Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Classement Ciné 2015

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Classement Ciné 2015 le Mar 15 Déc - 17:01

Phil


Admin
Il me reste à voir ce que donne le nouveau truc avec les Jedis, et aussi Love et Tale of tales qui m'attendent à la maison - et j'attends de toute façon la fin de l'année...
... mais mon classement ciné 2015 est quasiment bouclé et prêt à être livré tout chaud tout beau !

Rendez-vous je-sais-pas-exactement-quand dans la semaine du 28 décembre.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

2 Re: Classement Ciné 2015 le Mar 29 Déc - 15:34

Phil


Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

3 Re: Classement Ciné 2015 le Mar 29 Déc - 15:41

Tu nous le fais en teasing ?

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Classement Ciné 2015 le Mar 29 Déc - 16:11

Phil


Admin
Hahaha, c'était un test, que j'aurais dû effacer ensuite Smile.
je le laisse, du coup, pour le gag.

C'est la preuve que je travaille dessus... ça sera pour aujourd'hui ou demain !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

5 Re: Classement Ciné 2015 le Mar 29 Déc - 17:22

Phil


Admin
Phil a écrit:
C'est la preuve que je travaille dessus... ça sera pour aujourd'hui ou demain !

demain Rolling Eyes
(ça pourrait être aujourd'hui, mais y'aurait pas le flop - ça serait quand même dommage !)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

6 Re: Classement Ciné 2015 le Mar 29 Déc - 17:41

Revu cette semaine. Et ça prend encore un peu plus de saveur au deuxième passage.

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Classement Ciné 2015 le Mar 29 Déc - 18:02

Phil


Admin
T'as lu derrière mon dos ??? (ou dans les boules, par anticipation Laughing)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

8 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 10:30

Phil


Admin
Sans compter certains films de ces dernières semaines que j’ai pas eu l’occasion d’aller voir, et 2-3 trucs qui s’empilent en DVD, il ne me manque rien de fondamental pour établir mon classement ciné de l’année 2015.
Une année en pointillés, avec pas mal de trucs moyens, mais aussi un bon lot de très bons films, et un bon lot aussi de belles merdasses ! De quoi revenir enfin à un type de classement des plus classiques, avec palmarès numéroté, alors que les années précédentes étaient plus problématiques pour moi.
Là, le trio de tête s’est détaché avec une évidence absolue. On remarquera que les trois films en question sont sortis à la même période (après Cannes / avant l’été) ; dès fin juin, je disais que c’étaient mes trois films préférés de l’année et ils le sont restés jusqu’à la fin !
La suite du classement jusqu’à la dixième position a été tout aussi facile à établir (ou presque : il y a bien eu quelques permutations et petits trucs qui m’ont posé problème 2 minutes, mais bon). Ça faisait bien longtemps que ça n’était pas arrivé.
Enfin, les films sélectionnés courent sur toute l’année – pas spécialement de « prime au dernier vu » ni à « celui qui aurait eu le temps de mûrir et d’être vu 10 fois en DVD ».


Et donc… roulement de tambours…. Faisons place au bruit et à la fureur, aux émotions, aux femmes en lutte contre l’intégrisme, aux relations amoureuses compliquées, aux entités maléfiques, aux argentins chtarbés, au chômage, aux super-héros animés, aux chats qui parlent et aux enfants partis faire le djihad !


1/ MAD MAX FURY ROAD de George Miller



Aux confins du blockbuster, du cinéma expérimental, du film d’action bourrin, des recherches esthétiques, George Miller réinvente totalement son cinéma et le Cinéma. Après ça, on ne pourra plus regarder un film d’action de la même manière – et bon courage à ceux qui vont devoir essayer de nous en foutre plein la vue maintenant !


2/ VICE VERSA de Pete Docter



On nous avait annoncé le retour de Pixar en grande forme, après des années de vaches maigres… c’est encore mieux que ça ! Une tornade émotionnelle et visuelle éblouissante, qui émeut, amuse, fait rire et pleurer, avant de laisser le spectateur lessivé par ce grand huit ahurissant. Qui se permet en plus d’être d’une intelligence folle.


3/ MUSTANG de Deniz Gamze Erguven



Le plus beau film de l’année est donc un premier film d’une jeune cinéaste franco-turque qui se paiera le luxe de représenter la France aux prochains Oscars. Plutôt que de livrer un drame plombant sur la situation peu envieuse des jeunes filles dans les familles intégristes, Erguven mise sur l’énergie de 5 actrices superbes, une mise en scène nerveuse, et un scénario qui fonce à l’essentiel. On en ressort aussi émerveillé par tous les talents déployés qu’indigné par ce que le film nous raconte.


4/ THE LOBSTER de Yorgos Lanthimos



ZE bizarrerie de l’année. Déjà, c’est un film grec produit par la France avec un casting international parlant en anglais. Mais surtout, ce homard repose sur un des pitchs les plus improbables de ces dernières années, et aligne les séquences dingues qui le rendent encore plus « autre ». Tout en étant une farce cynique assez inquiétante, sur les rapports amoureux et la pression sociale sur le couple.


5/ IT FOLLOWS de David Robert Mitchell



Une autre étrangeté bien barrée, qui restera pour moi comme l’objet cinématographique le plus fascinant de 2015 ; avec une mise en scène somptueuse. Mitchell détourne les codes du film d’horreur tout en étant hyper-référentiel par rapport au cinéma des années 80 (Carpenter ou Cronenberg sont cités à chaque plan), et n’oublie pas la critique sociale de l’Amérique en crise. Surtout, son film fait vraiment peur – émotion devenue si rare au cinéma, au milieu des remakes de merde de vieux films d’horreur qui se suffisaient à eux-mêmes.


6/ LES NOUVEAUX SAUVAGES de Damian Szifron



Testé à la seconde vision en DVD : ce film à sketches et toujours aussi drôle, méchant, furieux, absurde, délirant, féroce, etc. Et l’ensemble est très homogène, chaque séquence étant aussi réjouissante que les autres. On a beaucoup dit que ça renouait avec la comédie à l’italienne de la grande époque. C’est faux : c’est encore mieux !


7/ LA LOI DU MARCHE de Stéphane Brizé



Plongée hallucinante dans la France libérale des années 2000, en pleine crise, collé aux basques d’un chômeur qui tente de survivre au quotidien et se retrouve plongé dans l’aliénation des petits boulots pourris. Encore du cinéma social filmé comme du cinéma de genre, qui prend aux tripes, désespère, met en rage. Vincent Lindon y est absolument incroyable (il l’a pas volé, son prix à Cannes).


8/ LES NOUVEAUX HEROS de Don Hall



Des super-héros, des robots qui se foutent sur la gueule, du manga, du comics, de la SF, de l’humour, de l’action, une mégalopole futuriste, des idées à la pelle, des trouvailles géniales… Disney prend le meilleur de Pixar, remise au placard ses connes des neiges et autres blondasses aux cheveux longs, et livre le film qu’on n’attendait plus du studio. Ça aurait dû tout péter, c’est passé relativement inaperçu, si ce n’est auprès des enfants devenus fans de Baymax-le-robot-chamallow. Pfff…


9/ THE VOICES de Marjane SATRAPI



Oh, tiens, une troisième curiosité dans mon top ! Pour son premier film américain, Satrapi ne se vend pas et reste fidèle à ses aspects les plus déjantés. Que ce soit visuellement, avec son esthétique mêlant soap et contes de fées, ou au niveau du scénario, avec ses animaux qui parlent et son irrésistible escalade de la violence. Avec du gore très crade et de l’humour très drôle ; un petit bijou d’humour noir.


10/ LES COWBOYS de Thomas Bidegain



Alors que Jacques Audiard s’est fourvoyé cette année dans un film indigne de lui, son scénariste et collaborateur habituel n’a pas loupé son passage derrière la caméra. Et son histoire d’un père (formidable François Damiens, totalement à contre-emploi) et son fils (formidable Finnegan Oldfield) à la recherche de leur fille/sœur partie avec un islamiste intégriste résonne crument avec l’actualité. En plus de donner lieu à un superbe film, qui va parfois lorgner du côté du western (comme son titre l’indique) et en possède le souffle.



Comme toujours, je liste les autres bons films de l’année (par ordre alphabétique), à qui il manquait juste un petit quelque-chose pour qu’ils dépassent ceux du top ten (ou tout simplement qu’ils ont été éjectés à coup de poing dans leur gueule).

A la poursuite de demain de Brad Bird
Je suis le seul ici à trouver le film vraiment réussi, mais c’est pas grave. Je maintiens que ça reste un cas à part dans la production américaine actuelle, et un film foncièrement original et innovant. D’où son échec commercial cinglant.
Agents très spéciaux de Guy Ritchie
Le pur divertissement par excellence ; pour le coup bien plus réussi que Kingsman - le rapprochement entre les deux est évident. Et pas seulement parce qu’il n’y a pas de nazis Smile.
Avengers – l’Ere d’Ultron de Joss Whedon
Oui, il y a tous les problèmes des films du Marvel Cinematic Universe, et le film semble parfois trop « forcé » pour être honnête. Il n’empêche que sa seconde moitié bourrée d’action fait partie de ce qu’on a vu de plus jouissif sur un écran cette année.
Crimson Peak de Guillermo del Toro
J’aurais tellement voulu que le dernier né de mon chouchou mexicain soit dans le top 10 (voir 3)… à cause de problèmes de rythme et d’un scénario trop facile, ce n’est pas le cas. Tant pis, ça sera pour le prochain ! C’est quand même le top 1 du « film le plus beau de l’année »
Le Grand Jeu de Nicolas Pariser
Vu in extremis fin décembre, un film politique français intelligent, sombre, très bien écrit et réalisé, avec des acteurs au top. Que demander de plus ?
Hacker de Michael Mann
Exemple type de l’adage « un petit film d’un grand réalisateur vaut mieux qu’un grand film d’un réalisateur lambda ». Pour du Mann, c’est juste bien. Pour un techno-thriller numérique des années 2010, c’est de la bombe nucléaire.
La Isla Minima d'Alberto Rodriguez
Magnifique polar hanté par le spectre du franquisme, sorte de True Detective hispanique lent et sombre. Il ne lui manque pas grand-chose pour être un très grand film; je ne sais pas quoi, mais ce n'est pas la maîtrise de la mise en scène, en tout cas !
Jupiter, Le Destin de l’Univers de Andy et Lana Wachowski
Même bancal, le space opera barré des frère/sœur Wachos vaut 100 fois mieux que le dernier Star Wars ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils y injectent leurs univers étranges, leur sens de la démesure, leurs thèmes et leurs idées, et pervertissent de l’intérieur ce qui devient alors un grand spectacle baroque et délirant.
Mission Impossible Rogue Nation de Christopher MacQuarrie
On ne pensait pas MacQuarrie capable de rivaliser avec le volet précédent signé Brad Bird… et ben en fait, si ! Super film d’action, bourré de scènes d’anthologie, avec un petit côté Hitchcockien qui fait très plaisir. Et Rebecca Ferguson.
Sicario de Denis Villeneuve
Quel dommage que le scénario soit à la ramasse ! Avec un script aussi blindé que la mise en scène de Villeneuve, la photographie abstraite de Deakins et les acteurs impliqués, le film aurait été une pure merveille.



Avant d’aborder mon flop de l’année, il faut faire un petit passage par mes déceptions de 2015. Soit des films que je n’ai pas trouvé mauvais, mais dont j’attendais beaucoup plus. Ou, pire, dont je n’attendais pas spécialement quelque-chose, et qui n’avaient de toute façon pas grand-chose à m’offrir.
Ils sont seulement 4, mais à chaque fois, la pilule a été assez amère :
Birdman d’Alejandro Gonzalez Inaritu (ouais, le plan-séquence sur tout le film, c’est fort. mais pour raconter quoi ???)
Chappie de Neil Blomkamp (quand c’est du District 9, c’est bien. après, c’est aussi souvent du Short Circuit)
Dheepan de Jacques Audiard (mais où est passé le réalisateur et scénaristes de Sur mes lèvres ou De battre… ?)
Spectre de Sam Mendes (« écoute, coco, Skyfall c’était trop bien, ça va pas du tout. refais nous plutôt un vieux James Bond des années 80 à la John Glen, merci !)



Du côté des nazeries, 2015 fut une riche année ! On en a vu, de la daube, du caca, du film con, du film chiant, du truc débile, de la bande mal branlée… Notamment du côté des blockbusters encore plus crétins que d’habitude. Avec, en bonus, une propension incroyable de la part des producteurs, scénaristes et réalisateurs de ces trucs à se foutre de la gueule du spectateur.
Je ne les remercie pas, donc, pour tous ces mauvais moments… Mais en même temps, si, un peu, quand même. Parce que, globalement, on aura bien rigolé, aussi.

Pour le premier du top merde 2015, j’ai longuement hésité – entre une valeur sure par ici (notre ami Lelouch), et une authentique comédie de daube intersidérale comme on les « aime » aussi. J’ai finalement opté pour le moins facile ; mais que Claude se rassure : il est toujours au top dans mon cœur !

1/ Les Profs 2 de PEF
2/ Un + Une de Claude Lelouch
3/ Terminator Genisys d’Alan Taylor
4/ 50 Nuances de Grey de Sam Taylor-Johnson
5/ Cendrillon de Kenneth Branagh
6/ Big Eyes de Tim Burton
7/ Good Kill d’Andrew Niccol
8/ The Visit de M. Night Shyamalan
9/ Pixels de Chris Columbus
10/ Jurassic World de Colin Trevorow

(j’avais aussi A Most Violent Year de JC Chandor, Lost River de Ryan Gosling, et Régression d’Alejandro Amenabar – qui méritent bien d’être cités !)



Dernière édition par Phil le Mer 30 Déc - 11:38, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

9 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 10:57

J'ai pas vu la moitié de ton top 10, donc difficile de juger (Cowboys, La loi du marché, Lobster, It follows, Mustang) mais j'avais été plutôt déçu par The Voices. Mais je vais essayer de rattraper mon retard en 2016.

Et sur le flop 10, j'en ai vu que 5 et demi (Profs 2, j'ai abandonné à la moitié et ça reste la pire merde vue en 2015 avec Under the Skin) et pour le coup j'avais plutôt bien aimé The Big Eyes qui sans être un grand Burton, restait quand même de bonne facture. A part pour Profs 2, autant je voulais voir les autres (sans préjugés) avec plus ou moins de bonheur à la clé, autant j'ai vraiment pas envie de m'infliger Lelouch, Cendrillon, Chienmalade et 50 nuances de Grey.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 11:09

Je comprends pas... Le plus beau film de l'année, c'est Mustang, ou c'est Crimson Peak ? Laughing

Tu aurais pu préciser que Les Nouveaux héros, c'est le top 1 de Melvil !^^

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 11:22

Phil


Admin
Cyrille m'a fait rarquer un oubli... je corrige et réponds dès que ma réunion est finite Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

12 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 11:50

Phil


Admin
Voilà, j'ai rajouté La Isla Minima - ce qui du coup fait un compte rond de 20 films, c'est parfait !


Cbyt a écrit:J'ai pas vu la moitié de ton top 10, donc difficile de juger (Cowboys, La loi du marché, Lobster, It follows, Mustang)

Rattrape vite ça, malheureux ! Laughing


Cbyt a écrit:mais j'avais été plutôt déçu par The Voices.

Ouaip, je m'en souviens.
Je l'avais un peu oublié depuis le visionnage. Mais au moment de préparer le top, en descendant ma liste des films vus cette année, il est revenu comme une évidence en ce qui me concerne.


Cbyt a écrit:j'avais plutôt bien aimé The Big Eyes qui sans être un grand Burton, restait quand même de bonne facture.

Là, c'est un peu le contraire : j'avais déjà pas aimé au ciné, mais zappé le truc ensuite... Au moment du classement, je me suis vraiment souvenu à quel point j'avais trouvé ça insignifiant et mauvais ! Le pire, c'est que beaucoup nous ont joué l'air du "Burton qui retrouvait son cinéma". Eh ben, soit c'est une grosse connerie, soit il a définitivement abandonné !


Cbyt a écrit:Et sur le flop 10, j'en ai vu que 5 et demi (Profs 2, j'ai abandonné à la moitié A part pour Profs 2, autant je voulais voir les autres (sans préjugés) avec plus ou moins de bonheur à la clé, autant j'ai vraiment pas envie de m'infliger Lelouch, Cendrillon, Chienmalade et 50 nuances de Grey.

Tu as tort, ils sont tous super drôles !
(sauf Cendrillon, là, c'est vrai que c'est de la bouse inregardable)




massidia a écrit:Je comprends pas... Le plus beau film de l'année, c'est Mustang, ou c'est Crimson Peak ? Laughing

Crimson Peak, c'est le plus beau visuellement... Mustang, le plus beau en tout ! (et avec les plus belles actrices  Embarassed. Quoique, y'a Jessica Chastain dans le del Toro, aussi, argh !)


massidia a écrit:Tu aurais pu préciser que Les Nouveaux héros, c'est le top 1 de Melvil !^^

Parce qu'il a pas vu Star Wars (enfin "whissssssshhhhh") ! Laughing

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

13 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 12:39

Faut que je vois The Lobster (sur Canal dans un an, ça ira très bien) et j'ai raté Crimson Peak aussi.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 12:44

Sinon moi aussi je joue :
Liste A : les films qui m'ont marqué (par ordre de visionnage)

Still Alice
Voyage en Chine
La loi du marché
Whiplash (oui, vu en 2015)
Nos futurs
Mustang
La isla Minima
Seul sur Mars
Le fils de Saul
Les suffragettes
Les cowboys
Au delà des montagnes
La vie très privée de M. Sim
Le grand jeu
(et peut être Suburra que je vois aujourd'hui !)


Les daubes / déceptions / ennuis mortels
Kinggsman
Good Kill
Qui c'est les plus forts ?
Valley of love
Comme un avion
Les Profs 2
The Visit
L'homme irrationnel
Francofonia
Un+Une
Star Wars 7


En gras, les 3 meilleurs / pires (j'ai mis Whiplash hors concours, parce que de 2014 et pas sûr qu'il dépasse mon top 3)



Dernière édition par Cyrille le Mer 30 Déc - 12:55, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 12:48

Ce soir sur C+cinéma, un prétendant au rôle de méga navet : une heure de tranquillité de Leconte avec Clavier

Voir le profil de l'utilisateur

16 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 12:53

Cyrille a écrit:Ce soir sur C+cinéma, un prétendant au rôle de méga navet : une heure de tranquillité de Leconte avec Clavier

Mmmmhhhh, ouais, ça doit être de la bonne, ça !

Suburra, ça fait partie des trucs que j'ai pas pu caser...
Comme d'hab', j'ajusterai courant janvier (voire après). J'ai aussi Love et American Ultra qui m'attendent - deux bons candidats dans les daubes Smile

Tu l'as pas vu, finalement, Mustang ? (ou ça t'a pas marqué)

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 12:54

Ah si, je l'ai vu. Et oublié dans mon classement alors que je pense que c'est très bon. Je rajoute

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 12:57

Du coup, pas le choix, par ordre de préférence :
Mad Max : Fury Road
Kingsman : Services secrets
Shaun le mouton
La isla minima
Hacker
Jupiter : Le destin de l'Univers
Vice Versa
Mission: Impossible - Rogue Nation 
Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E
Sicario

et en commençant par le pire :
Les profs 2
Vice
Sous X
Inferno
Discount
Les 4 Fantastiques 
Connasse, Princesse des coeurs
Good Kill
Jimi, All Is By My Side
The Guest 

En gras, le seul 10/10 note et le seul 1/10.

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 13:20

Le classement de Lilith Laughing

1/ STAR WARS 7 - LE REVEIL DE LA FORCE de JJ Abrams
2/ AVENGERS - L'ERE D'ULTRON de Joss Whedon
3/ VICE VERSA de Pete Docter
4/ LE VOYAGE D'ARLO
5/ LES NOUVEAUX HEROS de Don Hall
6/ EN ROUTE
7/ ANT MAN de Peyton Reed
8/ HOTEL TRANSYLVANIE 2 de Genndy Tartakovsky
9/ MUNE LE GARDIEN DE LA LUNE de Benoît Philippon, Alexandre Heboyan
10/ SHAUN LE MOUTON de Marc Burton

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 13:21

(c'était Phil, les 2 derniers messages de massidia Very Happy)
(et celui-là)

Voir le profil de l'utilisateur

21 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 13:24

Phil


Admin
Cbyt a écrit:Du coup, pas le choix, par ordre de préférence :
Mad Max : Fury Road
Kingsman : Services secrets
Shaun le mouton
La isla minima
Hacker
Jupiter : Le destin de l'Univers
Vice Versa
Mission: Impossible - Rogue Nation 
Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E
Sicario

et en commençant par le pire :
Les profs 2
Vice
Sous X
Inferno
Discount
Les 4 Fantastiques 
Connasse, Princesse des coeurs
Good Kill
Jimi, All Is By My Side
The Guest 

En gras, le seul 10/10 note et le seul 1/10.


Aaaaaaah, enfin, un top de l'un qui se retrouve en flop chez un autre ! Laughing

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

22 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 14:32

Phil


Admin
massidia a écrit:
Suburra, ça fait partie des trucs que j'ai pas pu caser...
Comme d'hab', j'ajusterai courant janvier (voire après). J'ai aussi Love et American Ultra qui m'attendent - deux bons candidats dans les daubes Smile

Dans les films loupés qui pourraient se classer potentiellement dans l'une ou l'autre liste, il y a aussi Le Fils de Saul, le Woody, Marguerite (qui apparaît dans les classements du Cercle et de Télérama, sait-on jamais), Vers l'autre rive de Kurosawa, Les Suffragettes dont Cyrille m'a dit le plus grand bien...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

23 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 22:53

Le Woody, pour moi, il est dans les pires, je rappelle

Sinon, Marguerite, faut pas exagérer. Et les Suffragettes, le sujet dépasse la qualité du film

Bon, Suburra, c'est très très bon. Un Gomorra condensé en deux heures !

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: Classement Ciné 2015 le Mer 30 Déc - 23:49

Phil


Admin
Cyrille a écrit:Le Woody, pour moi, il est dans les pires, je rappelle

Oui oui, d'où "l'une ou l'autre liste" !
D'ailleurs, dans les méga daubes potentielles qui pourraient rivaliser avec le haut du classement, j'ai loupé Aladdin avec Kev Adams... que je rattraperai sans faute en DVD (ou plus probablement en divx) !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

25 Re: Classement Ciné 2015 le Jeu 31 Déc - 18:48

Phil


Admin
massidia a écrit:J'ai aussi Love et American Ultra qui m'attendent - deux bons candidats dans les daubes Smile

In extremis (entre hier et aujourd'hui !), on a pu voir Love avant la fin de l'année.

Et en fait, il n'entrera dans aucun classement. C'est "marrant" : à chaque film de Gaspar Noé, on entend partout que les gens vont se ranger radicalement dans un camp, aimer ou détester... et à chaque fois, perso, je suis pas complètement tranché. C'est encore le cas cette fois-ci; j'attends toujours de Noé qu'il nous fasse le grand film qu'il a toutes les capacités à faire, qu'il a pas fait cette fois encore, mais on est loin de la grosse daube décriée par certains pour autant.

Et, en gros, les qualités et défauts du film sont les mêmes que celles et ceux de Irréversible ou Enter the Void. Là, c'est un peu "le porno le mieux réalisé du monde". Noé pousse toujours plus loin ses expérimentations sur la réalisation, le montage, le travail sur l'image en lien avec son chef op' Benoit Debie - et accentue encore, si c'était possible, sa mise en scène immersive et "hénaurme". C'est encore une fois raconté "à l'envers", mais c'est beaucoup moins gadget que dans Irréversible, puisque la forme sert ici à travailler sur les souvenirs, et remonte bien jusqu'à l'origine de l'histoire (alors que dans son film précédents, il ne se passait plus rien d'intéressant une fois remonté à la scène de viol)
Tout en travaillant au corps (justement) l'intégration des codes du porno dans le "cinéma classique". Ce n'est pas le premier (voir Baise moi, les films de Breillat, certains Haneke, on peut même remonter jusqu'à Salo...), mais le résultat claque autrement mieux que chez ses prédécesseurs, et je parle pas de ce pauvre Kéchiche avec ses scènes de gougnoutages. La scène dans la boite à partouze sur fond de musique d'Assaut de Carpenter, par exemple, c'est énorme.

Seulement voilà, comme toujours, on se demande bien ; tout ça pour quoi ? Si le réalisateur évite cette fois de nous asséner violemment que "Le temps détruit tout", tout ça pour en arriver à une sorte de romantisme ultime et d'amour plus fort que la mort, la perte, la nostalgie du bonheur, toussa - ouais, bof. On ressort du film avec l'impression que le scénario a été écrit par un ado naïf de 16 ans et réalisé par un vieux pervers de 50.
Il y a aussi un côté autofiction pas toujours bien géré; qui surtout ne sert à rien. (quand la meuf demande au gars quel est son film préféré, j'ai répondu avant lui que ça allait être 2001 Rolling Eyes)

Un film paradoxal, qui présente la particularité d'être du grand Cinéma, et de n'avoir pourtant pas grand intérêt.
Du Gaspar Noé, quoi !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum