Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

LOOPER de Rian Johnson

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 LOOPER de Rian Johnson le Lun 11 Mar - 22:57

Phil


Admin
Revu ce soir en DVD, vraiment de la pure bombe nucléaire ! Je recopie demain les discussions de l'autre forum.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

2 Re: LOOPER de Rian Johnson le Mar 12 Mar - 0:23

Phil


Admin
Mon avis à la sortie :

Bon ben moi j'ai a-do-ré !
Oui, y'a ptet 15-20 minutes de trop, z'auraient pu raccourcir aisément toute la partie dans la ferme (importante, mais trop étirée) - l'avantage c'est qu'il y a toujours Emily Blunt pour passer le temps agréablement dans ces scènes.
Et faut pas regarder de trop près les paradoxes temporels, mais on est en effet habitué avec ce genre d'histoire.

Après, c'est du bon "blockbuster cérébral" dans la lignée de Matrix ou Inception - il y a d'ailleurs fort à parier que le film n'existerait pas sans eux (surtout le second). Le côté "pure SF" déchire, on voit rarement ça sur un écran (comme le film de Nolan, c'est plus Dickien que la plupart des adaptations de Dick). Et les aspects spectaculaires ne sont pas en reste.
Et au delà du concept, déjà pas mal original, le traitement l'est aussi : la description "light" d'un futur très crédible et relativement inédit (à l'écran, encore, pas en littérature SF), les détails genre la drogue qu'ils s'injectent, les scènes d'action en rase campagne, le gosse mutant... Belle idée aussi de situer le "passé" du film dans notre futur, en 2044. Et les éclairs de violence ainsi que la mort du gosse (impensables dans un gros produit de studio) accréditent bien l'idée du metteur en scène démiurge qui fait "son" film tranquillou dans son coin, à la Nolan.

Les acteurs sont bons, c'est bien mis en scène, la photo est belle, la musique aussi... Gros coup de coeur, les qualités faisant aisément oublier les défauts en ce qui me concerne.

C'est quoi la scène que t'as pas compris, le frangin ?
Me dis pas que c'est le "futur alternatif" (qui est en fait le "vrai" futur, l'alternatif étant celui qu'ils mettent en place au fur et à mesure du film) où Bruce Willis se fait buter par JGL et où on voit ce qu'il devient au fur et à mesure que le temps passe; je vais t'appeler Damien sinon ! Very Happy
(ma scène préférée du film. A mon avis le pivot fondamental qui fait que le film est aussi bon parce qu'il explique tous les enjeux; et en plus une preuve qu'on peut ne pas avoir besoin d'expliciter tout lourdement et faire confiance à l'intelligence du spectateur).

Moi, j'ai pas bien pigé ce qui arrive à la version futuriste de son pote Seth, qui semble rajeunir (ou se décomposer) avant de se faire buter... On peut se dire que c'est ce qui guette ceux qui viennent du futur, sauf que ça n'arrive pas à Bruce.

Note = 5/6, à voir comment ça murit mais je pense qu'il apparaîtra dans mes films de l'année.



(--> en effet, il est apparu dans mes films de l'année, 4ème; et à la revoyure c'est du 6/6 sans problème !)



Dernière édition par Phil le Mar 12 Mar - 0:32, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

3 Re: LOOPER de Rian Johnson le Mar 12 Mar - 0:26

Phil


Admin
Cyrille
Looper, pas mal, un plutôt bon film de Sf, assez rare pour être souligné. Ils auraient enlevés le mélo, ça aurait raccourci de 15 mn et gagné en force, mais bon, faut vendre !

Séba
Vu Looper ce soir aussi, et je suis tout à fait du même avis que Cyrille. De gros soucis de maquillage pour le jeune premier aussi qui se voient énormément et j'aurais dit 25 minutes plutôt que 15 en trop. Et y'a une scène que j'ai pas compris, mais j'en parlerais quand tout le monde l'aura vu que vous puissiez m'éclairer.


Cyrille
J'ai pas trop essayé de comprendre les paradoxes temporels, parce que sinon, ça prend la tete et gache le palisir, alors, je suis quasi sûr que j'ai pas compris non plus, mais j'attends ta question avec impatience Smile


Séba
La scène que nous n'avons pas compris c'est celle où après sa chute de l'immeuble il se revoit en train de tuer Willis qui cette fois est attaché et cagoulé et qui dure une demi seconde.

Attention spoil

Ca ne peut pas être le vrai futur où il se voit se tuer vu que dnas le vrai futur il n'existe pas vu qu'il se tue à la fin du film pour éviter d'avoir un futur justement

Et pour l version futuriste de Seth il rajeuni pas, il se décompose parce qu'il torture le jeune seth en lui découpant le nez pour le faire revenir donc le personnage futur se retrouve snas nez


Phil
Oui, on parle de la même scène.
En fait, elle dure pas une seconde mais 5 minutes : on voit alors le "vrai" futur, dans lequel Levitt tue sa version futuriste, gagne plein de thunes, et évolue pour devenir Bruce Willis, qui revient dans le temps et se fait tuer.
Sauf que là, y'a un hiatus : il se tue pas. Tout le reste du film est alors un futur alternatif, qui se construit au fur et à mesure, jusqu'à la mort du personnage. Qui ne fonctionne pas, donc, puisqu'on est dans un film de SF avec paradoxe temporel et que ça marche jamais !
Mais c'est justement ce que je disais : sans cette scène, on comprend pas les motivations du personnage par rapport à sa femme au au Rainmaker...

C'est typiquement le truc dont on n'arrivera jamais à parler sur le net, faudra l'aborder en live - au risque ici de discussions incompréhensibles ! Smile

(et sinon, ah ouais, pour Seth, je vois bien maintenant : c'est comme le message sur son bras, c'est les "méchants" qui le gravent dans le Seth de 2044 pour piéger celui du futur. J'avais pas capté, mais c'est logique)


Séba
Voilà c'est un peu ça le souci avec ce genre de film en parler est bien facile que d'en "écrire" car oui on a compris globalement le futur alternatif, juste une scène et pas ce qui suit qui nous a dérangé en fait


Phil
Le "truc" ici, c'est que c'est une figure classique du ciné SF, présentée de manière différente. On te montre d'abord le futur alternatif (Willis n'est pas tué), puis il y a une coupe et on te présente le "vrai" futur, sans explication. D'habitude c'est le contraire (ce qui va dans le sens du récit classique), et on amène les choses en douceur et/ou avec du souligné au stabylo. Forcément, ça surprend ! (et c'est toute l'ingéniositè de Looper)


Cyrille
Je pense aussi que c'est le genre de film sur lequel il est hyper prise de tête de réfléchir et de vouloir trouver un sens à tout.

J'ai réfléchi à rien, et je vous assure que ça m'a beaucoup plu. Et je me fou un peu de savoir si c'est un vrai futur ou un fau futur. De toutes façons, dès le début y'a deux lignes narratives, puisqu'une fois il arrive de face et une fois de dos !


Phil
Pareil, sur le moment je me suis laissé porter - la seule "réflexion" était purement cinématographique, sur la manière dont le film est construit et le scénario agencé.
Mais c'est comme Inception, après coup, c'est presque obligé d'y revenir... Reste que c'est surtout un super film de SF premier degré, et que rien que ça, ça bute !


Cbyt
Excellent ! Johnson relit toute la filmographie SF de ces 30 dernières années (Matrix, Terminator, Inception, Blade Runner, Dark City, ...) pour en faire un truc unique avec des règles très personnelles. J'aime bien d'ailleurs sa vision du futur (2044) mêlant méga-cités ultra modernes, exploitations agricoles (faut bien bouffer), l'interdiction des armes (du moins on peut l'imaginer quand on regarde ce qu'ils se trimbalent), des voitures qui recyclent leur propre gaz d'échappement, les drogues ...

A part un petit problème de rythme, tout le reste est nickel et même les différentes lignes temporelles sont traitées super clairement. Pas de double ou triple lecture.

Bref comme quoi, on peut faire un très bon "gros" film de SF sans un budget de 250 millions de $ !


Phil
Dingue : un film qui non seulement fait l'unanimité, mais sur lequel on a tous en gros le même avis (la vision du futur, la chute de rythme...) ! Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

4 Re: LOOPER de Rian Johnson le Mar 12 Mar - 16:47

Bluray reçu et qui attendra tranquillement que je rentre du ski.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: LOOPER de Rian Johnson le Mar 12 Mar - 17:36

Phil


Admin
Franchement, vu le temps parisien, pas besoin d'aller au ski ! Smile
(c'était un message du mec bloqué en Lozère parce qu'il peut pas remonter à Paris aujourd'hui comme c'était prévu !)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

6 Re: LOOPER de Rian Johnson le Mar 12 Mar - 18:28

Dis surtout que t'avais envie de prendre un jour de plus, parce que bloqué....Exagérons rien. Dans l'ouest, dans le Nord, OK, mais pour venir sur Paris en venant du sud !!!

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: LOOPER de Rian Johnson le Mar 12 Mar - 22:01

Phil


Admin
Nan mais c'est pas qu'une vue de l'esprit : la N20 est impraticable, la N118 fermee apres Velizy, l'Essone bouchee, Nanterre sous la neige... Ca commence a faire beaucoup (mais c'est vrai que me suis pas battu pour rentrer non plus ! Smile)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum