Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Rapido films - Ze quick critix 4x4

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Aller en bas  Message [Page 14 sur 17]

326 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Lun 10 Sep - 22:17

Phil


Admin
C'est noté !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

327 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mer 12 Sep - 21:13

Bon, il faut que ça sorte, te je ne sais pas ou mettre ça. J'en ai marre des succès du ciné américain mesurés en dollars. Le pays de l’Oncle Sam est vacciné contre l'inflation !

Du coup, on bat record sur record, tout le monde se paluche alors que ça ne veut rien dire

Voir le profil de l'utilisateur

328 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mer 12 Sep - 21:26

Phil


Admin
Ouais - pour le coup, "notre" système consistant à comptabiliser le nombre d'entrées est plus fiable quand il s'agit de mesurer le succès d'un film.
Même si pas parfait non plus, vu l'augmentation constante de la population.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

329 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Jeu 13 Sep - 14:05

Y a quand même une grosse partie de la production hollywoodienne destinée à faire uniquement du profit au détriment de la qualité, de la réussite artistique ou du nombre de spectateurs en salle. C'est vrai que ça ne veut pas dire grand chose lorsqu'ils établissent le classement des films qui ont rapporté le plus d'argent en salle.
En parallèle, l'académie des Oscar n'a pas cédé à la création d'un prix dédié au film qui rapportait le plus...

Voir le profil de l'utilisateur
Je parlais juste du fait qu'un dollar de 2000 n'avait aps la valeur d'un dollar de 2018 (quand on fait des comparaisons)

Voir le profil de l'utilisateur

331 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Ven 14 Sep - 10:27

Phil


Admin
Vu hier en avant-première le dernier "film expérience controversé qui va diviser" de Gaspar Noé : CLIMAX.

Avant d'en parler, petits rappels personnels concernant un réalisateur définitivement à part dans le cinéma français, et sur lequel on dit et écrit beaucoup à chacun de ses films-événement.
Je fais partie des gens qui suivent Noé depuis ses tout débuts, bien avant les provocations cannoises et les dîners en ville, quand je lisais Mas et Starfix, qui nous parlaient de son moyen-métrage Carne et de son prolongement en long Seul Contre Tous (toujours aujourd'hui son meilleur film, à mon avis). Films que j'ai vus à l'époque, et carrière que j'aie vue se construire en marge, au moment où Noé faisait partie de ces quelques réalisateurs qui bousculaient à bon escient le cinéma français.
Et, si on a coutume de dire que les films de Noé divisent les spectateurs en deux camps tranchés - ceux qui adorent et crient au génie vs ceux qui détestent et crient à la fumisterie - je me suis toujours étonnamment stué dans un entre-deux. Pour moi, Irréversible, Enter the Void ou Love sont des films moyens, bourrés de qualités (visuelles, notamment), mais aussi de défauts (la provocation de Noé tournant souvent en rond, ses obssessions pour 2001 ou autre étant mal digérées, etc).

Pourquoi je rappelle ça ?
Parce que, avec ce Climax, je m'attendais à ce que ce soit encore une fois la même chose : une expérience visuelle, sonore et sensitive, plutôt qu'un film. Un truc techniquement dément mais problématique sous plein de points...
Sauf que non.
Cette fois, j'ai bel et bien pu choisir mon camp, à l'opposé de la partie de la salle applaudissant le réalisateur présent à la fin de la projection alors que je m'enfuyais par la sortie de secours (croisant un ras déboulant d'une poubelle correspondant bien à l'esprit du film) : c'est une grosse merde !

Et même une grosse merde hystérique, insupportable, boursouflée, pathétique.

Je crois que déjà, à la base, mon problème est que ça touche à un sujet qui ne m'inétresse absolument pas. une histoire se déroulant dans le milieu de la danse dont je n'ai rien à branler, avec de jeunes danseurs incarnant mon pire cauchemar face à la déviance de la société dans tout ce qu'elle a de plus futile et débile. Loin du film de vengeance, du trip psychédélique, ou du film de cul de ses oeuvres précédentes. Mais admettons : la force d'un réalisateur est parfois justement de transcender un sujet naze. Sauf que non : Noé filme bien des scènes de danse interminables, et les atermoiements de personnages à la con.

Et c'est là que le film devient mauvais en soi, au delà de l'intérêt qu'on peut y porter. Parce que ses personnages ne sont que des gros connards.asses irrécupérables, prenant tout le temps les pires décisions, s'enfonçant constamment dans leur débilité profonde, on n'en a rien à foutre d'eux. Lorsqu'à la fin certains meurrent et la plupart finissent dans un sale état, je me suis pris à me dire : "bien fait pour leur gueule, qu'ils crèvent, ces persos de merde !". Après avoir eu envie de les baffer pendant tout le film, c'était même un soulagement.

Même visuellement, le film est problématique. Noé et son fidèle complice Benoit Debie à la photo livrent ce qu'on attend d'eux : des images léchées, des mouvements de caméra aériens, des plans-séquences ahurissants... pendant la moitié du film, en gros. Ensuite, on ne peut même plus se raccrocher à ça : l'idée est de "dérègler" la mise en scène et les images pour retranscrire le chaos et l'état de transe alcoolisée et psychédélique des personnages. Bonne idée sur le papier, mais à l'écran, ça se traduit par du grand n'importe quoi - laid, par moment irregardable, et incompréhensible. Même LE point forthabituel des films de Noé n'est plus ici un point de rattrapage.

Par contre, pour ce qui est de nous balancer ses slogans merdiques plein écran (souvenez vous, "Le temps détruit tout"... ^^), on le retrouve bien, le Noé.
Le film ne dure que 1h37, on échappe au moins aux 2h40 de Enter the Void... sauf que ça m'a semblé durer beaucoup plus longtemps, en fait ! Il m'arrive parfois d'être crevé et de m'assoupir un peu au cinéma, même devant de bons films. Là, évidemment, pas une once de fatigue pour m'épargner quelques minutes de ce calvaire ! Faut dire qu'avec la musique techno de merde constante et les hurlement hystériques des acteurs.trices, pas facile de faire la sieste...

Au moment de noter ce film dans mon super fichier de stats, je me demandais si je n'allais pas lui donner quelques points, au moins pour la facture visuelle du début; et aussi pour le fait qu'il vaut mieux toujours un film qui provoque quelque-chose (même si c'est du rejet) plutôt qu'un truc tiède. Mais finalement non : il a eu droit à son beau zéro pointé. Parce que ce film m'a énervé, profondément emmerdé, et parce que je sais qu'il y aura toujours des gens pour le défendre et me dire que j'ai rien compris.
Fuck them. Mais pas autant que Noé et sa bande de blaireaux.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

332 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Ven 14 Sep - 16:03

Bien fait pour ta gueule. Tu sauras au moins ce que j'ai vécu en voyant la merde irréversible

Voir le profil de l'utilisateur

333 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Ven 14 Sep - 16:20

Phil


Admin
Haha; y'avait des moments pendant la projection où j'ai regretté que tu sois pas là - on aurait au moins trouvé le moyen de se marrer.
(même pas sûr, en fait)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

334 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 16 Sep - 21:17

Je regarde le sens de la fête sur Canal. Je me bidonne pas des masses. Et ça me met dans le même état qu'un fête de mariage. Un vague malaise. L'envie de m'enterrer sous deux mètres de terre Smile

Voir le profil de l'utilisateur

335 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 16 Sep - 21:26

ça manque un peu de "liant". Certains gags répétitifs (genre le type qui enfonce les portes ouvertes) c'est toujours comme un cheveu sur la soupe

Voir le profil de l'utilisateur

336 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 16 Sep - 21:32

ça manque d'épaisseur au niveau du scénario, malgré une idée de base sympa et assez originale

Voir le profil de l'utilisateur

337 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 16 Sep - 21:36

Le marié, il est quand même gratiné

Voir le profil de l'utilisateur

338 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 16 Sep - 21:40

Phil


Admin
Ah, c'est même carrément un gros con !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

339 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 16 Sep - 21:41

le feu d'artifice, je dois dire, j'ai ri

Voir le profil de l'utilisateur

340 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 18 Sep - 17:29

Phil


Admin
M'étant procuré le BR d'occasion pour presque rien, je me suis rematé ce week-end le RAMBO original de Ted Kotcheff... et c'est toujours un incroyable film d'action, toujours un pur représentant du cinéma des années 80. Et, surtout, c'est toujours dingue de voir à quel point le film en lui même (comme le premier Rocky, et à la limite le second) n'a rien à voir avec l'image qu'on a fini par s'en faire. Notamment par ce qu'est devenu le personnage, en dehors des frontières du cinéma - incarnation ultime de l'Amérique reaganienne et réac de l'époque.
Et, justement, pour mesurer ce fossé, je me suis enquillé Rambo 2 - cette fois réalisé par George Pan Cosmatos (et Stallone himself en sous-main), écrit à l'origine par James Cameron (mais complètement revu par Stallone, même pas en sous-main), et carton cosmique qui a finit par éclipser l'aura de série B du premier film. On peut toujours prendre un certain plaisir au second degré en voyant le film, notamment dans l'hallucinant déchaînement d'action de la dernière partie. Ou dans les répliques à mourir de rire de Trautmann (incarné par Richard Crenna) - qui était déjà irrésistible dans le premier film. (et encore, on est loin de son célèbre "Où sont les missiles ? Dans ton cul" du troisième !). Mais c'est quand même bien merdique; complètement con, mal branlé, et, en effet, bien puant.


Dans un genre radicalement différent, vu aussi le film hongrois LA LUNE DE JUPITER, primé à Cannes l'année dernière. Soit un drame sur la crise migratoire en Europe de nos jours (c'est le continent, la lune du titre)... traité (en partie, du moins) comme un flm de super-héros ! En fait, le personnage principal est un de ces migrants de l'histoire, qui se découvre des pouvoirs étranges au moment de l'assaut donné par la police des frontières contre son groupe. Et qui va se retrouver exploité par un médecin bien décidé à profiter de ses pouvoirs. Le film hésite trop entre la fable et le drame pur et dur, et cette hésitation le rend bancal et pas toujours très réussi. Mais c'est toujours intéressant, et aussi très bien réalisé (avec de grosses scènes d'action qui pètent bien).
Une curiosité, à voir en étant prévenu que c'est pas du super film non plus.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

341 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 25 Sep - 12:05

Phil


Admin
Son précédent palmé Dheepan m'avait déçu (après De Rouille et d'os qui était déjà moins bien que ses autres films); j'attendais de voir le nouveau Jacques Audiard pour me prononcer sur l'inclinaisaon inquiétante de sa carrière...

... et si LES FRERES SISTERS ne retrouve pas la grandeur des excellents films livrés par le gars dans le passé, c'est quand même bien au dessus de ses derniers trucs !

C'est même un film très étonnant et déroutant, qui a l'écran ne correspond que de loin à ce qu'on pouvait en attendre sur le papier. On est en effet loin du "syndrome du réalisateur français qui part faire son film américain", d'autant plus qu'Audiard s'empare du genre américain par excellence : le western. En y intégrant san "sensibilité européenne", s'éloignant alors de tout John Ford ou Clint Eastwood, et tirant son film vers le drame philosophique qui constitue l'essence de son propre cinéma. Clairement plus intéressé par les états d'âme de ses personnages et la déconstruction des codes du genre, il n'en oublie pas pour autant de livrer des gunfights très violents - plus inspirés du cinéma d'action moderne que du far west classique.

Pour autant, le film n'est pas parfait.
S'il est toujours superbement réalisé et photographié (par Benoit Debie), si les acteurs sont évidemment monstrueux (en même temps, quand t'as un quatuor John C. Reilly / Joaquin Phoenix / Jake Gyllenhaal / Riz Ahmed, forcément !); il n'en reste pas moins que le film se traîne un peu. Chiant par moments, un peu brumeux à d'autres (la fin, mouais, bof, quoi), on a parfois l'impression que Audiard s'est laissé écraser par le projet, malgré ses déclarations et ses intentions.

Pas grave en soi : les qualités du film l'emportent sur les défauts. Et si la vision n'est pas totalement satisfaisante, il y a de grandes chances que la trace laissée par ce film reste très positive.
Ne reste plus qu'à espérer que les futurs films du réalisateurs lui permettent de revenir aux hauteurs qu'il n'aurait jamais dû quitter.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

342 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 25 Sep - 13:51

C'est quand même très chiant (avis après une nuit de sommeil). Il manquerait pas grand chose pour que ce soit enthousiasmant, mais le fait est que j'ai regardé l'heure toutes les 10 mn

Voir le profil de l'utilisateur

343 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mar 25 Sep - 14:04

Phil


Admin
Ouais mais t'as dormi dans ton lit, pas dans la salle Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

344 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 30 Sep - 11:43

Phil


Admin
Au programme du ciné-club de l'école des enfants cette année :
Superman, le film originel de Richard Donner, le seul le vrai l'unique, dès vendredi prochain (yes !)
Le Magicien d'Oz, que je déteste, Lilith ira avec sa mère Wink
Oliver Twist, celui de David Lean de 1947, que j'ai même pas vu.
Et surtout La Prisonnière du Désert de John Ford en avril - immense chef d'oeuvre, qui devrait a priori ne pas du tout intéresser des enfants de 10 ans, mais que je serai bien content de revoir !!!

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Revus ce week-end :

Un gros classique , LES SEPT MERCENAIRES de John Sturges. Toujours aussi jouissif, définitivement un des meilleurs western (américains, c'est sûr, mais même en ajoutant les italiens, ça reste de très haut niveau); et j'avoue sans honte préférer ça à son modèle japonais Les Sept Samouraïs de Kurosawa.

Un petit classique du cinéma de SF des années 90, CUBE de Vincenzo Natali, que j'avais pas revu depuis une éternité ! Eh ben ça tient toujours la route. Le genre de petite série B reposant sur un concept qu'elle essore au maximum, qui tient en haleine pendant 1h30, et ménage son lot de scènes anthologiques qui restent encore terribles 20 ans après leur réalisation. à comparer avec les suites merdiques, histoire de voir à quel petit miracle on a affaire.

Et pour bien reprendre la semaine, on est allés voir avec Cyrille le dernier film de Delépine et Kervern, I FEEL GOOD, avec Jean Dujardin et Yolande Moreau. ça partait pas super : je crois qu'il n'y a aucun des films du duo que j'aime vraiment (à la limite, Le Grand Soir), j'aime pas Dujardin... et pourtant, à l'arriver, c'est peut-être leur meilleur film (à mon avis) ! Déjà, on a bien rigolé; comme ça n'arrive que trop rarement, d'autant plus devant une comédie française. Ajoutons à ça que Dujardin est étonnament (très) bon. Yolande aussi, évidemment. Enfin, le film est mieux tenu que leurs précédents, qui ont souvent tendance à se barrer dans toutes les directions. On pourra certes leur reprocher d'asséner leur message politique (de gauche) au marteau-pilon, comme d'habitude. Mais bon, comme c'est une grosse critique du macronisme, on va pas faire la fine bouche Laughing

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Vu Titan sur Canal+. Je ne me rappelais pas l'avoir vu passer dans le programme des salles lors de sa sortie. Bref. 
Un film de SF avec une super idée de départ. La planète est à bout de souffle, seule solution pour sauver l'humanité, aller sur Titan mais pour y survivre, il faut modifier l'homme génétiquement. 
Disons que c'est intéressant sur les deux premiers tiers et le scénario part en vrille gâchant tout le potentiel. Dommage.

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Il me semble qu'il est pas sortie au ciné, en fait.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

348 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Mer 10 Oct - 13:57

Phil


Admin
Sans développer pendant 50 lignes, il faut dire ici que j'ai enfin vu PREMIERE ANNEE de Thomas Litli, que c'est en effet très bien (meilleur, même, que ses deux premiers films), et plus drôle que ce à quoi je m'attendais après les premiers retours (Cyrille, ma fille Justine...); même si ça oublie pas les côtés plus sombres.
à voir !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

349 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 14 Oct - 20:21

Phil a écrit:Son précédent palmé Dheepan m'avait déçu (après De Rouille et d'os qui était déjà moins bien que ses autres films); j'attendais de voir le nouveau Jacques Audiard pour me prononcer sur l'inclinaisaon inquiétante de sa carrière...

... et si LES FRERES SISTERS ne retrouve pas la grandeur des excellents films livrés par le gars dans le passé, c'est quand même bien au dessus de ses derniers trucs !

C'est même un film très étonnant et déroutant, qui a l'écran ne correspond que de loin à ce qu'on pouvait en attendre sur le papier. On est en effet loin du "syndrome du réalisateur français qui part faire son film américain", d'autant plus qu'Audiard s'empare du genre américain par excellence : le western. En y intégrant san "sensibilité européenne", s'éloignant alors de tout John Ford ou Clint Eastwood, et tirant son film vers le drame philosophique qui constitue l'essence de son propre cinéma. Clairement plus intéressé par les états d'âme de ses personnages et la déconstruction des codes du genre, il n'en oublie pas pour autant de livrer des gunfights très violents - plus inspirés du cinéma d'action moderne que du far west classique.

Pour autant, le film n'est pas parfait.
S'il est toujours superbement réalisé et photographié (par Benoit Debie), si les acteurs sont évidemment monstrueux (en même temps, quand t'as un quatuor John C. Reilly / Joaquin Phoenix / Jake Gyllenhaal / Riz Ahmed, forcément !); il n'en reste pas moins que le film se traîne un peu. Chiant par moments, un peu brumeux à d'autres (la fin, mouais, bof, quoi), on a parfois l'impression que Audiard s'est laissé écraser par le projet, malgré ses déclarations et ses intentions.

Pas grave en soi : les qualités du film l'emportent sur les défauts. Et si la vision n'est pas totalement satisfaisante, il y a de grandes chances que la trace laissée par ce film reste très positive.
Ne reste plus qu'à espérer que les futurs films du réalisateurs lui permettent de revenir aux hauteurs qu'il n'aurait jamais dû quitter.
Quelques longueurs parfois mais l'ensemble est très agréable à regarder. C'est très intéressant de voir comment Audiard s'est approprié les codes du western pour les détourner. Et quels acteurs !!

Voir le profil de l'utilisateur

350 Re: Rapido films - Ze quick critix 4x4 le Dim 14 Oct - 20:30

VENOM
Sony qui avait mis Marvel sur les rails avec la trilogie de Spiderman tente de se remettre dans le bain avec un personnage dont Disney n'a pas l'exclu (mais toujours avec le concours de Marvel). Et c'est avec un personnage rencontré sur le dernier tome de la trilogie de Raimi que le studio prévoit de relancer sa franchise.
A moins d'un succès au box-office, c'est raté. Qu'est-ce que Tom Hardy est allé foutre dans cette galère (il produit également). Si les trente premières minutes ne sont pas trop mal, ça se gâte très vite dès que Venom prend du service et c'est dans un puit sans fond que s'enfonce le film. La faute à un scénario mal branlé, des dialogues qui frôlent le ridicule et une mise en scène parfois illisible sur certaines scènes d'action. 
Le très gros problème qu'on retrouve dans la plupart des récents films de super-héros, en faire des mecs cool avec des punchlines toutes les 5 minutes. Et quand les extra-terrestres s'en mêlent, ça frôle le ridicule.
 
Un gros gâchis.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 14 sur 17]

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16, 17  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum