Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Rapido films - Ze quick critix 4x4

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Aller en bas  Message [Page 10 sur 11]

226 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Jeu 15 Fév - 10:10

Phil


Admin
Pas grand chose à dire sur PHANTOM THREAD, le dernier film de Paul Thomas Anderson. Disons que c'est un peu comme souvent avec le réalisateur : monumental, intelligent, super beau, plein comme un oeuf; une démonstration de cinéma avec un grand "C"... mais aussi un peu (voire beaucoup) chiant; et une démonstration de virtuosité assez vaine. Oui, on le sait, PTA est un "grand réalisateur", un surdoué de la caméra, un mec qui transforme tous ses projets en films plus grands que nature, en monstres à peu près intouchables. On s'en doute, Daniel Day Lewis est ahirissant - ici dans un rôle totalement à l'opposé de sa composition outrancière et borderline de The will be blood. On s'en doute aussi, les autres acteurs vont être au diapason, à commencer par la jeune Vicky Krieps, excellente. 
Est-ce une raison pour s'extasier aveuglément, encore une fois, sur le nouveau film génial du génial réalisateur ? Et oublier le fait que, sur un peu plus de deux heures, le film met bien une heure à démarrer ? Pour ensuite précipiter les événements dans la seconde moitié, au prix d'élipses assez mal foutues. Sans compter que, de manière totalement subjective, le monde de la mode décrit dans le film est à des kilomètres de présenter le moindre intérêt (enfin, disons que ça me botte moins que le porno des années 70, quoi ! Very Happy). Et que la musique envahissante de Johnny Greenwood est carrément pénible - il m'a semble qu'une seule scène sur tout le film n'avait pas cet horrible accompagnement de musique de chambre au piano ! 

Alors, évidemment, il est impossible de dire que c'est mauvais. Mais on n'est pas obligé de trouver ça grand pour autant. 
Et, personnellement, j'en reste au souvenir du PTA des débuts, celui de Boogie Nights, film qui n'était pas spécialement plus "simple" que ses films plus récents, mais autrement plus chaleureux tout en témoignant de la même ambition de cinéma total.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

227 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Jeu 15 Fév - 23:20

Phil


Admin
Cbyt a écrit:Vu hier soir sur Canal, BELKO EXPERIMENT. Film d'horreur américain plutôt sympa qui raconte l'histoire de 80 employés se retrouvant pris en otage dans un immeuble high-tech ultra sécurisé. Seul moyen d'en sortir, s'entre-tuer. 
Certes c'est pas une thèse sur la vie en entreprise et les rapports avec ses collègues mais c'est bien foutu avec une histoire un peu originale puisqu'il n'y a ni virus, ni zombie, ni tueur-en-série-qui-a-eu-une-enfance-difficile.

En effet, un bon petit film; série B tendue ultra efficace... et qui redonne foi en l'humanité Laughing
ça m'a fait penser à un mix entre le film allemand L'expérience et Cube, avec le même genre de fin ouverte que ce dernier (que j'ai pas vu depuis longtemps, d'ailleurs).

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

228 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Lun 19 Fév - 11:01

Phil


Admin
Comme je le disais sur le sujet consacré à Besson, je me suis tapé un petit week-end "merdes françaises" pas piqué des vers ! Et ce, avec le concours de Free et Canal+, qu im'ont permis de voir deux des trois daubes en question en donnant gratuitement accès aux chaînes (de merde) de Bolloré pendant quelques jours - merci ! 

Outre Valérian en DVD, donc (pas le pire Besson, mais un vrai Besson caca néanmoins), j'ai enquillé, au risque d'y sacrifier mes derniers restes de santé mentale : 

Alilbi.com : fortement "conseillé" par Cyrille... je l'ai pas regretté ! C'est effectivement le niveau zéro de la comédie française, à mettre dans le même sac que n'importe quelle autre daube avec Dubosc ou Kad Merad envahissant nos écrans à longueur d'année. Avec, quand même, un élément en plus : c'est fait par la bande de Philippe Lacheau (Babysitting 1 & 2 etc), qui ajoute à la comédie française un côté "jeune" plein de références aux années 80 (Vandamme et Bloodsport, par exemple). Qui devrait donc me parler plus que le dernier Dany Boon... sauf que non. Enfin, un peu : j'avoue (à ma grande honte) avoir parfois rigolé devant le film, ce qui le sauve de la nullité totale. Mais à peine. 
Le pire étant que tout, absolument tout, est totalement prévisible - que ce soit le tournant moral dans la dernière partie (alors que le film aurait pu gagner à être vraiment méchant et immoral jusqu'au bout, ça nous aurait changé, un peu !), les péripéties convenues, et même les gags ultra attendus. Le plus marrant, finalement, c'était qu'on a regardé ça avec Lilith - et que comme on voyait venir les gags de cul les plus limite avant qu'ils arrivent, on pouvait la prévenir et éviter de passer pour des parents indignes Laughing (la réplique "qu'est-ce que je peux te proposer ? un repas, une petite pipe ?" - je me suis retenu de le dire deux secondes avant !)

Quant à Gangsterdam, je n'ai eu besoin de personne pour m'infliger ça : je "voulais" le voir ! 
Enfin, je voulais surtout tenter le truc pour le confronter au bad buzz qui a accompagné sa sortie il y a quelques mois; voir si, effectivement, le film était bien sexiste, raciste, etc. Et constater jusqu'où était tombé le réalisateur de Radiostars, que j'aime beaucoup. 
Eh bien ouais, le film pue vraiment ! L'excuse de Romain Levy c'est de dire que c'est surtout un personnage en particulier qui est raciste, mysogine, antisémite, tout ce qu'on veut. Et c'est une excuse valable, en général : on peut en effet faire un film sur des nazis sans être nazi soi-même. Sauf qu'il faut que ça reste cantoné aux personnages. Là, ça déteint clairement sur tout le reste du film; et c'est alors tout le truc qui en devient merdeux. Voire le traitement des personnages féminin en général, le regard caricatural sur les étrangers, la justification des actes et paroles réacs dans l'action... 
Et tout ceci est accentué par le fait que le film se prend terriblement au sérieux. En effet, ce n'est pas vraiment une comédie, finalement, plutôt un film policier avec des éléments comiques. Qui n'a plus alors l'excuse de se camoufler derrière le rire. 
Et, même au delà de ça, c'est juste le néant cinématographique absolu... Inregardable; j'ai abandonné à la moitié.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

229 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Lun 19 Fév - 13:58

J'avais regardé Alibi.com. Comme tu le dis, drôle par moment mais très fainéant et surtout trop consensuel. Dommage que la bande à Fifi ne garde pas le côté trash qui les a fait connaître.

Gangsterdam : j'ai vraiment pas le courage. Kev Adams, c'est devenu au-dessus de mes forces.

Voir le profil de l'utilisateur

230 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Lun 19 Fév - 14:05

Phil


Admin
Ce qui est terrible, c'est que c'est même pas Kev adams le problème, dans Gangsterdam !
Enfin, pas le problème principal, en tout cas.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

231 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Lun 19 Fév - 17:00

A moins que Ridley Scott retourne le film en le remplaçant par Christophe Plummer, je préfère rester sur ma première décision Smile

Voir le profil de l'utilisateur

232 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Lun 19 Fév - 20:55

La bande à fifi, je ne crois pas qu'ils m'aient fait rire un jour... Donc pas surpris, du coup, de leur merde. Je n'ai pas ri une seconde, et je me sentais aussi sale qu'une nonne tombant sans le vouloir sur YouPorn

Voir le profil de l'utilisateur

233 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Lun 19 Fév - 20:57

Mais parlons ciné :-)

Ni Juge ni soumise : même en long format, l'esprit StripTease fonctionne à fond, c'est un bijou

L'apparition : Lindon est à nouveau génial dans ce film touchant et très bien écrit. 2h20 pourtant, mais ça passe vraiment bien

Voir le profil de l'utilisateur

234 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Lun 19 Fév - 21:05

Phil


Admin
Ah mais je me sens pas sâle quand je tombe sur Youporn !
(c'est rarement par hasard, d'ailleurs Smile)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

235 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 20 Fév - 18:49

Les nonnes ne font vœux que d'abstinence ...

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Vu le dernier Michael Haneke en date, Happy End. Qui est du Haneke typique : on sent bien la volonté de créer de la tension à chaque scène, de faire durer les plans pour distiller la sensation de malaise, de triturer l'âme humaine dans ce qu'elle a de plus terrible.
La différence entre les bons et les mauvais Haneke se fait toujours dans ce que le procédé implique chez le spectateur. Lorsqu'il réussit à contaminer le spectateur pour l'entraîner dans son univers morbide, c'est gagné. Sinon, on reste en dehors, et on s'emmerde.
Ici, on est clairement dans la seconde catégorie. Le film ne fonctionne jamais et on reste à regader ces personnages et ces actes haïssables en se resservant des moules. Là où le film devient totalement vain, c'est dans ses aspects les plus contemporains : le "discours de Haneke sur la crise des migrants" dont on nous a bassiné à Cannes, c'est une scène (pas mal) à la fin du film; le discours moralisateur habituel de Haneke sur les images, c'est le recours aux moyens de communication modernes (forums, Facebook, Snapchat...), auxquels il n'a visiblement rien compris et dont il tire uniquement tous les côtés négatifs les plus banals des technophobes de tous bords.

On peut largement s'en passer, et attendre le prochain.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

237 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 13 Mar - 17:02

Phil


Admin
Vu hier deux films américains récents, complètement différents : 

MUTE est le dernier film du fils de Bowie (avec une dédicace à la fin, d'ailleurs) Duncan Jones. Qui s'était fait un nom loin de papa avec son premier film Moon et le très sympathique Source Code, avant de se vautrer dans la merdasse Warcraft. Son nouveau bébé débarque directement sur Netflix, comme quelques uns de ces collègues... et ce n'est pas ça qui va redorer le blason des productions du réseau payant ! Pourquoi cet ambitieux film de SF de plus de deux heures, visiblement taillé pour le grand écran, arrive là ? Mystère. Enfin, la question se pose moins que pour le Annihilation d'Alex Garland; puisque là, c'était prévu dès le départ. 
Toujours est-il qu'il va falloir apprendre à juger les films Netflix sur pièce, comme n'importe quel autre. Et là, c'est pas terrible - même pas pour d'éventuels critères de production ou de formatage. Juste parce que c'est pas bien. Enfin, d'après ce que j'avais lu avant; les avis globaux parle de grosse nazerie. C'est pas le cas : ça se suit bien, les acteurs sont pas mal, il y a quelques bons moments. Mais le problème principal, c'est que le background SF du film, totalement pompé sur Blade Runner est totalement inutile ! L'histoire racontée aurait très bien pu l'être sous forme de polar cotemporain qu'il n'y aurait eu aucune différence. Et puis c'est bien trop long...

Rattrapage ensuite avec The Disaster Artist de James Franco - l'histoire du tournage du "film le plus nul du monde", aka The Room de Tommy Wiseau. 
On pense inévitablement à Ed Wood de Tim Burton. En moins bien, mais c'est pas grave. Parce que le film de Franco est plutôt réussi, très marrant, bien fait. Et parvient à témoigner d'un amour du cinéma imparable, jusqu'à ce qu'il peut y avoir de plus déviant dans le septième art. Car, comme dans le film de Burton, le Tommy Wiseau montré ici est un dingue absolutiste prêt à tout pour faire son film; persuadé d'être un génie; allant jusqu'au bout de sa vision, même si cette vision aboutit à un naveton ultime. Et il y croit tellement qu'il finit par livrer, en effet, un film qui fera date. 
Que j'ai pas vu... mais la plus grande force de The Disaster Artist, n'est-elle pas finalement de donner envie de s'infliger ce truc complètement improbable ? (tout comme le Burton donnait furieusement envie de se taper Plan Nine from Oiter Space)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

238 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mer 14 Mar - 11:56

Y a eu pas mal d'articles dans les médias autour de ces 2 films et si je suis le premier à m'épargner les bouses, j'ai quand même bien envie de m'atteler à The Room et voir à quoi peut ressembler le  "film le plus nul du monde" et voir le Franco par la même occasion.

Quant au Jones, ce que j'en ai lu est peu flatteur donc pas certain que je fasse l'effort de contrarier Hadopi pour ça. 

Voir le profil de l'utilisateur

239 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mer 14 Mar - 13:01

Phil


Admin
T'es pas abonné à Netfloux ? Il me semblait...
J'étais pareil, j'ai hésité au vu des commentaires. Mais j'ai fini par me dire que c'était typiquement le genre de truc que je devais voir, ne serait-ce que pour me faire un avis dessus.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

240 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mer 14 Mar - 13:48

J'avais pris juste le mois gratuit. J'ai Canal + Canalsat donc ça suffit largement à mon bonheur et pour Netflix je pioche dans le torrent les quelques séries qui m'intéressent

Voir le profil de l'utilisateur

241 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mer 14 Mar - 14:03

Phil


Admin
Ah ouais, ok; pareil...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

242 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Jeu 15 Mar - 11:10

Phil


Admin
Phil a écrit:Enfin, la question se pose moins que pour le Annihilation d'Alex Garland; puisque là, c'était prévu dès le départ. 

En effet, la question de la diffusion sur Netflix de Annihilation se pose clairement, après visionnage ! 

Enfin, non, malheureusement, elle ne se pose pas : si le film de Alex Garland a été conçu pour le cinéma, en dehors de Netflix, et finalement programmé sur le réseau payant sans sortie autre que confiedentielle sur le grand écran, c'est certainement dû à sa nature. Un film de SF "adulte", lent, contemplatif, complexe, anti-spectaculaire... c'est certainement "trop" pour le public gavé de Marveleries et prêt à bouffer du Taxi 5 !  Evil or Very Mad
On peut se demander si le Premier Contact de Denis Villeneuve, auquel le Garland fait parfois penser, ne serait pas distribué pareillement aujourd'hui. A sa sortie il y a un an et demi, Netflix n'était pas l'acteur d'aujourd'hui, et le film n'avait pas d'autre choix véritable que d'aller en salles. En 2018, ce type de projet un peu décalé risque de finir plus souvent sur un petit écran que sur un grand. Tant les studios américains craignent le flop; et préfèrent ne sortir que des produits totalement formatés et répondant au besoin d'un certain public. Ou clairement orienté vers des "minorités", comme dans le cas de Black Panther par exemple. 

Mais bon, faisons fi du mode de diffusion du film, et jugeons sur pièce...

Totalement fan du travail de Garland avec Danny Boyle sur 28 Jours plus tard et Sunshine, j'avais bien moins adhéré à son premier film en tant que réalisateur, Ex Machina. Déjà un film empruntant à une SF littéraire plus cérébrale, même si c'était visuellement un vrai film. On pourra accorder à Garland d'être ambitieux et de ne pas rechercher la facilité; malheureusement, ça aboutissait dans son premier effort à un truc un peu ampoulé, figé et longuet. 
Cet Annihilation est totalement dans la ligné du premier fil, avec les mêmes qualités et les mêmes défauts. Mais s'avère meilleur, à mon avis; parce que les qualités l'emportent cette fois sur les défauts. Difficile néanmoins de se faire un avis précis - c'est aussi typiquement le film qui gagne en qualité après le visionnage. Pendant le film, on s'ennuit un peu; on voit les défauts narratifs, les idées pas forcément abouties, les trucs qui ne fonctionnent pas. Le problème principal du film, à mon avis, c'est qu'il fait miroiter tout au long un truc "énorme" à la 2001, totalement métaphysico-ecologico-vertigineux; alors que ça raconte finalement un truc relativement bateau avec une explication finale pas à la hauteur (je n'irai pas plus loin pour ne pas spoiler). 
Et, en même temps, c'est totalement fascinant. Super beau visuellement, encore plus que le précédent, une suite de tableau inventifs et originaux. Avec, à la différence de Ex Machina, des pointes de violence et de gore qui rendent le film presque ludique, par moments. 

Pas une totale réussite, donc - et certainement un film qui sera reçu différemment par les uns et les autres, ou même suivant les conditions de visionnage et l'état d'esprit du moment. 
Mais le type d'expérience qu'il faut tenter, pour donner sa chance à un type de cinéma qu'on ne voit pas tous les jours. C'est d'autant plus dommage de ne pas pouvoir faire acte militant en allant voir ça en salle...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

243 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 18 Mar - 19:24

Faute de mieux (la programmation du jour était pauvre), je suis allé voir EVA de Benoît Jacquot, un thriller psychologique qui aurait mérité un meilleur traitement car si Huppert et Ulliel sont au rendez-vous, le scénario souffre de pas mal d'incohérence. Dommage.

Je lui ai largement préféré HOSTILES de Scott Cooper, western sombre et taiseux qui souffre parfois de quelques longueurs sans que ça nuise fondamentalement à l'ensemble. Difficile aussi de ne pas y voir une charge anti-Trump. On pourra se consoler avec le fait qu'un si mauvais président puisse inspirer du bon cinéma.

Voir le profil de l'utilisateur

244 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 18 Mar - 19:31

Phil


Admin
Hostiles est prévu, si j'arrive à le caser (peut-être mercredi) !
Je pensais aller le voir demain, mais les horaires m'arrangent pas; du coup je vais me taper Tomb Raider à la place !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

245 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 20 Mar - 14:55

Phil


Admin
Phil a écrit:Hostiles est prévu, si j'arrive à le caser (peut-être mercredi) !
Je pensais aller le voir demain, mais les horaires m'arrangent pas; du coup je vais me taper Tomb Raider à la place !

Bon, y'aurait j'aurais mieux fait d'aller voir Hostiles plutôt que ce reboot (de merde) de Tomb Raider... mais c'est pas comme si je m'étais attendu à voir un bon film ! 
Cela dit, je pensais que ça serait mieux que ça. Surtout, que ça serait mieux que les deux daubes avec Angelina Jolie - qui étaient déjà bien pourraves. 
Bah non : c'est du même niveau. C'était bien la peine de revenir sur la franchise pour chier la même bouse. 
Pas la faute de Alicia Vikander, qui reprend bien le rôle et s'est complètement investie physiquement; en plus d'être plus agréable à regarder que miss plastoc. 
Mais à part elle, qui semble bien être la seule à y croire, tout le reste est catastrophique. Là encore, pas une surprise : si on avait été habitué à de bonnes adaptations de jeux vidéos au cinéma, ça se saurait. Le problème résidant bien là, dans ce cas précis : c'est ni plus ni moins que du jeu vidéo au cinéma. Et même des cinématiques de jeu vidéo au cinéma - les seuls plans intéressants (je parle même pas de "séquences intéressantes" - il aurait fallu pour ça avoir un minimum de mise en scène, de découpage et de montage) étant ceux qui poussent à fond le concept ludique; comme le coup des barres qui tombent du puits à la fin et qu'il faut que les personnages évitent. Oubli, donc, tout ce qui fait un film - l'histoire, les personnages, la réalisation... Et ce n'est pas pas sous le prétexte de livrer un film d'action et d'aventures fun qu'il faut nous balancer une héroïne qui peut tout faire comme si elle avait des superpouvoirs dont l'origine n'est jamais expliquée par ailleurs ! 
Le résultat, c'est un "film" risible de bout en bout, un bon gros nanar crétin et mal branlé; finalement pas désagréable à regarder. Et on a bien rigolé, avec le fiston fraîchement débarqué sur Paris pour découvrir les joies du monde du travail pour son stage de fin d'études. La scène où Lara Coft attaque le camp des méchants avec son arc en se planquant derrière des trucs improbables, mandieu...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

246 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 20 Mar - 20:36

Rien qui ne soit pas prédictible finalement. J'ai bien fait de l'avoir évité Smile

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Cbyt a écrit:j'ai quand même bien envie de m'atteler à The Room et voir à quoi peut ressembler le "film le plus nul du monde" et voir le Franco par la même occasion.

Et voilà, j'ai osé, je l'ai fait, j'ai vu The Room !
Avec mon fils Damien, et Diane qui ne voulait pas vraiment le voir, mais qui est restée scotchée devant le truc.
Et je ne sais pas comment qualifier ce machin Shocked C'est effectivement totalement improbable, hallucinant; ça se regarde dans un état second. Totalement à la hauteur de sa réputation de "pire nanar du monde". Et pourtant, difficile de trouver ça totalement nul, tellement on rigole - toujours "contre" le film, certes !
Assurément à voir. Mais à plusieurs. Et je pense même qu'il vaut mieux avoir bu; même si on est la preuve vivante que c'est possible de survivre sans un gramme d'alcool dans le sang.
(et le film de Franco ne laisse jamais deviner que c'est
Spoiler:
un érotique de M6 des années 80, en fait
)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

248 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 27 Mar - 13:35

Vu La prière de Cédric Kahn. Très bien

Voir le profil de l'utilisateur

249 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 27 Mar - 14:10

Phil


Admin
Ah, Damien l'a vu aussi, ce week-end Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Tu m'étonnes Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 10 sur 11]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum