Other Worlds - Le forum de The X Phil

Le cinéma est plus harmonieux que la vie, il n'y a pas d'embouteillages dans les films. Les films sont comme des trains qui filent dans la nuit (François Truffaut)


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le post de la télé poubelle

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1 Le post de la télé poubelle le Ven 22 Mar - 19:37

Phil


Admin
Inauguré avec une nouvelle dramatique - mais ça devait bien finir par arriver !


Koh-Lanta, saison 13, est annulé. Un candidat de 25 ans est mort sur le tournage de l'émission. Gérald Babin, c'est son nom est le premier candidat français de télé-réalité à décéder sur un tournage. Toutefois, de nombreux autres participants sont morts partout dans le monde. En se suicidant, le plus souvent.

La treizième saison de Koh-Lanta n’aura pas lieu. Gérald Babin, un jeune candidat de 25 ans, est mort d’une crise cardiaque lors des premiers jours du tournage. C’est le Point.fr qui a sorti l’info en milieu d’après-midi. "Le jeune homme âgé de 25 ans et originaire de la région parisienne a ressenti de violentes crampes. À l'arrivée du médecin, il a été victime d'un premier arrêt cardiaque, mais il a été ranimé. Son coeur s'est de nouveau arrêté lors de son transfert en hélicoptère à l'hôpital de Sihanoukville. À chaque fois, l'équipe médicale présente est parvenue à faire repartir le coeur. L'ultime malaise cardiaque s'est produit dans l'enceinte de l'hôpital où le candidat n'a pas pu être ranimé. Son décès a été constaté quelques minutes plus tard", écrit notre confrère du Point, Emmanuel Berretta.

Après une réunion de crise à Boulogne au siège de TF1, la chaîne a publié un communiqué confirmant le décès du jeune homme. "Toutes les équipes d'ALP, de TF1 et Denis Brogniart, sont effondrés et s'associent à la profonde tristesse de la famille de Gérald. Toutes leurs pensées vont vers ses parents, sa soeur, sa compagne et ses proches. Il a été aussitôt décidé d'arrêter le tournage et de rapatrier dès que possible toutes les équipes à Paris", peut-on lire dans le document de TF1.

Ainsi, la treizième saison de cette émission phare de TF1 n'aura donc pas lieu. La chaîne ne pouvait pas faire autrement que d'annuler. En effet, Gérald Babin est le premier candidat à décéder sur le tournage d'une émission de télé-réalité. Toutefois, pour TF1 la non-diffusion de Koh-Lanta n'est pas une bonne nouvelle. En effet, depuis sa création en 2001, Koh-Lanta avec ses douze saisons régulières plus ses trois éditions spéciales a toujours été pour TF1 source de belles audiences et de belles recettes publicitaires. En effet, en moyenne, Koh-Lanta attire 7 millions de téléspectateurs par émission. Un niveau que peut de programmes arrivent à atteindre depuis l'avènement de la TNT. De même, le chiffre d'affaires publicitaires 2012 était de 33,2 millions d'euros bruts. Des euros qui cette année ne viendront pas remplir les caisses de TF1.


(source : ASI)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

2 Re: Le post de la télé poubelle le Sam 23 Mar - 17:55

Putain, c'est con, pour une fois qu'ils avaient un truc à bouffer qui ne soit pas une noix de coco ou un crabe famélique, ils arrêtent le jeu !!

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Le post de la télé poubelle le Sam 23 Mar - 18:19

Je pense qu'ils étaient assurés, quand même à TF1 !

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Le post de la télé poubelle le Mer 27 Mar - 23:02

Phil


Admin
Long article à propos du mort de Koh Lanta, sur ASI.



Plusieurs arrêts cardiaques pendant son transfert et un décès constaté à l'hôpital Sihanoukville (Cambodge). C'est le premier récit livré par la production et repris par le site du Point et du Parisien du drame qui a coûté la vie à Gérald Babin, le candidat de Koh-Lanta âgé de 25 ans, lors de la première journée de tournage, vendredi 22 mars. La chaîne a immédiatement décidé d'annuler cette nouvelle saison de l'émission, la famille de la victime a été accueillie sur place et les 19 candidats du jeu sont rentrés en France lundi 26 mars. Peu d'informations ont filtré sur les circonstances exactes de la mort. Trop peu ? Mais @si a reçu un témoignage anonyme décrivant le drame de manière détaillée. Selon nos informations, plusieurs médias (Le Monde, Libération, Mediapart et Le Canard enchaîné) ont également reçu ce témoignage, qui met clairement en cause l'attitude la production et du médecin, Thierry Costa.


@si a identifié la source de ce témoignage (anonyme). Il s'agit d'un membre de l'équipe de la production d'Advenure Line Production (ALP), présent au Cambodge au moment du drame, et dont nous ne pouvons évidemment révéler le nom.

Quand Gérald Babin a-t-il été pris de malaise ? Sur ce point précis, la version officielle relayée par Lepoint.fr et le Parisien est succincte. Dans une première version, les deux journaux sont d'abord d’accord pour dire que le malaise cardiaque a eu lieu sur la plage et que Gérald Babin a été évacué en hélicoptère. Ainsi le 22 mars, on peut lire sur Lepoint.fr que "le jeune homme a ressenti de violentes crampes dès la première minute de la première épreuve de Koh-Lanta. À l'arrivée du médecin, il a été victime d'un premier arrêt cardiaque, mais il a été ranimé. Son cœur s'est de nouveau arrêté lors de son transfert en hélicoptère à l'hôpital de Sihanoukville. À chaque fois, l'équipe médicale présente est parvenue à faire repartir le cœur". D'après Le Parisien, c'est après la première épreuve du jeu - le tir à la corde par équipes - que Gérald Babin a fait son premier malaise cardiaque. Dans les deux versions, pas de récit exact de ce qui s'est passé.


Le lendemain, 23 mars, Emmanuel Berretta du Point donne une toute autre version de l’accident, qui contredit la première. Il ne l'indique d'ailleurs pas. Dans ce nouveau récit, le candidat, dans un premier temps, aurait été "pris de crampes violentes liées à une déshydratation". Le médecin l'aurait pris en charge et "le candidat quitte le site du jeu en bateau pour rejoindre l'infirmerie prévue par la production. Il est juste question à ce moment-là qu'il se repose un peu", raconte Lepoint.fr. Et ce serait dans le bateau, que "son coeur s'arrête une première fois". Le médecin l'aurait ranimé et pendant son transfert en hélicoptère, le candidat aurait alors été pris " d'un second malaise". "Massages artificiels et injection d'adrénaline permettent de faire repartir le coeur. Le vol ne dure qu'une petite dizaine de minutes", ajoute Lepoint.fr. C'est à l'hôpital que le troisième malaise lui est fatal. Récapitulons: dans la première version, le malaise cardiaque a eu lieu sur la plage; dans la seconde, il a eu lieu dans le bateau transportant Babin à l’infirmerie. En outre, la première version ne fait pas état de la première tentative d'évacuation en bateau.


Or, selon l'accusateur, cette première tentative est à compter à charge contre la production. Selon lui, le premier malaise cardiaque aurait bel et bien eu lieu sur la plage. "Très vite, Gérald s''effondre, la tête dans le sable. Il ne bouge plus. (...) Il a d’abord été décidé d'évacuer Gérald à l'hôpital par bateau, alors qu'un hélicoptère est théoriquement disponible, mais cela est jugé inutile et trop couteux par la production", assure notre source. Elle poursuit : "Gérald est embarqué, le trajet jusqu'à l'hôpital doit durer plusieurs heures. Il reperd connaissance à bord du bateau. Le médecin s'inquiète sérieusement et demande une évacuation en hélicoptère. Malheureusement, on ne retrouve pas le numéro de mobile du pilote de l'hélicoptère : on perd encore beaucoup de temps pour finalement être capable de le joindre. On parvient une nouvelle fois à ranimer Gérald à bord du bateau. Il embarque finalement dans l'hélicoptère, des heures (au moins deux heures) après son malaise initial. On ne le reverra jamais vivant".


Ainsi, d’après les informations reçues par @si, Gérald Babin a, dans un premier temps, été évacué vers l’hôpital par bateau avant d'être finalement transporté en hélicoptère à l'hôpital de Sihanoukville. En effet, nous avons contacté "Helicopters Cambodia", la compagnie d'hélicoptères appointée par TF1 et ALP. Selon Kevin Treloar, manager général de l’entreprise, les choses ont été un peu plus compliquées que la version officielle. "Lorsque nous avons reçu un premier appel, le patient était sur un bateau, confie, gêné, Treloar. Nous sommes intervenus, et nous avons chargé le patient depuis l’île où se déroulaient les épreuves pour le transférer vers l’hôpital". Il ne nous en dit pas beaucoup plus, nous renvoyant vers les équipes de tournage encore présentes au Cambodge. Contactées à leur hôtel, le Sokha Beach Resort, il n’a pas été possible de leur parler, la réception de l'hôtel ayant manifestement reçu consigne de faire barrage.

Toutefois, ce que dit Treloar confirme les informations de notre source, membre de l’équipe de production. Deux tentatives d’évacuation ont eu lieu. La première en bateau pour rejoindre le camp de base situé à trente minutes environ pour prendre l’hélicoptère, toujours présent. La seconde, en hélico depuis l’île où se déroulait le jeu.

D'autres éléments du témoignage n'ont, en revanche, pas pu être vérifiés avec certitude. Ainsi, le membre de la production assure: "Suite à leur arrivée sur l'ile, les candidats sont laissés en plein soleil pendant plus de 4 heures, il fait environ 40°". Selon certains anciens équipiers du jeu, dans les précédentes éditions de Koh-Lanta, la traversée à la nage et l'épreuve sur le sable ont lieu dans la foulée. Mais selon certains extraits, à l'inverse, la continuité de l'épreuve n'est pas évidente. Dans l'édition 2012 par exemple, on voit que les candidats font connaissance sur la plage…


Dans l'édition 2013, combien de temps s'est écoulé entre l'épreuve de natation et l'épreuve de la corde ? Mystère. Toujours est-il que "les cadreurs, qui pourtant ont droit, eux, de se mettre à l'ombre contrairement aux candidats, sont, pour certains, pas très loin de se sentir mal à cause de la chaleur, relate la source. Normalement, des parasols auraient du avoir été installés. Mais, d'une manière générale, ce tournage au Cambodge a été globalement très mal préparé et largement improvisé. Le projet initial devait en effet avoir lieu en Birmanie : la production s'est reportée dans la précipitation sur le Cambodge, et pas mal de "détails" le montrent. Exemple : les parasols n'ont pas été livrés". Des parasols sont-ils toujours présents sur le tournage de Koh-Lanta ? Pas forcément, d'après nos informations. Entre les prises, la production s'assure que les candidats sont à l'abri mais pas forcément sous des parasols : dans de précédentes éditions, des candidats s'abritaient sous des cocotiers.

Autre élément troublant, et particulièrement accusateur : l'attitude de la production et du médecin quand le candidat de Koh-Lanta s'effondre. D'après la source, il "est évident pour n'importe quel observateur présent, rien qu'en le regardant, que Gérald va très mal" avant même que l'épreuve du tir à la corde ne commence. Très vite, Gérald s'effondre, la tête dans le sable. Il ne bouge plus".

Qu'auraient fait le médecin et l'équipe de production ? "Quelques minutes se passent. Le médecin présent sur place s'inquiète et demande l'autorisation à la production d'intervenir. La production refuse : pas avant que le jeu ne soit terminé. D'autres minutes se passent. Le médecin insiste. Même refus de la production. Gérald git toujours par terre, la tête dans le sable, immobile. Certaines personnes me rapportent avoir entendu Gérald appeler "A l'aide !" (Je ne sais pas à quel moment précis). La production refuse toujours l'intervention. Finalement, le jeu se termine. Il s'est écoulé environ 10 minutes, peut-être plus, entre le moment où Gérald s'est effondré et le moment où le médecin intervient finalement".

Pire : "L'intervention du médecin est filmée, et comme la première prise de son intervention n'est pas bonne, on lui fait "rejouer" son entrée, assure la source.

Nous avons tenté de joindre Thierry Costa, le médecin qui a apporté les premiers soins à Gérald. En vain. Par ailleurs, @si a contacté Agnès Auberger, l'infirmière de Koh-Lanta. Elle était présente sur le tournage au moment du drame et a secouru Gérald Babin, aux côtés de Costa. "J'ai reçu pour consigne formelle de ne pas répondre aux questions. Je ne vous dirai donc rien". On insiste. Elle affirme que le communiqué relate exactement ce qui s'est passé et conclut "Arrêtez avec vos questions, je ne voudrais pas avoir à vous raccrocher au nez".

A défaut d'une confirmation des intéressés, y a-t-il déjà eu un précédent ? A priori, non. Selon nos informations, lors de précédents tournages, l'intervention du médecin se fait très rapidement. Il est dans la régie, aménagée à quelques mètres du lieu de l'épreuve, et observe le jeu devant les écrans. Au moindre incident, il intervient. Il suffit parfois d'un simple un hochement de tête du réalisateur. Et pas besoin d'interrompre le tournage : l'intervention du médecin fait partie de la mise en scène de Koh-Lanta. Pourquoi les choses auraient été différentes lors du tournage au Cambodge ? Là aussi, on ne sait pas.

Une chose est sûre : personne ne veut parler. Au cours de notre enquête, la plupart des sources nous ont indiqué que contractuellement, elles n'ont pas le droit de parler à la presse. Certaines d'entre elles, après nous avoir parlé, nous ont rappelé, craignant des représailles professionnelles (le monde de la télé-réalité est un petit monde, où l'on n'apprécie guère les "balances"). Jointe par @si, la production a tergiversé toute la journée. Vers 19h, la décision tombe: "Comme on ne sait pas d'où proviennent ces accusations, on ne répondra à aucune question".

On risque donc de ne jamais savoir exactement si la production a été négligente dans son estimation de la gravité de la situation, et dans l'évacuation de Gérald Babin: les autorités cambodgiennes ont annoncé la fin de l'enquête. Affaire classée.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

5 Re: Le post de la télé poubelle le Jeu 28 Mar - 10:26

Ca sent pas bon tout ça !

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Le post de la télé poubelle le Jeu 28 Mar - 10:27

Phil


Admin
En même temps, ça sent pas bon la télé pubelle ! Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

7 Re: Le post de la télé poubelle le Jeu 28 Mar - 10:39

Dans le classement des "ordures", c'était quand même la presque moins mauvaise des émissions.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Le post de la télé poubelle le Jeu 28 Mar - 10:46

Je l'ai vu une fois ou deux. C'est scénarisé à mort. C'est pas de la poubelle au sens néant (loft story et dérivés successifs, jusqu'au néant du néant "Les anges de la télé realité).
Mais c'est de la grosse merde.

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Le post de la télé poubelle le Jeu 28 Mar - 11:21

Phil


Admin
Ouais, en effet je pense pas qu'on puisse mettre ça dans le même panier que les autres (y'a aussi une case spéciale pour les émissions type The Voice ou Nouvelle Star). C'est un autre genre de puanteur !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

10 Re: Le post de la télé poubelle le Jeu 28 Mar - 17:57

Phil


Admin

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

11 Re: Le post de la télé poubelle le Ven 29 Mar - 10:39

Ce serait assez drôle quand même d'avoir un inspecteur du travail qui joue le rôle de juge sur un jeu de tir à la corde Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Le post de la télé poubelle le Lun 1 Avr - 17:19

Phil


Admin
Suicide du medecin de Koh Lanta (sali par les medias selon sa lettre posthume)... Ca devient de plus en plus glauque !

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

13 Re: Le post de la télé poubelle le Lun 1 Avr - 17:20

C'est pas faute d'avoir dit que ça finirait mal, ces histoires de télé réalité...

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Le post de la télé poubelle le Mar 2 Avr - 14:16

D'autant que c'est pas le premier qui finit mal ...
Mais là, c'est quand même super glauque car la production, au lieu de faire profil bas, filer tous les rush, témoignages et laisser la justice faire son boulot, est en train de s'auto-justifier et d'accuser les médias d'avoir "tué" le médecin !

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Le post de la télé poubelle le Mar 2 Avr - 14:53

Phil


Admin
Y'avait un sujet intéressant sur ASI hier à ce propos - sachant que le site a été dans les premier même, me semble-t-il) à parler du "témoignage anonyme", et se sent donc un peu forcé de contrer ces attaques.

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=15368

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

16 Re: Le post de la télé poubelle le Mar 2 Avr - 15:00

Si d'ici la fin de la semaine, on apprend que Nonce Paolini s'est suicidé à cause de la presse, va falloir que @SI se pose de sérieuses questions Very Happy

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Le post de la télé poubelle le Mar 2 Avr - 15:39

Phil


Admin
Déjà, y'avait toujours pas de chronique de DS ce matin, c'est très inquiétant !
(non, y'avait une émission vendredi, et en effet il semble un peu grippé; en plus c'est période de fêtes...)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

18 Re: Le post de la télé poubelle le Ven 5 Avr - 13:04

Phil


Admin
D'après l'autopsie, le mec serait mort d'une maladie cardiaque non détectée avant.
On se demande bien comment ils font leurs examens ! (ou si le mec était au courant, comment il a pu imaginer que ça passerait tout seul, pif pouf).

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

19 Re: Le post de la télé poubelle le Ven 5 Avr - 13:07

Heureusement que tu t’arrêtes pas de vivre quand on te detecte une maladie !

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Le post de la télé poubelle le Ven 5 Avr - 13:23

Phil


Admin
Cyrille a écrit:Heureusement que tu t’arrêtes pas de vivre quand on te detecte une maladie !

Tu t'arrêtes pas de vivre, mais t'es pas obligé de faire Koh Lanta avec un problème cardiaque !
(en fait, t'es pas obligé de faire Koh Lanta même en pleine santé, d'ailleurs)

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

21 Re: Le post de la télé poubelle le Ven 5 Avr - 13:43

Ce qui m'exaspere, c'est que ça fait dix ans qu'on est un certain nombre a dire que cette telerealité, ça finira mal.

Maintenant que c'est sous nos yeux, on s'évertue à nous expliquer que ça n'a rien a voir avec le fonctionnement intrinsèque de la telerealité.

Voir le profil de l'utilisateur

22 Re: Le post de la télé poubelle le Ven 5 Avr - 18:44

Phil


Admin
Un nouveau et long article sur ASI, qui enfonce un peu plus le coup sur les dérives de la télé-réalité...


Il aura fallu attendre le suicide du médecin de Koh-Lanta pour qu'Adventure Line Productions (ALP), fournisse un récit chronologique, avec des horaires, du drame qui a coûté à la vie à Gérald Babin. Ce récit, c'est Franck Firmin-Guion qui l'a fait sur le plateau du grand journal de Canal+ le 2 avril. Une émission produite par KM, une filiale de Zodiak Media Group, laquelle détient également... ALP, le producteur de Koh-Lanta. A entendre Firmin-Guion, ce récit est censé dédouaner la production de toute responsabilité (le médecin, décédé, apparaît d'ailleurs systématiquement en première ligne). Que répondre face aux témoignages anonymes ? "Les faits, rien que les faits", soutient le producteur, accompagné par un camarade de jeu de Babin. "Le jeu a commencé à 12h47. A 13h01, Gérald, pris de crampe, lâche la corde. Je tiens à préciser qu'il est absolument conscient jusqu'à la fin du jeu, , explique Firmin-Guion. Le jeu se poursuit, car s'il regagne le jeu, s'il reprend sa place, il peut faire gagner son équipe. Il parle d'ailleurs à ce moment-là à l'animateur. Donc pour nous, on ne détecte rien d'important. Le jeu se poursuit, pendant quatre minutes, et ensuite, le médecin, Thierry Costa, intervient tout de suite après".

Mis en observation pendant 2h, Babin est ensuite évacué par bateau vers l'infirmerie. Jusqu'à son arrêt cardiaque survenu en mer, le producteur considère qu'on est "dans un cas très classique" d'un candidat qui a besoin de repos. Preuve selon lui qu'il n'y a pas eu de négligence : Firmin-Guion assure que l'hélicoptère a mis neuf minutes pour évacuer Babin vers l'hôpital après son premier arrêt cardiaque. Une version qui dédouane la production ? En réalité, ce récit valide en creux une grande partie de notre récit.

Seul problème de ce récit "officiel" : il manque de nombreuses étapes. Grâce à six nouveaux témoignages, recueillis sous le sceau de l'anonymat (mais @si connaît l'identité de chacun d'entre eux), nous avons pu combler les trous.

Ce vendredi 22 mars, lorsque les candidats de Koh-Lanta débutent l'aventure vers 7h30 du matin dans une île du Cambodge, la fatigue pèse déjà sur les organismes. Et pour cause, les candidats sont partis de Paris le mercredi à 11h du matin. Et ils ont enchaîné près de 16 heures d'avion avec escales (Paris-Singapour, puis Singapour-Phnom Penh), plus 4 heures de bus pour rejoindre leur hôtel. Après ce long périple, cette première nuit sera très courte: on les réveille à 3 heures du matin pour partir sur le site du jeu lors du premier jour de tournage. Ils sont donc en plein décalage horaire et n'ont pas pu récupérer. Rien de tel qu'une nage en pleine mer pour se mettre en jambe !


C'est vers 7h30, ce vendredi 22 mars, que débute le naufrage, l'épreuve qui consiste pour les candidats à parcourir environ 200 mètres à la nage pour se rendre sur l'île du jeu. L'épreuve suivante, le jeu du tir à la corde par équipes, ne débute que cinq heures plus tard, à 12h47 selon Firmin-Guion. Entre-temps, d'après plusieurs témoignages, les candidats restent en plein soleil sous 40°C. Une chaleur tellement étouffante que deux techniciens ont raconté par la suite avoir été eux-mêmes au bord du malaise alors qu'ils pouvaient s'abriter sous les tentes de la régie. Ce qui n'est pas le cas des candidats : d'après nos informations, faute de parasols et de coin d'ombre sur un banc de sable où la végétation est quasiment absente, la production n'a pu dérouler qu'une simple bâche pour l'équipe des Rouges, et a mis du temps pour en trouver une deuxième afin de protéger les Jaunes du soleil. Pourquoi les candidats ont-ils cuit autant de temps en plein soleil avant le début de la deuxième épreuve ? Tout simplement parce que les équipes de production réalisaient, pendant ce laps de temps, "des plateaux". C'est-à-dire des séquences censées être diffusées lors du premier numéro du jeu : présentation des candidats, premières impressions, premières affinités, présentation des règles. D'après plusieurs membres de l'équipe de production, ces "plateaux" se sont éternisés.


C'est donc après cinq heures d'attente sous un soleil de plomb que débute l'épreuve de la corde. D'après deux témoins, Gérald Babin montre des signes de faiblesse dès le début du jeu, avant de s'effondrer à 13h01, selon un rapport de la production. Quelle est la réaction de la production ? Par deux fois, le médecin Thierry Costa est bien empêché d'intervenir. La première fois, l'intervention est jugée prématurée, impression confirmée par Denis Brogniart qui s'est approché du candidat en lui parlant pour s'assurer qu'il n'avait pas perdu connaissance. Le malaise n'est alors pas jugé suffisamment sérieux pour interrompre le jeu. La deuxième fois, c'est parce que la production souhaite attendre la fin du jeu, quatre minutes plus tard.

Ce récit nous a été confirmé par trois témoins. Certes, il ne se passe que quelques minutes et rien n'indique que ce contre-temps a été fatal au candidat, ou qu'une intervention plus rapide aurait permis de le sauver. Il n'en reste pas moins que, de l'avis de ces témoins, par cette chaleur, cette non-intervention paraît interminable. Et surtout incompréhensible : comment se fait-il que Denis Brogniart ait pu être considéré comme un avis légitime pour juger de la gravité des premiers signes du malaise ? Pourquoi aucun des techniciens n'a-t-il spontanément arrêté le jeu ? Pourquoi le médecin n'a-t-il pas décidé de passer outre la décision de la production ? Autant de questions qui reflètent pour le moins, lors de cette première journée de tournage, une baisse de vigilance après 13 années de Koh-Lanta. L'habitude de gérer des petits coups de pompe peut-être. Une défaillance collective sans doute. C'est ce sentiment, empreint de culpabilité, qui domine dans les témoignages recueillis par @si.

La suite est un peu différente de notre premier récit. Contrairement à ce que nous avions écrit dans notre premier article, le médecin n'a pas rejoué la scène de son intervention. En revanche, il a bien rejoué une scène, mais lors d'une autre séquence. Lorsque le médecin Thierry Costa diagnostique une déshydratation, la décision d'évacuer Babin de l'île n'est pas encore prise. Ce dernier est emmené à l'écart, à l'ombre, pendant deux heures, pour qu'il récupère. De l'avis de plusieurs de nos témoins, cette mise à l'écart démontre que la gravité du malaise de Babin n'est toujours pas détectée. Car sur ce banc de sable où la température dépasse les 40°, la recherche d'un abri est peine perdue. C'est au cours de ces deux heures que le médecin a retourné une séquence au cours de laquelle il débriefe son intervention. Pourquoi a-t-il rejoué la scène ? En raison d'un problème de cadrage et de son. Pendant ce temps, Gérald Babin se repose. En parallèle, le jeu continue, des plateaux sont tournés et... les équipes Rouge et Jaune sont envoyées sur leur camp. Autrement-dit, la production a décidé d'évacuer les autres candidats avant Gérald Babin. Rien d'étonnant selon plusieurs témoins : le tournage a pris du retard. Or, ce premier jour est crucial car il faut tourner des images de l'installation des équipes sur leur camp.


A ce moment là, le médecin, Thierry Costa, est au côté de Gérald Babin, qui se repose. Après deux heures passées à l'ombre (il y fait 43°C) et le départ des autres candidats de l'île du jeu, il est décidé d'évacuer le candidat vers l'infirmerie qui se trouve à environ 1h30 de bateau. C'est pendant ce transfert que Gérald Babin fait son premier malaise cardiaque. Quatre personnes sont alors sur le bateau : le médecin, Thierry Costa, le régisseur Lionel Bonnet, le pilote du bateau, qui est cambodgien, et Babin. Selon des confidences recueillies auprès de la production, Costa et le régisseur n'avaient effectivement pas le numéro de portable de la compagnie d'hélicoptère. Ont-ils perdu beaucoup de temps ? La production assure que non, sans toutefois préciser à quelle heure exacte l'hélicoptère a pu récupérer Babin sur l'île la plus proche. Aujourd'hui, seuls le pilote cambodgien et le régisseur connaissent la vérité.


Ce récit détaillé du drame, recoupé par de nombreux témoignages, met donc le doigt sur toute une série de dysfonctionnements liés peut-être à l'habitude, à un manque de vigilance collective. Mais aussi à une impréparation des équipes de production. Car de l'avis de nombreux témoins, rien n'était prêt, ce vendredi 22 mars, pour accueillir les candidats dans des conditions de sécurité optimales.

Et pour cause. Cette treizième saison de Koh-Lanta devait se tenir en Birmanie, destination prévue par la production jusque fin novembre. Les autorisations de tournage sont confirmées, les vols sont bookés et le camp de base est lui aussi prêt. Bref, tout est calé, mais un rendez-vous à TF1 met fin à cette idée: pour la Une, impossible en effet de tourner Koh-Lanta dans un pays en transition démocratique où subsistent de fortes tensions religieuses... Ainsi, ALP doit se retourner et trouver rapidement un nouveau lieu. Le Cambodge est choisi. Problème : en janvier, rien n’est prêt, il faut construire les bungalows et faire de nombreux repérages pour le tournage. Le départ pour le Cambodge est repoussé. Prévu initialement le 5 février, il aura finalement lieu le 18 mars. Le 18 mars, c’est la date butoir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ALP ne veut pas que les quarante deux jours de tournage ne débordent sur les jours fériés du mois de mai. En effet, tourner ces jours-là fait s’envoler le budget du tournage puisque ces jours sont payés doubles.

Pis, selon de nombreux témoins, lorsque débute l'émission, le 22 mars, tout n'est pas ajusté. Ainsi, par exemple, les bungalows - sur le camp de base de l'équipe - ne sont pas tous construits et certains n'ont pas encore d'eau chaude. D’ailleurs certains membres de l’équipe logent au Sokkha Beach Resort en attendant que les derniers bungalows soient terminés. Décidément, sur ce tournage rien n'est prêt. Nos témoins nous confirment que les parasols n'ont pas été livrés, d'où l'utilisation des bâches. Plus révélateur encore, l'infirmerie - située à 1h30 environ de bateau de l'île du jeu selon les dires de la production - n'est pas prête non plus. De plus, deux témoins expliquent que l'infirmerie est, en fait, une tente avec un lit et une perfusion. Du premier secours en somme. Au moment du malaise de Gérald, des membres de l’équipe vont même finir de préparer ladite infirmerie. Ainsi, entre l’impréparation réelle et les habitudes prises depuis douze éditions sans compter les trois éditions spéciales, la vigilance de l’ensemble de l’équipe de production est mise à mal.

Les autres éléments de compréhension que nous apportent nos témoins concernent le suicide de Thierry Costa. Reprenons la chronologie. Gérald décède le vendredi 22 mars. Le choc est rude. Mais le « doc », ainsi que l’appellent les membres de l’équipe prend tout sur ses épaules. Il gère l’annonce de la mort de Gérald aux candidats, mais aussi à l’ensemble de l’équipe de production. Quelques jours plus tard, Thierry Costa rencontre la famille de Gérald. Ensemble, ils retournent sur l’île du jeu, pour voir le lieu où Babin a fait son malaise.

Une psychologue arrivée de Paris avec la famille est là, mais c’est bel et bien Thierry Costa qui explique, raconte, détaille et justifie parfois son action. Bref, il revit complètement le drame. Le jeudi matin, quasiment une semaine après le drame, la famille de Gérald ainsi que Franck Firmin-Guion et Denis Brogniart rentrent à Paris. Costa, lui, décide de rester sur place et se donne la mort le lundi 1er avril. Il laisse une lettre dans laquelle il écrit : "Ces derniers jours mon nom a été salie dans les médias. Des accusations et suppositions injustes ont été proférées à mon encontre". Avant d'ajouter : "Je n'oserai plus croiser un regard en France sans que je me pose la question de savoir s'il est rempli de méfiance envers moi. Je m'endors serein ce soir sans aucune rancoeur même contre les médias".

Ce vendredi 5 avril, le parquet de Créteil a livré les conclusions du pré-rapport d'autopsie de Gérald Babin, indiquant que le candidat était mort d'une "défaillance cardiaque sur cardiopathie dilatée". Selon le Pr Mounier-Vehier, cardiologue, chef du service de médecine vasculaire et hypertension artérielle au CHRU de Lille, cité par l'AFP,"en état de base ou avec un effort normal, la personne peut être asymptomatique (à savoir ne rien ressentir d'anormal). Mais si s'ajoute une grosse dose de stress, cela peut faire dérailler une machine".

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

23 Re: Le post de la télé poubelle le Mer 17 Avr - 15:28

Si ça c'est pas drôle : Rémi Gaillard piège TF1

Voir le profil de l'utilisateur

24 Re: Le post de la télé poubelle le Mer 17 Avr - 17:33

Phil


Admin
Hahaha, je voulais recopier l'article d'ASI à ce sujet !
En effet, c'est bon - et tellement bien fait pour leur gueule.

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

25 Re: Le post de la télé poubelle le Lun 22 Avr - 13:57

Phil


Admin
Et un mort dans la version chinois de Splash - in assistant qui s'est noyé pendant une répétition !
C'est encore plus con que le gars de Koh Lanta...

Voir le profil de l'utilisateur http://thexphil.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum