Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Cannes 2013 + La Vie d'Abdelatif Poichiche

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 4]

Phil


Admin
On savait déjà que Spielberg serait président du festival cette année; on sait maintenant que le film d'ouverture sera "Gatsby le Magnifique", nouvelle adaptation de Fitzgerald par Baz Luhrman, starring Léo. Qui, c'est une première, sera sorti quelques jours avant aux Etats-Unis.



Dernière édition par Phil le Jeu 24 Oct - 16:10, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Et l'affiche :

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Sur les dix-neuf films en compétition pour la Palme d'or 2013, un seul – Un Château en Italie, de Valeria Bruni-Tedeschi – a été réalisé par une femme. Les autres titres évoqués dans les jours qui ont précédé l'annonce officielle de la sélection du 66e Festival de Cannes – organisée jeudi 18 avril dans un cinéma des Champs-Elysées – sont certes retenus, mais présentés dans la section Un Certain Regard : Grand Central, de Rebecca Zlotowski, Les Salauds, de Claire Denis, The Bling Ring, de Sofia Coppola. Voilà la conclusion provisoire du débat autour de la part des femmes dans le Festival, déclenché par leur absence en 2012.

Pour le reste, la sélection des films en compétition apporte une part de surprise peut-être supérieure à celle des années précédentes : le Néerlandais Alex van Warmerdam n'est même pas un habitué des grands festivals internationaux, son Borgman est pourtant sélectionné ; Steven Soderbergh ne devait pas concourir pour la Palme d'or, mais son dernier film avant sa retraite annoncée, Behind the Candelabra (Ma vie avec Liberace) sera en compétition comme le premier, Sexe, mensonges et vidéo l'avait été en 1989 ; Arnaud des Pallières, qui présentera Michael Kohlhaas fait ses débuts en compétition ; enfin, Abdellatif Kechiche, dont les derniers films (La Graine et le mulet, Vénus noire) n'étaient pas rentrés dans le calendrier cannois et avaient été projetés à Venise, présentera La Vie d'Adèle sur la Croisette. Thierry Frémaux, le délégué général du Festival, a précisé que la durée annoncée du film, 3 h 07, n'était pas définitive.

Les autres films français sélectionnés sont Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines) qu'Arnaud Desplechin a tourné aux Etats-Unis, avec Benicio del Toro dans le rôle titre et Jeune et jolie, de François Ozon, qui s'était fait rare à Cannes ces dernières années.

Côté Extrême Orient, Hirokazu Kore-eda avec Soshite chichi ni naru (Tel père, tel fils) et Takashi Miike avec Wara no tate (Le Bouclier de paille) représenteront le Japon et Jia Zhangke avec Tian zhu ding (Une touche de péché), la Chine.

Parmi les vétérans : les frères Joel et Ethan Coen (Inside Llewyn Davis), Roman Polanski (La Vénus à la fourrure), Paolo Sorrentino (La Grande Belleza) et James Gray (The Immigrant).

Les autres films en compétition sont Heli, d'Amat Escalante (Mexique), Le Passé d'Asghar Farhadi (France-Iran), Grisgris de Mahamat Saleh Haroun (Tchad), Nebraska, d'Alexander Payne (Etats-Unis) et Only God Forgives, de Nicolas Winding Refn (Danemark-Etats-Unis).

Dans la section Un Certain Regard, outre les réalisatrices déjà mentionnées, on pourra voir les films de James Franco (As I Lay Dying), Alain Guiraudie (L'Inconnu du lac), Rithy Panh (L'Image manquante) ou de l'Iranien Mohammad Rasoulof (Anonymous), collaborateur de Jafar Panahi.

Un hommage sera rendu à Jerry Lewis avec Max Rose, son dernier film en tant qu'acteur, et Johnnie To présentera Blind Detective lors d'une des séances de minuit.

Thierry Frémaux a d'ores et déjà prévenu que cette sélection n'était pas tout à fait définitive et que quelques films y seront ajoutés, surtout des séances spéciales.


(source : Le Monde)




Bon, j'espère surtout que le nouveau Ozon sera mieux que le précédent, que le nouveau Winding Refn sera aussi bien que le précédent (c'est Drive - Cyrille sera certainement de mon avis ! Smile), que Fahradi ne va pas prendre la grosse tête en tournant en France, que les Coen vont à nouveau nous surprendre, que le Polanski sera bien cul et que ni Kechiche ni Marion ne vont rien gagner !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
3h07... Et pourquoi pas 4h42 ?

J'attends avec impatience Drive 2. cest vrai quoi, les films de voitures et de gros seins, j'adore trop

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Le jury : http://next.liberation.fr/cinema/2013/04/24/nicole-kidman-daniel-auteuil-christoph-waltz-et-ang-lee-au-jury-de-cannes_898537

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Cyrille a écrit:J'attends avec impatience Drive 2. cest vrai quoi, les films de voitures et de gros seins, j'adore trop

Pire, un film de baston en Thaïlande avec du Muy Thai et de la musique électro comme dans Drive... Ca va être mortel (la ba me fait déjà bander) !!! Laughing

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Allez, c'est parti.

Et ça va bien commencer une fois le barnum de Gatsby évacué ce soir : dès demain, le nouveau film de François Ozon, Jeune et Jolie. Et vendredi, Le Passé d'Ashgar Farahdi, déjà un des favoris pour la Palme - et un second film français en deux jours.

Demain aussi, ouverture de la section Un Certain Regard avec le nouveau Sofia Coppola, The Bling Ring.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Deux temps forts attendus pour ce long week end (et probablement des surprises sur les autres films) : le nouveau Desplechin aujourd'hui - réalisé aux Etats-Unis, est-ce qu'il lui faudra faire un film américain pour enfin gagner quelque chose à Cannes ? Et le nouveau film des frères Coen demain, qui me tente absolument pas, mais bon...

Ah, y'a aussi en section parallèle le retour du réalisateur/scénariste de bd/mime/sculpteur/et autres fou Alejandro Jodorowsky, qui n'avait rien fait depuis 1990. Pas sûr que ce La Danza del Realidad soit bien, mais il se passe toujours quelque chose avec Jodorowsky.

Sinon, le film chinois présenté hier a l'air intéressant :
http://www.telerama.fr/festival-de-cannes/2013/avec-a-touch-of-sin-jia-zhangke-explose-tout,97524.php



Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
A l'occasion de la présentation hors compétition du film de Guillaume Canet Blood Ties, hommage au cinéma policier américain des années 70 réalisé à New York, bon article de Télérama sur le duo Canouille/Coquillette - que j'avais lu dans le magazine et dont j'attendais qu'il soit sur le site pour copier le lien :
http://www.telerama.fr/cinema/marion-cotillard-guillaume-canet-en-vedettes-americaines,97445.php

Aujourd'hui aussi, le dernier film du japonais fou Takashi Miike, qui a gagné ses galons d'auteur pour festival, ce qu'on n'aurait jamais cru possible il y a encore 5 ans. Et le film de Valeria Bruni-Tedeschi, seule femme en compétition officielle.

Il y avait aussi ce week end la projection de La Grande Bouffe de Marco Ferreri, pour le 40ème anniversaire du film, en présence de Piccoli et Andrea Ferreol (tous les autres sont morts !). Sans créer de scandale cette fois, heureusement (ou malheureusement ? on ne sait plus s'indigner au Festival de Cannes !), mais ça devait être un bon moment de cinéphilie.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Apparemment, le film de Soderbergh est très bien accueilli - et Michael Douglas en bonne position pour le prix d'interprétation masculine (d'autant qu'il a tourné en étant malade, gnagnagna). Soderbergh a confirmé en conférence de presse qu'il n'arrêtait pas le ciné, mais allait faire une longue pause (du coup, les pronostics sont repartis sur l'idée qu'il pourrait avoir la Palme avec son premier film en 89, et son dernier en 2013).

Et demain, présentation de mon film le plus attendu du festival, Palme perso sans avoir vu les films, Only God Forgives de Nicolas Winding Refn Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Voilà, vu LE PASSE d'Asghar Farahdi, le chouchou de la critique du moment et un des favoris au palmarès de Cannes. Un film que j'attendais beaucoup, aussi, premier film réalisé par l'iranien après le triomphe aussi inattendu que mérité de Une Séparation dans le monde entier. Et premier film qu'il réalise hors de son pays (en l'occurrence chez nous, à Paris). J'avais aussi vu A Propos d'Elly, presque aussi bon; et Les enfants de Belle-Ville, très bien.

Après tout ça, Le Passé apparaît comme un film assez paradoxal. Moins bon que Une Séparation et Elly, il est pourtant construit sur les mêmes principes, et sur le même schéma du "suspense psychologique". Réalisé en France, le film est du pur Farahdi, et pourtant, comme on pouvait le craindre, le réalisateur perd de sa superbe avec cette consécration.
En fait, le film est vraiment très très bon pendant disons 1h40. Comme les précédents, il démarre tranquillement et monte en puissance au fur et à mesure de son déroulement. La tension est de plus en plus prenante et le coeur du film est alors un enchaînement de scènes toutes plus impitoyables les unes que les autres. A un moment, chaque scène est monstrueuse de douleur et de noirceur, on se dit à chaque fois qu'il va falloir passer à autre chose avant de craquer - sauf que c'est pas une bonne idée puisque la scène suivante est encore pire !
Et, dans la dernière demie-heure, patatras, tout le fragile édifice s'écroule. La faute à un Farahdi qui veut en faire 15 tonnes et dont la méthode finit par tourner à la recette de cuisine trop lourde sur l'estomac. Dans cette dernière partie, il multiplie les rebondissements et les changements d'angles dans l'histoire, à tel point qu'on ne sait plus ce qu'il veut dire. Et qu'à force de sans cesse changer de point de vue et de vouloir ajouter retournement sur retournement, ça finit par devenir complètement débile et grotesque. On a l'impression qu'il fait un concours de twix avec Shyamalan, et ça devient risible.

Le film laisse donc sur cette impression de gâchis, alors qu'on a vécu de grands moments avant. Ce qui est plus que dommage.
Après, c'est toujours très bien réalisé, photographié, monté, etc. Les acteurs sont évidemment très bons et très bien dirigés. Bérénice Béjo n'est pas aussi exceptionnelle qu'on veut bien le dire partout, disons qu'elle livre une belle performance d'actrice, ce qui pour elle est plus que bien ! Et même les gosses sont pas énervants (mention spéciale à la dépressive à mi chemin entre Maria Coquillette et Kristen Toilette).

Note = 4,5/6 (si Ashgar avait pas voulu faire son Incassable Signes du Sixième Sens à la fin, il visait le 6)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Mais a-t-elle lu les emails ? Quel suspense !

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Et qui a taché la robe ???

Et pourquoi elle ne peut pas avorter à 2 mois ?

Et qu'est-ce que le père fout à Bruxelles ?
Pourquoi l'iranien a fait une dépression et est rentré chez lui ?
--> comment se fesse que Bérénice est incapable de garder un mec (elle joue trop mal, c'est ça ?)




Dernière édition par Phil le Mer 22 Mai - 11:30, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Ah oui, le coup du départ c'est bon

- Je veux t'expliquer pourquoi je suis parti il y a quatre ans
- Non, je ne veux rien entendre

(Eh oh, on est là, nous on veut bien comprendre)

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Voilà, c'est ça le problème : Farahdi se fout que ses spectateurs comprennent ses personnages ou pas.
En fait, c'est plus compliqué : il semble tout faire pour choper le spectateur en l'attirant avec toutes ses histoires de "suspense psychologique", et en même temps, il le lâche en plein trajet en le laissant se débrouiller tout seul. Au moment de Une Séparation, il savait pourtant bien faire confiance à l'intelligence du spectateur tout en ne l'embrouillant pas avec des trucs inutiles !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Allez, c'est le jour du film de 15 heures de Kechiche - dont on peut déjà annoncer que tout le monde va baver dessus, et qu'il va pourtant rien remporter.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Phil a écrit:Allez, c'est le jour du film de 15 heures de Kechiche - dont on peut déjà annoncer que tout le monde va baver dessus, et qu'il va pourtant rien remporter.

gagné pour la première partie : http://www.telerama.fr/festival-de-cannes/2013/la-vie-d-adele-d-abdellatif-kechiche-histoire-d-amour-bouleversante-s-impose-deja-comme-un-classique,97860.php
("une date dans l'histiore du cinéma français", rien que ça ! en même temps, Ferenczi avait fait son Phil en disant que ça allait être un chef d'oeuvre avant même de l'avoir vu)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
un garçon de terminale S – rétif à la littérature : bravo les clichés !

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
C'est bien connu, les scientifiques lisent pas ! On en connait plein par ici, de ces incultes Shocked

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Ah, apparemment y'a du cul limite porno entre les 2 meufs (dont Lea Seydoux, ce qui fait toujours plaisir) dans le Kechiche. C'est au moins ca de pris !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Dernière ligne droite avant le palmarès dimanche.
En compétition officielle, James Gray va encore repartir bredouille avec The Immigrant, duo de choc demain avec le dernier Jim Jarmusch et surtout (pour moi) le Polanski Vénus in Furs.
à la Quinzaine des réalisateurs, le second film réalisé par Yolande Moreau, Henri, devrait faire sensation.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org
Dans Le Monde du jour, un article explique le mépris de Kechiche pour les techniciens. Ça casse un peu l'unanimisme, ça fait du bien

Voir le profil de l'utilisateur

Phil


Admin
Cyrille a écrit:Dans Le Monde du jour, un article explique le mépris de Kechiche pour les techniciens. Ça casse un peu l'unanimisme, ça fait du bien

Ouaip, j'ai vu ça, et ça m'a bien fait plaisir.
(il est ptet très bien, son film... ou pas, si on doit se fier aux précédents. mais le gars me gave bien de toute façon; et l'unanimité de la critique bobo gagnée d'avance aussi)




Sinon :

http://www.telerama.fr/festival-de-cannes/2013/guillaume-gallienne-prime-deux-fois-a-la-quinzaine-des-realisateurs,97937.php

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Allez, c'est parti pour la cérémonie de clôture et le palmarès...

(oh putain, y'a Kechiche et toute sa bande dans la salle)
(Farahdi aussi)
(pas vu Winding Refn ni Ozon)



Dernière édition par Phil le Dim 26 Mai - 19:21, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Phil


Admin
Je mets pas les prix du court-métrage - on est bien content pour eux, et ça peut être le début d'une grande carrière, mais à part si on est de la famille, c'est pas de l'info captivante.

Caméra d'or, par contre :
ILO ILO d'Anthony Chen (premier film Singapourien à remporter un prix à Cannes - présenté à la Quinzaine des Réalisateurs)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 4]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum