Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Rapido films - Ze quick critix volioume tri

Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41, 42, 43, 44  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 40 sur 44]

Phil


Admin
Tout à fait !

Mais là aussi, c'est son personnage habituel (dans La Bostella, par exemple, il s'isole avec sa troupe pour retrouver artificiellement cette déconnexions de la réalité).
Il penche ici plus vers ce côté dérangeant dont tu parles - qui met mal à l'aise par moments.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Typiquement le film plus intéressant après coup que sur le moment !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Un peu comme Cyrille avec Le Parc, j'ai tenté moi aussi l'expérience d'un film acclamé par la critique bobo, l'allemand Toni Erdman, qui apparaît dans la plupart des tops de l'année 2016 et que certains voyaient déjà palmé à Cannes. Loupé. Et tant mieux (d'autant plus quand on voit la géniale palme de Ken Loach) !
Parce que, à la différence du film que Cyrillou a subi au ciné, là, ça dure 2h42. J'ai regardé l'heure au bout de 42 minutes et me suis dit que je pourrais pas encore tenir deux heures comme ça. J'ai donc abandonné cette daube chiante et mal branlée.

(pour passer sur un film islandais, Béliers, qui sera peut-être pas terrible, mais sûrement mieux quand même)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
C'est une adaptation en Islandais de La Famille Bélier ? Avec Løuåne ?

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Ça serait trop bien !
(mais non Smile)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
LIVE BY NIGHT - BEN AFFLECK

Ben Affleck acteur, scénariste et réalisateur qui adapte une nouvelle fois Lehane mais qui déplace très rapidement l'action dans la Floride des années 30, sur fond de mafia, prohibition, KKK. Si il démontre qu'il a de vraies qualités derrière la caméra, ses dernières adaptations étaient toutes réussies, dans Live by night, malgré une mise en scène réussi, une reconstitution de l'époque qui l'est tout autant, et une belle brochette d'acteurs, le film (je n'ai pas lu le bouquin) est trop touffu. A vouloir multiplier les thèmes (une belle romance, les rapports père-fils/père-fille, la mafia, les gangsters, la prohibition, le KKK et le racisme qui va avec, la religion, ...), on s'y perd un peu etça nuit un peu à la cohérence globale. 
Donc bien mais aurait mérité d'être épuré - 6/10

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
J'hésite à aller le voir depuis sa sortie, les avis étant partagés. J'ai failli le programmer pour ce soir, mais finalement je vais voir autre chose (pendant le match de hand)... ça attendra la sortie DVD !

Sinon, nous aussi on a vu un film avec Ben Affleck hier, mais qu'il n'a pas réalisé : Mr Wolff de Gavin O'Connnor. Le réalisateur est un gros nullos, notamment coupable du pourrave Jane got a gun avec Nathalie Portman. Là, c'est moins naze que d'habitude... mais pas exceptionnel. C'est surtout un gros potentiel gâché; un film plein de bonnes idées et de promesses, qui tombent toutes à plat au bout d'un moment. L'histoire est celle d'un autiste génie des chiffres qui est expert comptable pour des organisations maffieuses et en même temps tueur hyper efficace. Il y a plein de trucs délirants dont on se dit qu'un bon réalisateur aurait pu faire de bonnes choses. Affleck, dont on connait le jeu un peu limité, est très bien en sociopathe inexpressif. Et il y a de bonnes scènes d'action, ainsi qu'une sorte de twist final sympa.
Mais globalement, ça ne marche pas. Je retrouve les défauts que tu cites pour le dernier film réalisé par Ben : trop de choses mal gérées. Et c'est trop long (on s'emmerde pas mal à certains moments).

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
J'en avais parlé à sa sortie (enfin je crois) et c'était pas mal avec des défauts certes mais un global plutôt positif.

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Oui, j'ai retrouvé :

Cbyt a écrit:Vu également Mr Wolff. Un pitch qui peut éveiller la curiosité (comptable le jour et tueur à gage la nuit) et une histoire de tueur à gage déjà vu pas mal de fois. Ce qui fait l'originalité du film, c'est d'avoir un tueur autiste qui donne des situations assez surprenantes, d'autant que le style de jeu "endive" de Ben Affleck colle superbement au rôle.
Dans le genre, c'est bien foutu !

Pareil... mais avec un global plutôt négatif !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
J'ai vu hier le doc sur le Dune de Jodorowsky. Je crois que ça avait déjà été évoqué dans ces pages mais je ne me rappelle plus où. Si le doc est intéressant dans la façon dont est racontée la genèse d'un projet complètement frappadingue (bien que le côté auto-congratulation devient un peu lourd sur la fin - les propos de NWR sont assez surprenants d'ailleurs), je suis finalement rassuré que ce projet ne soit jamais sorti (du moins avec Jodo aux commandes). Rien que d'entendre ce qu'il voulait faire à l'oeuvre d'Herbert m'a filé la gerbe. On a souvent parlé de la difficulté de transposer les médias mais de là à "chier" sur l'oeuvre originale (en particulier sur Dune) pour satisfaire à ses délires égocentriques...

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Ouais, on en avait parlé Cyrille et moi, qui l'avions vu séparément et aimé.
C'est comme le Don Quichotte de Gilliam : finalement, ces non-films sont bien meilleurs en n'ayant pas vu le jour ! Et engendré tous les deux de supers docs.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
C'est étonnant, on n'a pas du tout vu le même doc... Je pense qu contraire qu'une adaptation n'est intéressante que si on en fait quelque chose de nouveau.

Si c'est pour faire du "seigneur des anneaux", je ne vois pas l'intéret (à part le flouze, bien sûr)

Voir le profil de l'utilisateur
Après, une fois que c'est fait (ce qui dans le cas présent, n'a pas eu lieu), on peut se positionner sur l'adaptation, bien sûr, et la trouver mauvaise, trahissant l'oeuvre etc....

Bien sûr (ça va mieux en le disant, je sens, là)

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Cyrille a écrit:Bien sûr (ça va mieux en le disant, je sens, là)

T'as trop écouté Sylvia Pinel, toi !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
C'était pas "bien sûr", mais "en effet"

Voir le profil de l'utilisateur
Cyrille a écrit:C'est étonnant, on n'a pas du tout vu le même doc... Je pense qu contraire qu'une adaptation n'est intéressante que si on en fait quelque chose de nouveau.

Si c'est pour faire du "seigneur des anneaux", je ne vois pas l'intéret (à part le flouze, bien sûr)
Peut-être ou pas ... ou autant faire quelque chose de nouveau tout court ...

Voir le profil de l'utilisateur
Oui, bien sûr, mais là, on parlait d'adaptation.

Voir le profil de l'utilisateur
En déplacement à Paris, la semaine dernière et face à une programmation peu inspirante, j'ai fait quelques expériences avec plus ou moins de bonheur :

TOUS EN SCENE de Garth Jennings
Agréablement surpris. Même si le concept de base et la bande son avaient tout l'air de repoussoir en ce qui me concerne, le résultat final est plutôt positif. Rythmé, plein d'émotions, pas moraliste pour un sou. 


L'ASCENSION de Ludovic Bernard
Comme le précédent, y avait beaucoup de chance pour que je me fasse chier ... et pourtant, là encore, c'est plutôt bien réussi à commencer par l'interprétation de Ahmed Sylla tout en sobriété, là où depuis des années les comiques-troupiers nous rejouent leurs sketchs au cinéma (Jamel, Gad, Boon,...). On évite aussi tous les pièges et discours moralistes sur la vie dans les cités. C'est juste frais, drôle, sincère. (de toutes les façons, je n'aurai pas eu le courage d'aller voir Raid dingue, UGC illimité ou pas)

MOONLIGHT de Barry Jenkins
Seul film sérieux de la semaine et sur lequel j'attendais quelque chose et sur lequel je sors avec une déception. Souvent comparé à Boyhood (et c'est justifié), jamais j'ai réussi à trouver l'empathie nécessaire avec le personnage principale à part dans la première partie. Les ingrédients sont là mais la mayonnaise prend pas. Dommage car Jenkins en prenant le contre-pied des gangsta-movies ouvrait des horizons nouveaux (au cinéma) mais à mon goût, ça prend trop le pas sur le reste.

Voir le profil de l'utilisateur
Cyrille a écrit:Oui, bien sûr, mais là, on parlait d'adaptation.
Je reste sur l'idée que Jodo n'en a rien à foutre d'adapter Dune (d'ailleurs quand il décide son projet, il ne sait même pas de quoi ça parle) et que le roman reste uniquement un prétexte pour faire un espèce de truc complètement délirant, outrancier, gigantesque, cher, ...

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
J'ai vu aussi L'Ascension, mais j'en avais pas parlé. Parce qu'il n'y a pas grand-chose à en dire ! Tu as bien résumé le truc, c'est tout à fait ça. J'ai été positivement surpris, pareil.

Les 2 autres, non, c'est pas possible... même si tu nous dis du bien de The Voice en dessin-animé, ça sera sans moi quand les enfants le regarderont !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Vu hier en avant-première le nouveau film de Guillaume Canet - ROCK' N ROLL. "En présence de l'équipe du film", mais il n'y avait pas mon idole Maria Coquillette, malheureusement. Juste Canet, son co-scénariste et le producteur Alain Attal. Le "débat" d'après projection était pas mal quand même, avec un Canet qui a bien assuré le show et répondu aux questions débiles habituelles du public.

Concernant le film en lui-même, je vais commencer par reprendre le début de ma critique de son précédent, le tout merdou Blood Ties :

Phil a écrit:Sans même parler du fait que je le hais parce que c'est mon jumeau astral et qu'il fait des films à ma place (ah ben si, tiens, merdum, je l'ai dit !), Guillaume Canet a toujours été un petit con au cul bordé de nouilles, un mec à qui tout sourit dans le cinéma français par pur hasard... et qui n'a jamais su profiter une seconde de ce statut pour faire des bons films ! Des films qui rapportent, ça oui, donc pourquoi se casser le cul à essayer de faire des trucs bien, en même temps...
Ainsi, après le très surestimé Ne le dis à personne, il avait eu les coudées franches pour ses Petits Mouchoirs, pour le résultat que l’on sait. Démago, populo, insupportable, puant, le film entrait en résonnance avec l’état d’esprit des français auxquels on pourrait appliquer les mêmes qualificatifs, et devenait un triomphe en salle ; aussi immérité d’un point de vue cinématographique que compréhensible sociologiquement.
[...]
Et surtout une nouvelle masturbation cinématographique de Canet… mais qui s’est cette fois soldée par un échec commercial et critique qui rassure un peu ! Et devrait peut-être ramener un minimum le gars sur terre (comme sa femme après sa prestation catastrophique chez Nolan).


De ce que j'ai pu voir hier, autant sur l'écran que dans la salle, il est clair à la fois que l'échec de son film précédent a un peu ramené Canet sur la planète Terre... mais que c'est pas sûr qu'il y reste, tant le film semble promis à un succès comparable à celui de ses kleenex usagés Rolling Eyes

D'un côté, on peut dire que c'est le meilleur film de Canet depuis son premier, Mon Idole, de par sa relative modestie assumée, ses remises en question, sa liberté retrouvée, son absence de contraintes... Canet, ses co-scénaristes, ses producteurs, ses acteurs; tout le monde s'éclate dans ce projet un peu fou, en roue libre. Qui, dans son dernier tiers, part dans une direction inattendue (dont il ne faut pas parler, même si on n'est pas dans le domaine d'un twix à la Shyamou) et perd complètement le pédales dans un grand portnawak assez jouissif. Canet s'amuse à dézinguer son image, fait sa crise de la quarantaine, et n'épargne pas grand-monde, à commencer par sa très célèbre compagne Marion Cotillard. Qui est, pour la seconde fois après le film de Dolan, assez géniale ici - ce qui commence à m'énerver sérieusement ! D'autant qu'elle n'hésite pas elle aussi à gratter le vernis de sa célébrité et à rire d'elle-même ("Je t'ai déjà dit, Guillaume : si un rôle n'a pas d'accent ou de handicap, ça ne m'intéresse pas; il n'y a pas d'Oscar à la clé !" Very Happy). C'est marrant, plein de bonnes idées et de réflexions bien vues, jouant habilement sur le mensonge et la réalité...

Mais c'est aussi trop long (2h03 qui tirent par moment à la ligne et se répètent). Et pas si fin que ça : ok, il y a bien une critique de notre société des apparences et du culte de la célébrité, mais elle ne va pas bien loin. Elle était justement plus présente dans Mon Idole...
Et puis, gros défaut canesque habituel, il y a encore trop de concessions au public et au commerce. Trop de trucs faciles qu'on attend chez lui. Ses potes habituels, qui font une apparition inutile (Yodélice, Yarol Poupaud...) ou ne servent que de faire-valoir sans d'autre intérêt scénaristique que de souligner ce qu'on devrait comprendre par nous-mêmes (Gille Lellouche, Philippe Lefebvre...). Ou, à titre d'exemple (ce n'est pas la seule concession qu'on peut trouver dans le film, mais elle est flagrante), la scène avec Johnny. Qui, pour le coup, ressemble plus à un caprice histoire d'avoir "la méga star française de la musique dans son film" qu'à une vraie nécessité - même si la vision du personnage de l'idole des jeunes est plutôt marrante et qu'elle amène une bonne réplique ("Il caille ici...")
Rock' N Roll est certes un film plutôt rebelle et hors du système, mais qui sait aussi en jouer et en profiter. Assez paradoxal quand on voit comment le film sait par moments aller très loin, mais est finalement à d'autres moments trop sage.

Sympa et à voir (bien plus que les précédents films de Canet !), sans en attendre beaucoup.



Dernière édition par Phil le Mer 15 Fév - 18:37, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
J'ai revu sur Canal Quand j'avais 17 ans, de Téchiné

Putain, quel bon film (pas parfait, il y a un ou deux trucs que j'aurais fait autrement, mais c'est tellement le genre de film qui me parle)

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Arf, toujours pas vu - il me semble qu'il est à la médiathèque du boulot; vais le prendre un de ces quatre !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Réservé à la bibliothèque de Nanterre.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
J'espère que tu vas pas trop être déçu (parfois, quand j'aime, je survends)

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 40 sur 44]

Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 39, 40, 41, 42, 43, 44  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum