Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Stephen King - DREAMCATCHER (+ réflexions sur l'accident)

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Phil


Admin
Pour être sûr de bien commencer l’année (au moins en matière littéraire), je l’ai entamée par la relecture de DREAMCATCHER de Stephen King. Livre dont je me souviens parfaitement des circonstances dans lesquelles je l’ai lu la première fois (notamment le fait que je l’ai terminé la veille de rencontrer ma chère et tendre Very Happy). Et dont j’ai un excellent souvenir… en terme de qualité, parce que je me suis rendu compte à la relecture que j’avais zappé au moins un truc super important ; que j’hallucine encore d’avoir oublié !

Après mon histoire personnelle, un peu d’histoire Kingienne…
Dreamcatcher est le premier livre complètement écrit par King après l’accident qui a failli lui couter la vie en juin 1999. Après la fin de son essai Ecriture (voir ici : http://thexphil.forumactif.org/t294-ecriture-de-stephen-king) et en même temps que le retour au format de la nouvelle, la rédaction de ce premier roman complet a donc été fondamentale dans le processus de reconstruction de l’auteur. Ce qui se sent à la lecture - de manière évidente dans le fait qu’un des personnages est victime d’un accident similaire ; dans le ton très sombre, aussi (même si c’est très loin d’être exceptionnel chez l’auteur). Et plus profondément dans la façon de revisiter son style, ses tics, ses thèmes et ses romans passés dans une sorte de nouveau départ.

Surtout, 15 ans après l’accident, on peut maintenant regarder cet événement de manière rétrospective et voir précisément comment il a influencé l’œuvre de l’auteur. Et les bouleversements ont été – évidemment ! – d’une importance phénoménale. Du point de vue du lecteur fan de son œuvre, loin des souffrances endurées et de la peur ressentie, on pourrait même dire que l’accident a « libéré » le King et a abouti à la période la plus passionnante de sa carrière depuis ses débuts (qui se poursuit encore aujourd’hui).

Depuis le début des années 90 et la destruction de Castle Rock dans Bazaar, l’auteur se cherchait en effet un peu ; et même s’il nous avait livré quelques bonnes choses (Insomnie, La Ligne Verte…), c’était globalement pas top – voire merdou comme Désolation ou les derniers parus alors, Sac d’Os et La petite fille qui aimait Tom Gordon.

La conséquence principale du fait d’avoir regardé la mort dans les yeux sera évidemment sa décision de terminer enfin le cycle de La Tour Sombre. Mais les années qui suivent directement l’accident sont aussi celles où il publie une poignée de romans rarement vraiment réussis (Diane pense même que Cellulaire est une grosse merde Very Happy), mais toujours intéressants en ce sens où il cherche à se réinventer en introduisant de nouveaux éléments dans ses schémas classiques. Roadmaster, Cellulaire donc, Histoire de Lisey ou Duma Key ressemblent alors à du King qui se serait amusé à tout déconstruire, à casser ses jouets pour les remonter dans un sens différent, bancals mais fascinants.

Cette période de recherches aboutit aux grands livres de ces dernières années, où l’auteur enchaîne sans pitié les merveilles comme Dôme, Nuits Noires Etoiles Mortes, 22/11/63, Docteur Sleep, Revival


Par rapport à tout ça, Dreamcatcher est encore à part, puisqu’il s’agit d’un excellent bouquin écrit au milieu de livres pas terribles, et d’un King des plus classiques dans une période expérimentale !

que j'ai pas encore fini de relire... donc j'y reviendrai en début de semaine prochaine pour la partie critique (waow, ce sens du cliffhanger !)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Et j’y reviens donc maintenant que c’est (re) fini.

Pour dire, déjà, que c’est un peu moins énorme que dans mon souvenir. Disons que j’en avais gardé l’image d’un King dans le tout haut du panier… et que c’est « juste » un très bon King ! Laughing

Ce qui « coince » un peu, est justement dû au fait que l’auteur est ici en phase de « réadaptation » à l’écriture. Histoire de se remettre dans le bain après l’accident, il accumule les motifs et schémas classiques de ses livres, dans un grand mélange qui ne prend pas toujours. Les flashbacks sur l’enfance des personnages, par exemple, clairement rattachés à ÇA, semblent artificiels. Juste histoire de dire « c’est un élément fondamental de mon style, c’est la colonne vertébrale d’un de mes livres les plus célèbres et appréciés, il FAUT que je mette ça là ». Idem pour la référence plus subtile à La Tour Sombre (« la ligne »).
Par contre, d’autres choses fonctionnent très bien. Notamment les aspects les plus SF du livre, bien mieux utilisés ici que dans Les Tommyknockers par exemple. Où le recours à « l’affrontement mental » lors du climax – qui se déroule sur un plan plus mental et conceptuel que physique, un classique chez King (qu’il nous a ressorti récemment dans Doctor Sleep entre autres).

Après, ça reste quand même un super bouquin ! Qui nous happe dans son univers, comme tant de livres de King savent si bien le faire.
Ce foisonnement de trucs divers se retrouve dans l’histoire du livre, assez impossible à résumer ou à « pitcher » (tant mieux !). Ca commence par les retrouvailles anuelles d’un quatuor de vieux potes qui se réunissent chaque année pour une partie de chasse. Ou plutôt par l’accident de l’un d’eux, renversé auparavant par une camionette. Ou, en fait, par leur rencontre à l’adolescence avec un trisomique qui va créer entre eux un étrange lien. Il y a une invasion extra-terrestre dans cette forêt reculée du Maine ; une étrange mousse qui donne naissance après incubation à des gloumoutes immondes qui veulent conquérir la terre mais donnent aussi des pouvoirs télépathiques aux humains. Et encore, pêle mêle, un groupe d’élite de l’armée chargé de juguler l’invasion, la possession de l’un des personnages par un « petit gris », une course poursuite haletante sous la neige, des pouvoirs paranormaux… Et évidemment l’attrape-rêve du titre.

Pas besoin de regarder le film de Lawrence Kasdan sorti en 2004, incroyable bousasse intergalactique, pour mesurer à quel point tout ça était inadaptable. D’autant plus que, dans l’état de fragilité physique où il se trouve au moment de l’écriture du livre et avec les idées noires qui le traversent, King en rajoute à fond dans la noirceur et la violence.
Certes, les personnages sont sauvés par l’humanisme de l’auteur. N’empêche que son quatuor principal est bien un groupe de mecs sérieusement bancals, inadaptés, bourrés de failles (certainement la raison pour laquelle ils sont aussi moins attachants que d’habitude). Et King s’est visiblement amusé à leur opposer un méchant-supersoldat-nazi-sadique-impitoyable-complètement-chtarbé tout aussi fascinant que gerbant.

Le livre est entièrement guidé par la pulsion de mort, les pensées négatives. Les scènes gore sont vraiment dégueulasses, et on a droit en bonus à des descriptions gratinées du pourrissement des corps possédés par les extra-terrestres apparentées à un cancer (« Cancer » était le titre de travail du livre, que King a changé parce que sa femme le détestait). Même un élément scénaristique comme la télépathie est ici vu sous un angle négatif, comme une malédiction plutôt que comme un pouvoir merveilleux donné aux hommes.
C’est donc de façon totalement inattendue que le livre se termine bien (enfin, y’a quand même quelques personnages qui y passent salement, hein) !


Pour le coup, je pense que DREAMCATCHER est plutôt un livre « destiné aux fans de King »… mais je ne peux quand même que le conseiller à tout le monde !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum