent, et on passe à autre chose.
Tout le film est comme ça constitué de débuts de scènes qui ne vont jamais jusqu'au bout.
Et oubliez tout de suite les plans sublimes de la scènes des parachutistes, vue dans la bande-annonce : elle est toujours aussi belle dans le film, sauf que quand on sait pourquoi ils sautent, ce qu'ils vont faire, etc... ça n'a plus aucun intérêt !
Ca aussi, ça résume bien le film : le choix de "séparer" d'un côté les monstres qui se battent entre eux et de l'autre les humains qui font leur vie (j'exagère à peine) est catastrophique et fait du film un sommet d'inintérêt total.

Et je parle pas des acteurs, tous uniformément mauvais (alors qu'ils sont bons d'habitude - tu prends Aaron Taylor Johnson et Elizabeth Olsen et t'arrives à les filmer comme des galettes molles sans aucune alchimie, y'a quand même un souci !). Ni de la musique pourrave d'Alexandre Desplat (bon aussi, d'habitude). Encore moins de la photo moche.

Vivement Pacific Rim 2, pour nous laver de cet affront !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

2 Re: Gros Zilla 2014 le Jeu 15 Mai - 22:45

Phil


Admin
(je laisse Cyrille se faire plaisir sur "le rayon bleu" Smile)
(et la meuf qui sert à rien avec le japonais, c'est la soeur de Blanchette dans Blue Jasmine. elle est abonnée aux daubes, elle !)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

3 Re: Gros Zilla 2014 le Ven 16 Mai - 10:46

Phil


Admin
Une des nombreuses critiques négatives sur le forum de Mad, avec laquelle je suis parfaitement raccord (sauf pour le rayon bleu Smile). C'est exactement ça, ce GrosZilla : un faux film d'auteur, faux blockbuster frustrant, filmé dans le cul d'un cachalot.

C'était pas bien. On se fait chier, le personnage principal ressemble à un réserviste de Montauban et les quelques (très) jolis plans ne parviennent même pas à briller dans cet amas de caca un brin prétentieux et superficiel (le coup du môme dans le train m'a tué). Cette manière de désamorcer toute tension, de ne rien montrer en se la jouant apprenti Hitchcock ou Spielberg de début de film (car ce Godzilla est une exposition étalée sur 2 heures et quart, même pas réussie) flattent sans aucun doute les fanatiques gnangnan et coincés de la "suggestion", le genre "cérébral" qui doit se branler sur des meufs en sarouel.

Surtout, c'est long. J'ai regardé ma montre toutes les 10 secondes (je vous dis pas la galère dans le noir, vu que le film se passe apparemment dans le cul d'un cachalot) et ai levé les yeux pour les quelques montées en tensions qui n'aboutissent jamais. Et paye ton blockbuster faussement concept... Edwards est un vrai auteur et il ne veut pas donner du boum boum aux bouffeurs de pop corn ! Genre les neuneus qui veulent voir un film bien véner de monstres géants, ici symbolisés par un gamin mou et moche de 10 piges en pyjama devant sa TV. Ah, ah ! Il nous a bien eu !...Connard.

Reste de très jolies séquences qui ne s'intègrent jamais dans le film (le parachutisme fonctionne en BA ou en court-métrage mais n'a rien à foutre là), et Godzilla qui crache son laser (on va dire que j'étais heureux les 5 minutes de combat final, mais après 2h10 à me faire chier j'ai pas su bien profitter du spectacle. Je le reverrai sur YouTube).Ah, je trouve le design du couple de streums totalement à chier, sans être foncièrement moche mais sans aucune originalité.

Et j'ai toujours apprécié Watanabe mais un frisson de honte m'a parcouru l'échine à chacune des ses apparitions.

1/6 pour Godzilla qui crache des flammes, son aspect général très sympa et Binoche qui vieillit bien.

EDIT :Rom1, le 16 mai 2014 - 10:07 , dit :Dommage car durant ces 2 h, on devine en arrière-plan un film qu'on aurait voulu voir mais qui ne parvient jamais à affleurer./EDIT
Voilà, c'est exactement ça. Un film d'arrière-plan.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

4 Re: Gros Zilla 2014 le Ven 16 Mai - 15:53

Phil


Admin
Un autre truc à chier qui me revient, aussi : comment ils peuvent être assez cons pour essayer pendant tout le film de tuer avec une bombe nucléaire des monstres qui se nourrissent de radiations ???
(et ça pose de problème à personne !)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

5 Re: Gros Zilla 2014 le Sam 17 Mai - 14:35

On va quand même se le tenter demain matin nous en séance pas chère avec les filles et le Wookie

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Gros Zilla 2014 le Sam 17 Mai - 15:48

Phil


Admin
Bon courage ! Smile
(on est rarement d'accord sur ce genre de films, mais là je vois même pas comment ça serait possible... d'autant qu'il me semble que t'as pas aimé Monsters)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

7 Re: Gros Zilla 2014 le Lun 19 Mai - 13:12

Alors, le Gros Zilla 2014...bon, ok c'est pas bon, mais moins mauvais que ce à quoi je m'attendais en fait et je préfère celui-là au vieux. Et on s'est bien marré avec Ludo.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Gros Zilla 2014 le Lun 19 Mai - 13:27

Phil


Admin
Ben nous on s' est à peine marré, c'est pour ça que je le trouve vraiment pourri (peut-être sinon que j'aurais juste trouvé ça pas bon Smile)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

9 Re: Gros Zilla 2014 le Ven 12 Sep - 1:02

Phil


Admin
Hahaha, c'est tellement ça ! Laughing

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum