Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'outsider - l'affaire Kerviel au cinéma

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Phil


Admin


Le film sur l'affaire Kerviel sort au cinéma le 22 juin, mais je le vois en avant-première demain (en présence de l'équipe, mais m'en fous).
Vu le sujet, j'aurais préféré qu'ils filent ça à un réalisateur d'une autre trempe que le responsable des Choristes, mais bon... On verra bien ce que ça donne !

J'en reparle après l'avoir vu (au moins rapidement)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Vais essayer de pondre une critique de cinéphile employé à la SG, demain.

Rapidement : c'est pas mal. Un peu caricatural par moments - genre "ouais, trop cool, je fais mon Wall Street à moi !". Y'a aussi un problème de fond, du fait que ça reste cantonné à la "version officielle" de l'histoire uniquement, qui met tout sur le dos de Kerviel. Alors, on me connaît, on sait bien que je suis tout sauf un pro-Kerviel; mais c'est quand même gênant à l'inverse de ne pas soulever les manquements de la SG, ni d'aborder l'idée que la hiérarchie savait (ou alors vraiment très très très légèrement). Mon idée de film sur l'affaire que j'ai en tête depuis des années aurait donné quelque-chose de plus objectif (si si, vraiment !)
Et puis, le film est assez bien documenté, y'a des tas de trucs qui sont très réalistes, sur la manière de travailler à la SG... mais aussi plein de petits détails qui ne collent pas avec ma vie de tous les jours, et qui m'ont ponctuellement fait sortir du film. C'est ballot.

Après, c'est du bon thriller financier, plutôt bien foutu, et avec de bons acteurs.
(mais ça fait bizarre de passer deux heures dans une salle de cinéma en ayant l'impression d'être resté au boulot, juste à côté)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
C'est sûr que si t'avais vu un biopic sur Tapie au Crédit Lyonnais, ça t'aurait dépaysé Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Pas tant que ça - ayant travaillé au Crédit Lyonnais avant la SG !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Hier, sur LCP, très bon débat avec l'avocat de Kerviel, Julien Bayou, un sénateur LR et un journaliste

Il y a un élément du dossier qui est quand même "génial". Il y a la trace dans le dossier de 67 alertes mails. Et la SG prouve que pour 5 d'entre elles, Kerviel les a détourné... 67-5 = 58...

Autre chose, l'année de ses premières magouilles, il est promu.

Kerviel n'est pas un chevalier blanc. Il dit lui même qu'il a triché. Mais la SG... Avec pour aggraver le cas, 2 milliards d'euros versés par le fisc en crédit d’impôt par rapport à la perte

Et sur un autre sujet, les mensonges d'Oudea sous serment concernant les paradis fiscaux.

Moi, je dis : Réquisition !

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Dans le film, c'est même 74 alertes mails, de la part des Risques...
(Une des rares phrases allant en ce sens)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
(Il est bien possible que mon chiffre soit faux, je citais de mémoire)

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
à la réflexion, je n'ai pas grand-chose à ajouter à ce que je disais rapidement sur le film en rentrant du ciné hier; pas de quoi balancer une critique en bonne et due forme qui en dise beaucoup plus.
Peut-être, juste, développer les points en question.

1/ Le film est plutôt bien documenté.
Visiblement, ils ont eu des consultants qui savent à peu près comment on travaille au quotidien à la SG. Au delà d'un impression de familiarité avec ce que j'ai vu à l'écran, ça repose sur plein de petits détails comme le design des badges, l'apparence des toilettes, des espaces avec la machine à café... Jusqu'aux relations avec les services informatiques, les séminaires de cadres ou l'ambiance dans une salle de marchés. Voire, encore, les réunions, les discussions avec la hiérarchie, les pots après le boulot dans les établissements alentours (on peut reconnaître les restaurants et cafés du quartier Valmy) etc.

2/ A côté de ça, il y a aussi plein de petites erreurs factuelles. Un truc comme le fait que la tour Granite n'était pas construite au moment des faits, je leur en veux pas : ils allaient pas l'effacer numériquement sur chaque plan où elle apparaît lors d'un tournage effectué en 2015.
Mais, quand on voit le point 1 ci-dessus, c'est dommage à côté de laisser passer des détails aussi bêtes que le fait qu'aucune porte de bureau à la SG n'est équipée de hublots, qu'il n'y a pas de portes à tambours dans le hall, que les salles de marchés ne sont pas situées en hauteur... Les décors en dehors de la salle des marchés ne sont pas du tout conformes à la réalité. Pas de quoi s'arrêter dessus, et le spectateur lambda n'y verra que du feu... mais moi, ça m'a gêné à plusieurs moments (comme ça le fera probablement pour n'importe quel employé SG qui verra le film).

3/ LE vrai point problématique : ce que ça raconte.
Donc, oui, le film ne s'attache qu'à ce que j'ai appelé la "version officielle". Qui est que Kerviel est le seul responsable, que sa hiérarchie soit ne savait pas, soit n'a pas voulu voir mais c'était pas de sa faute. Que Kerviel a agi tout seul dans son coin.
On sait assez ici que je ne suis pas un pro-Kerviel - on peut même dire qu'il me sort par les trous de nez et que je lui ferais bien très mal comme ça, juste pour le plaisir. Mais c'est quand même un peu facile de sortir un film à charge qui n'observe l'affaire que par un de ses côtés. J'aurais préféré quelque-chose de plus ambigu, de moins orienté dans une seule direction. Pour être honnête, il y a bien 2-3 répliques vers la fin du film qui s'interrogent sur la manière dont on a pu en arriver là, mais c'est vraiment très léger. Il aurait été facile ne serait-ce que de soulever quelques interrogations.
(le film sortant en plus au moment d'un nouveau rebondissement dans l'affaire, c’est presque contre-productif. En voyant le déroulant final annonçant que « d’autres procédures sont toujours en cours », j’ai eu envie de rigoler).

4/ Au-delà de ça, d’un point de vue uniquement cinématographique, c’est un bon film. Pas exceptionnel, mais du thriller économique carré, qui fonctionne bien. Que du très classique, dans la manière de raconter l’histoire, avec ses scènes obligatoires, la trajectoire du personnage, etc. Mais, de la part du nullos qui avait réalisé Les Choristes, réussir même un truc bateau, c’est déjà bien !
Dans le rôle de Kerviel, Arthur Dupont est très bien (il l’était déjà dans les quelques rôles dans lesquels on a pu le voir jusque là). François-Xavier Demaison (engagé là sûrement parce qu’il a travaillé dans une banque américaine avant de s’engager dans une carrière artistique !) en fait parfois trop, mais c’est aussi dû au rôle, et il est pas mal quand même. Sabrina Ouazani n’a pas grand-chose à jouer, et les seconds rôles sont bien.

C’est juste du 4/6 pas fondamental – mais à voir malgré tout par curiosité, du fait de son sujet.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Le distributeur du film a envoyé une lettre excellente à Oudéa, suite aux critiques que celui-ci a publiées dans la semaine. Avec une place gratuite pour voir le film, parce que visiblement, le PDG de la SG ne l'a pas vraiment vu Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai vu hier le film de Barratier.
Mouais. D'un point de vue cinématographique, c'est juste dans la moyenne, plutôt bien joué dans l'ensemble même si c'est un peu caricatural, la mise en scène est quand même pas exceptionnelle : on sent pas vraiment la tension monter dans le film, y a bien quelques trucs pour tenter de faire monter la pression mais ça va pas bien loin.
Sur l'histoire, ça aurait mérité de beaucoup plus d'objectivité (en même temps ça s'appuie sur le bouquin de Kerviel). Au-delà du fait qu'on ne voit rien des rouages de la direction de la SG, le film est totalement à charge contre la SG, Kerviel apparaît comme le héros (maudit), le mec qui a rien fait, juste coupable d'être là au mauvais endroit, au mauvais moment. 
Ca a au moins le mérite de remettre en exergue des faits qui ont été souvent minorés voire enterrés pendant "l'affaire".

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Ouaip, ça sera mieux quand je ferai mon film sur l'affaire ! Laughing

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Je ne crois pas que le film soit totalement à charge. Il montre un angle précis de l'affaire (sans pour autant dédouaner Kerviel)

Quand il y a un coupable, il est bien normal de plus insister sur les responsabilités du coupable que de respecter un équilibre de temps de parole !

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum