Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Festivaux d'été

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 5]

1 Festivaux d'été le Jeu 14 Mar - 15:43

Phil


Admin
La billeterie pour Rock en Seine ouvrira le 21 mars, avec l'annonce de nouveaux noms qui viendront rejoindre System of a Down (et aussi Phoenix et Paul Kalkenbrener, mais on s'en tape !).

Mais surtout, l'ancien forum a pété le jour où on a eu l'annonce des premiers noms pour les Eurockéennes... un programme pour le moins hallucinant !
Blur, Smashing Pumpkins, Skip The Use, Archive, My Bloody Valentine (et aussi Asaf Avidan comme partout, M, encore Phoenix mais on s'en fout toujours...). Ouch, va ptet falloir bouger ses vieux os pour partir à l'aventure alors qu'on a passé l'âge de ces conneries... (sauf si ces groupes sont aussi annoncés à ReS, ça vaudra le coup de briser sa tirelire !)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

2 Re: Festivaux d'été le Jeu 21 Mar - 14:13

Phil


Admin
NINE INCH NAILS A ROCK EN SEINE !!!!

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

3 Re: Festivaux d'été le Jeu 21 Mar - 15:04

Phil


Admin
Phil a écrit:NINE INCH NAILS A ROCK EN SEINE !!!!

Et aussi Franz Ferdinand (déjà vus à ReS il y a quelques années); et d'autres groupes dont on se fout. Evidemment, ils sont le vendredi, NIN le samedi, et SOAD le dimanche, c'est pas drôle sinon !
(mais je sais déjà que j'irai au moins le samedi).

Ah, mais y'a Phoenix le même jour que NIN, tout va bien ! Twisted Evil

Le programme (incomplet pour l'instant) : http://www.rockenseine.com/artistes/programme/


"LES ENFANTS À ROCK EN SEINE
+ L’entrée du festival est gratuite pour les enfants de moins de 10 ans, accompagnés d’un adulte muni d’un billet
+ Pour leur confort, nous vous conseillons de ne pas emmener de bambins de moins de 6 ans à Rock en Seine."

--> On va quand même pas emp^cher Lilith de voir un des ses groupes préférés (System of a down) en festival ! Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

4 Re: Festivaux d'été le Jeu 21 Mar - 15:29

Parents indignes et inconscients ! Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Festivaux d'été le Jeu 21 Mar - 15:44

Phil


Admin
ça t'étonne encore ? Laughing
(sérieusement, j'hésite, quand même, d'autant que c'est un groupe de sauvages. Alors on se mettrait loin, évidemment, mais bon...)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

6 Re: Festivaux d'été le Jeu 21 Mar - 17:01

Phil


Admin
NIN est à Leeds le 23, à Reading le 25, et ils vont donc faire un aller-retour pour être à Saint Cloud le 24, sympa !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

7 Re: Festivaux d'été le Jeu 21 Mar - 17:31

Sauf si il y a une tempête de neige comme la semaine dernière Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Festivaux d'été le Jeu 21 Mar - 17:46

Phil


Admin
En aout, faudrait avoir la poisse !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

9 Re: Festivaux d'été le Mar 2 Avr - 13:36

Phil


Admin
Confirmé sur le site officiel :
http://tour.nin.com/

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

10 Re: Festivaux d'été le Jeu 25 Avr - 11:00

Phil


Admin
Nouveaux noms annoncés aujourd'hui - pas grand-chose de fondamental, si ce n'est Skip The Use, le même jour que SOAD (ça va péter) !
Sinon, Hani El Katib, paraît que c'est bien, !!! créent toujours la sensation (et pas que grâce à leur nom pour éviter le téléchargement)...

http://www.rockenseine.com/artistes/programme/

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

11 Re: Festivaux d'été le Mar 7 Mai - 18:43

Phil


Admin
Et voilou, pass 3 jours pour moi, et Diane viendra (avec Lilith Smile) le dimanche pour SOAD et Skip the Use.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

12 Re: Festivaux d'été le Lun 13 Mai - 14:06

ALT-J, c'est de la balle !!!

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Festivaux d'été le Mer 29 Mai - 10:21

Phil


Admin
Nouveaux noms intéressants à Rock en Seine : Belle and Sebastian, et surtout Tricky et Eels Smile.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

14 Re: Festivaux d'été le Mer 29 Mai - 10:54

Dernier album en date de Eels très sympa avec un retour aux sources après quelques années d'égarement

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Festivaux d'été le Mer 29 Mai - 11:06

Phil


Admin
J'ai pas trop suivi sa carrière - on a juste ses 3-4 premiers albums à la maison; mais ça fera sûrement plaisir de le voir sur scène.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

16 Re: Festivaux d'été le Mer 29 Mai - 11:23

Surtout qu'il est assez déroutant avec des réarrangements toujours surprenants !

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Festivaux d'été le Mer 19 Juin - 11:21

Phil


Admin
Les derniers noms pour Rock en Seine ont été annoncés - que des trucs inconnus au bataillon par chez moi.
Et la programmation est donc maintenant complète : http://www.rockenseine.com/artistes/programme/

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

18 Re: Festivaux d'été le Mer 3 Juil - 18:28

Phil


Admin
Horaires des concerts de ReS sur le site. A première vue, ça devrait bien se goupiller pour voir les trucs intéressants... et devrais pas rentrer crevé trop tard !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

19 Re: Festivaux d'été le Mer 10 Juil - 14:03

Phil


Admin
Le programme du festival en supplément du Mémérama de cette semaine... Vais pouvoir cogiter ça et faire ma programmation de Psyman tranquillou avant le début !
(et il y a un "artiste encore inconnu" indiqué à 15h30 le samedi sur la grande scène - alors que le site dit bien que la programmation est complète... Peut-être une bonne surprise en vue !)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

20 Re: Festivaux d'été le Ven 23 Aoû - 0:23

Phil


Admin
Voilou, rentré de chez les pastagas et prêt à affronter le festival après une bonne nuit de sommeil !
(et en prévision, du NIN sous la pluie, super...)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

21 Re: Festivaux d'été le Sam 24 Aoû - 1:54

Phil


Admin
Et d'une - 2 to go !
Première journée en dents de scie, mais globalement de qualité, avec notamment 2 grands concerts (dont un, c'est pas surprenant).

Arrivé (après m'être garé sans problème dans le centre de Saint Cloud) pour les 4 dernières chansons de Big Black Delta, j'ai regretté d'avoir loupé le début. De l'électro-pop puissante avec machines, un batteur, et le chanteur tatoué qui se la joue. Ca fonctionne plutôt bien. En point d'orgue : une reprise bien barrée de "Orinoco Flow" de Enya.
Penser à écouter à l'occasion ce que ça donne en studio.

Enchaîné avec Savages, groupe de meufs tout en noir (sauf les zoulies escarpins roses de la chanteuse) genre post-punk énervé braillard. Pas mal sur 3-4 chansons, fatiguant après. D'autant que, toutes débutantes qu'elles sont, elles ont quand même abîmé les oreilles de ceux qui sont restés (donc pas moi) pendant une heure pleine.

Je suis donc parti avant la fin, pour m'épargner la fin de leur set, et être bien placé pour Belle and Sebastian. Jamais été super fan de leur pop chichiteuse. Et de fait il y avait des moments où on se serait cru chez Phoenix - groupe que je vais prendre bien soin de louper demain, c'est pas pour me l'infliger aujourd'hui par procuration. Malgré ces quelques fautes de goût, leur set s'est révélé tout à fait sympathique. Et sous un soleil liquéfiant à ce moment là, c'était tout à fait le concert qu'il fallait. Le groupe semblait vouloir montrer à Arcade Fire qu'eux aussi pouvaient être pleins sur scène (dont certains musiciens en fond de scène qui s'occupaient comme ils pouvaient quand ils n'avaient rien à faire), et faire une musique à l'avenant. Comme si ce n'était pas suffisant, ils ont fait monter une bonne vingtaine de personnes du public pour danser et faire les dingos sur 2 chansons. Et le leader, peu connu pour ses frasques festives, s'est révélé étonnant sur scène (avec un bon gag en bonus : "I saw a scottish flag arounf there... Be honest : is it for us, or for Franz Ferdinand ?").

Petite pause en attendant le gros morceau de cette première journée, l'enchaînement des concerts de Johnny Marr, Alt-J et Franz Ferdinand. Je me place près de la scène pour le premier, en entandant vaguement sur la scène de la Cascade Tomahawk, groupe de gros métal moche et lourdingue avec chanteur dégueulant dans le micro.

Johnny Marr, donc, qui a débarqué à l'heure dite 7 ans après qu'on ait vu son meilleur ennemi Morrissey ici même (j'aurais donc vu les Smiths en live ! bon, séparément, mais quand même)... pour un concert monstrueux, qui pourrait donner des boutons au Moz tellement son ancien complice tient mieux la route que lui sur scène ! En 2 minutes, Marr démontre aux Gallagher et consorts que l'original vaudra toujours mieux que la copie. Et en 50, il aligne les bombes pop-rock acides et énervées en s'imposant comme un formidable frontman. L'extase est atteinte lorsqu'il nous ressort des chansons de Smiths qui mettent le public (un peu venu pour ça, il faut bien le dire) en transe. Du Bigmouth Strikes Again qui bute, du How Soon is Now énorme (meilleure que celle de Morissey en 2006), du There Is a Light That Never Goes Out pour finir le set en apothéose. De ses compositions perso et récentes, j'ai relevé The Messenger qui m'avait l'ait excellente, et Generate ! Generate ! à peine moins mortelle.

A peine Marr nous a-t-il laissé à genoux qu'il faut se précipiter vers la scène adjacente, où commence le concert de Alt-J. Gros buzz autour de ce groupe en ce moment, qui était très attendu à Rock en Seine. Certainement trop, en ce qui me concerne : c'est peu de dire que ça m'a laissé de marbre. Je ne nie pas qu'ils ont certainement du talent, voire même qu'ils sont probablement très doués. Mais leur musique cérébrale et expérimentale passe très mal en live, du moins quand on ne connaît pas l'album. C'est un peu comme aller écouter Radiohead en concert sans connaître aucun de leur morceau. Y'a un grand risque de se faire chier, et c'est ce qui m'est arrivé.
Alors, comme de toute façon j'étais très mal placé et je ne les voyais que vaguement sur les écrans - ou alors de loin en tout petit - j'ai préféré m'éloigner de la scène pour aller me placer pour mon concert le plus attendu de la soirée (tout en les entendant toujours, sans que ça me bouleverse plus).

Franz Ferdinand, donc, clou de la journée, qui a livré exactement le concert que je voulais voir et entendre de leur part. On a beaucoup glosé à leurs débuts sur leur prétendu manque de charisme, le fait que ce n'était qu'un aimable groupe de gentils garçons juste là pour faire danser les filles... Le fait qu'ils soient toujours là après 4 albums devrait leur suffire pour tenir leur revanche; ça ne les empêche pas de se révéler (à nouveau, on les avait déjà vus à ce festival et c'était déjà très bon, même si en deçà de leur performance de ce soir) un incroyable groupe de scène. Le groupe a aligné ses tubes sans temps mort, enchaînant les chansons les unes aux autres sans blabla inutile, déployant des versions boostées et rallongées, avec un son plus rèche et violent qu'en studio. Le résultat : un concert épique, d'une intensité constante pendant 1h15, cumulant les morceaux de bravoure. Kapranos était complètement déchaîné, Mac Carthy itou; Thompson pareil - seul le bassiste était un peu à la ramasse.
D'entrée de jeu, le déjà classique No You Don't a mis tout le monde d'accord. Les morceaux du nouvel album pas encore sorti étaient pour la plupart déjà bien connus du public. Pour ...Matinee, je me suis retrouvé embarqué dans un pogo sauvage qui, outre qu'il m'a permis de finir collé à une charmante jeune fille, m'a encore rapproché de la scène et du groupe. Un groupe qui nous a à peine laissé respirer pour nous embarquer dans un tourbillon de folie qui m'a vite épuisé. Pour la seconde moitié du concert, je me suis retrouvé avec un groupe de vieux comme moi, plus calmes mais pas moins dans l'ambiance. Heureusement, car la folie qui a à nouveau contaminé le public sur la série hallucinante de This Fire à Love Illumination a entraîné de nouveaux pogos, sauts dans tous les sens, stage divings et autres hurlements à s'en décrocher les machoires. Franz Ferdinand, eux, ont terminé le dernier morceau en se déchaînant à 4 sur la batterie dans une longue conclusion bruitiste et jouissive.

Setlist :
No You Girls
Right Action
The Dark of the Matinée
Evil Eye
Do You Want To?
Walk Away
Stand on the Horizon
Can't Stop Feeling
The Fallen
Bullet
Michael
This Fire
Take Me Out
Love Illumination
Ulysses
Outsiders


J'aurais pu partir après ce grand moment, avec des images et de la musique plein la tête; d'autant que j'étais fatigué et pas loin de mourir de faim. Oui, comme à chaque fois, je me dit que je suis trop vieux pour ces conneries (avant de recommencer la fois suivante avec le même entrain).
Mais j'ai finalement patienté jusqu'à Hani El Khatib, là aussi pour voir ce que donnait l'artiste précédé d'un buzz solide. Avant qu'il arrive, il a fallu supporter au loin un vilain rappeur, Kendrick Lamar, impossible à distinguer pour moi du premier Usher ou Jay-Z venu.
Lorsque le californien a débarqué sur scène, c'était pour nous livrer un blues-rock solide, une musie sauvage et écorchée soutenu par un chant plus mélodique. Vraiment bien, et probablement qu'il faudra aussi y jeter une oreille plus attentive. Mais je suis quand même parti avant la fin histoire de rentrer me sustenter.

Suite de l'aventure demain, sous la pluie semble-t-il, avec l'événement tant attendu de Phil (je m'en régale d'avance)



Dernière édition par Phil le Sam 24 Aoû - 11:13, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

23 Re: Festivaux d'été le Sam 24 Aoû - 12:24

Phil


Admin
Sur France 4 à 20h15, "Monte le Son" en direct du festival + à 22h30 1h15 d'émission sur les deux jours écoulés.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

24 Re: Festivaux d'été le Dim 25 Aoû - 2:27

Phil


Admin
On va le savoir, ce deuxième jour de festival était pour moi le moment tant attendu du concert de NINE INCH NAILS, mon plus attendu du festival, voire de l'année avec les autres concerts en salle - l'événement du retour sur scène d'un de mes groupes préférés revenu d'entre les morts. Dire que le concert a été à la hauteur de mes attentes relèverait du mensonge : il les a pulvérisées. Je sais, vous êtes lassés de mes dithyrambes récurrentes par rapport aux choses que j'aime... mais là, c'était vraiment un grand moment, un concert gigantesque, un moment incroyable qui laissera des souvenirs précieux.
J'en parlerai (probablement demain - là je suis mort, et Trent n'y est pas pour rien) dans le sujet consacré à la résurrection du groupe de Reznor.

Avant, j'aurai vu et entendu d'autres choses intéressantes à Rock en Seine, dont au moins un autre concert terrible. Les premiers groupes débutant vers 16h aujourd'hui, j'en ai profité pour aller au ciné avant, et je débarque sur le parc de Saint Cloud pile au début du set de Hola a Todo el Mundo. Un groupe espagnol, oui, comme son nom l'indique - même s'ils chantent en anglais. Une sorte de rock doux et psychédélique, avec un synthé omniprésent et des chansons entraînantes carrément pas désagréable. C'est pas génial génial, mais ça fonctionne plutôt bien. Et il y a un petit quelques chose, probablement d'origine ibérique, qui fait que ça change un peu du tout venant.
Le groupe n'étant pas très spectaculaire visuellement, j'en profite pour m'éloigner en direction de la grande scène en continuant de les écouter.

Je suis néanmoins surpris à mi chemin par un lourd son de basse qui fait penser que le concert de Eugene Mac Guiness a déjà commencé. C'est bien le cas, et comme il n'y avait rien de prévu avant, ils ont dû avancer l'heure de sa prestation, les enfoirés; et j'ai donc loupé le début du set de l'anglais. Que je ne connais pas, mais dont la description dans le programme parlant d'un jeune prodige pop biberonné aux Beatles et aux Kinks m'a alléché. En effet, ça ne fait aucun doute, le gars a bien appris les leçons de ses ancêtres doués pour plier des chansons ultra-efficaces. Comme il est plutôt loin d'être un manche avec celui de sa guitare, et qu'il est doté d'un bel organe (vocal), ça le fait plutôt bien. Malgré tout, le gars fait furieusement penser à toute la mouvance actuelle du rock anglais passant par Arctic Monkeys et surtout Miles Kane, avec qui on pourrait aisément le confondre en fermant les yeux. Renseignement pris, en plusieurs temps, je découvre qu'il fera la première partie de Kane au Zénith; et surtout que c'est son ancien guitariste sur scène. Ceci explique cela. Tout sauf original, donc, mais le gars est sympa et son boulot très bien exécuté.

Comme il a commencé avant l'heure, il termine en avance, et j'ai largement le temps de me diriger vers la scène de la Cascade pour me placer bien près de la scène pour mon concert suivant. C'est l'un des plus attendus et des plus guettés du festival, celui du groupe français qui monte en ce moment, La Femme. Le collectif va mettre le feu dès la première chanson à un public conquis d'avance, et vite créer une alchimie qui sera pour beaucoup dans la réussite du concert. Pour une fois, la prestation se révèlera à la hauteur des espoirs placés dans le groupe. Avec leur pop vintage décalée assez indescriptible à mi chemin entre Indochine eighties, les yéyés, Taxi Girl, le punk, la variétoche, les Beach Boys, j'en passe et des meilleures (écoutez sur Deezer ce que ça donne, c'est indescriptinle, je vous dis !), La Femme tient de quoi faire bouger les foules. Mais ils multiplient par plein la puissance de leurs chansons sur scène, en étant aussi chtarbés que leur musique. Ca donnait un concert de malades, pour un public de malades, avec en climax le guitariste qui a fait du stage diving debout sur un surf, passant à un mètre de votre serviteur. A la fin de la dernière chanson Antitaxis, le groupe était visiblement content de son show spectaculaire et enivrant - il y avait de quoi. Et le public sur les rotules, mais ravi.

J'avais prévu d'enchaîner avec Kid Noize sur la scène juste à côté. Mais en 2 minutes, j'ai compris que ça ne serait pas pour moi : de la grosse musique électronique technoïde balance par un mec au masque de singe devant sa console; aucun intérêt.

Je me rabats donc sur la grande scène où le concert de Black Rebel Motorcycle Club a commencé depuis 20 minutes. On avait découvert ce groupe avec Diane lors de notre mythique Route du Rock 2002, à notre grand désarroi vu la sensation piteuse et négative que les californiens nous avais laissée. A tel point qu'on conchie le groupe depuis dès qu'on en a l'occasion. Mais bon, comme il n'y avait rien en même temps, j'étais prêt à retenter le coup; d'autant qu'on peut lire partout qu'ils ont pas mal évolué depuis leurs débuts. Mouais, je sais pas si c'est le cas, mais j'ai encore entendu là la même bouille sonore bruyante et lourdingue qu'il y a 11 ans - par un groupe qui ressemble encore à une caricature de gros durs en cuir qui ne feraient pas peur à ma grand-mère. Tout juste un degré au dessus du pénible quand on en profite pour aller chercher une barquette de frites et faire un tour au stand de t-shirts.

A peine le club de mobylettes rebelles a-t-il commencé à plier les gaules que je me fraie un chemin le plus près possible de la scène pour me placer au mieux en vue du concert de NIN. Une heure avant le début, c'est déjà blindé et je m'arrête à une dizaine de mètres des barrières, déjà collé aux gens autour de moi et entamant l'attente avant le Nirvana.
Une autre histoire que je conterai par ailleurs, donc.

Une fois le set extraordinaire de Trent et sa bande terminé, je traînasse un peu du côté de la scène où se produit le projet électro français Vitalic. Il me semblait connaître quelques morceaux de pop synthétique qui passait bien - ce n'est pas le cas de ce que j'entends ce soir, encore une vague techno boum-boum sans aucun intérêt.
Je repars donc pour regagner mes pénates, quelques images et sons du concert de Mac Guiness dans la tête, d'autres plus nombreuses de La Femme, et surtout sur mon petit (non, très gros) nuage et la tête farcie du déchaînement industriel hallucinant de NIN.

Demain, dernier jour - qui devrait réserver du tout bon avec entre autres Eels, Skip the Use et surtout System of a Down, et devrait en plus être un grand moment avec la présence de Lilith qui va être comme une folle là dedans.



Dernière édition par Phil le Dim 25 Aoû - 12:27, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

25 Re: Festivaux d'été le Dim 25 Aoû - 11:15

Phil


Admin
Ah ben nan, tiens, la pluie, ça sera pour aujourd'hui ! Super...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 5]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum